L’utopie, y a que ça qui m’intéresse !

Faire part mariageEn guise d’introduction, j’aimerais savoir ce que pensent nos lecteurs et lectrices sur l’utopie de vivre dans un monde débarrassé de l’argent.

C’est à un authentique combat (pacifique) auquel je vous invite. Un combat contre soi-même. Puis le susciter chez les autres.

Avons-nous progresser depuis Diogène et sa lanterne : « je cherche un homme » ?

Alors… Eh bien, il y a les municipales : « aux urnes citoyen-ne-s ! »

Lire la suiteL’utopie, y a que ça qui m’intéresse !

Un salaire à vie

106 page 5 Friot CastresSelon Bernard Friot, invité à Castres le 10 décembre dernier par un collectif d’organisations politiques et syndicales, RIEN DE PLUS FACILE !

Il suffit de supprimer les dividendes, de faire des travailleurs les propriétaires de leur entreprise, d’augmenter le taux des cotisations sociales et les salaires.

Il suffit de sortir de l’aliénation qui consiste à penser que les fonctionnaires, les femmes « au foyer » et les retraités ont des activités utiles, mais non productives. C’est faux ! s’exclame Friot.

Lire la suiteUn salaire à vie

Une idée de révolution universelle pacifique

102 page 3 Travailler nuit gravementA brûle-pourpoint, un camarade des Alters, lors d’une communication hors de toute réunion politique a dit : « C’est pas vraiment un projet, c’est une idée qui m’a jailli dans l’esprit. Tu me diras ce que tu en penses. La pire des barbaries, c’est pas le fric ? N’est-il pas urgent de le supprimer ? Toute personne ayant un emploi, quel qu’il soit, ne serait pas rémunérée, mais en compensation aurait l’accès forcément gratos à tous les besoins vitaux. »

-Magnifique, camarade, tu dépasses Thomas More dans son mythe « Utopia » à la fin du XVème siècle. Ton idée est bouleversante au premier degré du terme, mais as-tu établi une liste des fameux « besoins vitaux » ?

-Bien sûr que non, il ne s’agit que d’une idée. Bien évidemment, j’ai une liste basique : chacun(e) aurait droit aux soins de santé selon la science médicale actuelle, un toit, une alimentation suffisante, l’instruction obligatoire… Il s’agit d’une liste tout à fait basique. C’est une idée, certes, mais j’y tiens au point où je voudrais en faire un projet. Il est bien certain que nos arrière-petits-enfants ne seront pas parvenus au top. Mais si toutefois d’autres pensent que cette idée peut se traduire par une construction d’un projet, il faut commencer hic et nunc (ici et maintenant). Je compte sur toi pour étayer ces besoins vitaux sur des valeurs bien supérieures. »

Mes chers camarades, si comme moi vous adhérez à un projet d’un tel idéal, manifestez-vous en élargissant ces besoins vitaux, comme je vais essayer de le faire moi-même.

Hubert GOURG

Confluences n° 102

 

Entendu sur les marchés

112 page 4 tester le changementLes 22 et 26 novembre, j’ai participé à une distribution de tract organisée par le Collectif Testet 81 à Castres, Place J. Jaurès et à Lameilhé.

Je vous livre – brut de décoffrage – quelques propos qui m’ont été renvoyés à la face et qui ne manquent pas de poser des questions sur le niveau d’information de nos concitoyen-ne-s…

Un agriculteur (retraité ? FNSEA ?) : Il faut de l’eau pour irriguer ! Il faut liquider les casseurs ! Vous vous dites intello ? Me montrant du doigt : L’intelligence, c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale !

Lire la suiteEntendu sur les marchés

Résistance à l’Agression Publicitaire

arton358-370e2L’association de Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP), Les Déboulonneurs et une dizaine d’autres associations appelaient le samedi 26 avril 2014 à une journée de mobilisation nationale (dans plusieurs villes) contre l’envahissement publicitaire par les nouvelles technologies de la communication, intitulée pour l’occasion « Festiv’Halte aux écrans numériques publicitaires ».

Lire la suiteRésistance à l’Agression Publicitaire

FRALIB : pas un boulon ne sortira de cette usine !

110 page  4 fralibVoilà ce qu’avait déclaré Olivier Leberquier, délégué CGT au Comité d’entreprise de Fralib lors de l’annonce de la fermeture de cette usine de 170 salariés en septembre 2010. 1336 jours plus tard, cette prophétie est devenue réalité : les salariés de l’usine de conditionnement de thés et d’infusions de Gémenos (13) ont signé un accord avec le groupe Unilever qui leur permet de maintenir la production avec la SCOP TI.

Lire la suiteFRALIB : pas un boulon ne sortira de cette usine !

Il paraît…

Quand j’entends des gens bien nourris, bien vêtus, qui dorment au chaud me parler de fraternité alors que leur mode de vie et leurs actes les rendent complices de ce système producteur de misères… je me dis qu’il reste encore beaucoup de travail d’éducation et de pédagogie pour leur expliquer leurs responsabilités dans cet état de fait.

Il n’y a pas de fraternité dans une société hiérarchisée qui stipule clairement la supériorité des uns, des unes sur les autres au même titre qu’il n’y a ni liberté ni égalité tant que nous n’avons ni les mêmes droits ni les mêmes moyens d’exercer notre émancipation, notre autonomie.

Lire la suiteIl paraît…

J’ai fait un rêve : un Conseil Général démocratique !

HémicycleCoup sur coup, fin février 2014, le Conseil Général du Tarn a pris deux décisions contraires « au minimum syndical » écologique, à une majorité voisine de celles qu’obtenait en son temps le Soviet Suprême d’URSS.

D’abord, l’assemblée départementale (46 conseillers généraux) s’est prononcée en faveur du barrage du Testet : 43 POUR, 1 CONTRE et 2 en faveur d’un moratoire. Avec un curieux processus de décision, « le sondage délibératif »[1]. Procédure pour le moins mal assimilée, puisque la décision intervient après un refus de la part de nos conseillers départementaux de participer à un débat contradictoire proposé par les deux collectifs qui, sur le terrain, s’opposent à ce projet. On notera aussi que la même assemblée avait adopté en 2011 la « Charte de Participation », afin, disait-on alors, de mettre en place une démocratie participative !

Lire la suiteJ’ai fait un rêve : un Conseil Général démocratique !

Big Brother is watching you [1]

107 page 4 NSA Vue aérienneSnowden Edward, Assange Julian, Manning Chelsea, Ellsberg Daniel. Ces noms ne vous disent sans doute rien, ou pas grand chose. Vus de France, ils sont des personnes recherchées pour avoir mis à mal la sécurité intérieure des USA en permettant la publication de documents classés secret défense.

Le premier était employé par un sous traitant de la NSA et de la CIA : Booz Allen Hamilton à Hawaii. Il s’agit de l’affaire de ce type la plus récente, Snowden a quitté l’Amérique pour Hong Kong en juin 2013, non sans avoir contacté Glenn Greenwald, journaliste au Guardian (journal Anglais indépendant d’investigation).  Chaque information publiée, selon les dires de Snowden est prudemment choisi pour ne pas mettre en danger la vie des militaires déployés par les américains autour du monde. Le Guardian via son équipe de rédaction a toute discrétion pour choisir quels documents publier et dans quel ordre, Il a partagé les informations avec le New York Times et Propublica sur lesquels des articles sont accessibles. Pour autant les révélations n’en restent pas moins assourdissantes.

Lire la suiteBig Brother is watching you [1]