Tarn : “Monologues du vagin”

Les bénévoles du Planning Familial du Tarn vous proposent trois dates dans le département !

Eh oui ! suite au “succès” de la lecture des “Monologues du vagin” par les bénévoles de l’association l’an dernier à Castres et à Gaillac, nous avons décidé de récidiver ! D’autant plus que nous avons besoin de votre contribution…
Pour commencer le vendredi 2 février à la Halle à Rabastens, le dimanche 4 février au Café Plum à Lautrec et le vendredi 16 février “au Frigo” à Albi.
Nous comptons sur votre présence et sur votre indulgence…

 

RADIOM : avec le Planning Familial du Tarn…

Avec le Planning Familial du Tarn, nous sommes quelques-un-es à avoir pris en main la réalisation d’une émission radio sur Radiom…
Nous y parlerons égalité Femmes/Hommes, égalité entre les orientations sexuelles, vie affective, sexualités, orientations sexuelles, tabous, lesbophobie, homophobie, biphobie, transphobie, contraception, IVG, IST, SIDA, violences sexistes et sexuelles…
Nous découpons notre heure d’émission en plusieurs rubriques (d’autres pourront se greffer plus tard)…

Lire la suite

Confluences 81 n° 125 : rubrique “femmes”

Catherine Duchemin Girardon (1630-1698)

Catherine Duchemin est née à Paris. Son père est maître sculpteur. La fréquentation de l’atelier de son père lui donne le goût du dessin, de la peinture. Elle peint des fleurs, des natures mortes, car une femme peignant des corps, nus de surcroît, était alors très mal perçu en ce temps-là. En 1657, elle épouse un de ses voisins habitant la même rue, le jeune sculpteur François Girardon.

En avril 1663, après l’examen et la réception de ses œuvres par le jury, elle devient la 1ère femme à entrer à l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture*. Une fois roi, Louis XIV décide d’offrir leur chance à « (…) tous ceux qui excellent dans les arts de Peinture et de Sculpture (…) sans égard à la différence du sexe (…) ».

Lire la suite

Confluences 81 n° 124 : rubrique “femmes”

Anna Maria Van Schurman (1607-1678)

Née à Cologne dans le Saint Empire romain Germanique, au sein d’une famille d’origine calviniste, elle bénéficie très tôt d’un enseignement littéraire et artistique de la part de ses parents, ce qui lui permet de savoir lire l’allemand dès l’âge de 4 ans. Elle développa des talents en dessin, peinture, sculpture, gravure, poterie, poésie. Mais aussi, elle chantait et jouait du clavecin et du luth (à tel point que la poétesse et graveuse néerlandaise Anna Visscher l’encense dans un poème en 1620).

En 1632, elle entre en contact épistolier avec le théologien français André Rivet* notamment pour débattre de la question de savoir s’il était adapté à une femme chrétienne d’étudier les sciences, la Bible, la théologie, la littérature, les Arts…

Lire la suite