En finir avec le capitalovirus !

CONFERENCE-DEBAT
L’alternative est possible. 
 mardi 17 janvier 2023  à 20h30
Université ChampollionPlace de Verdun 81000 ALBI Entrée libre et gratuiteParticipation au chapeau Le capitalisme est en crise, une crise profonde, structurelle, dont les contradictions sociales et écologiques ont atteint leur paroxysme avec la pandémie du Covid-19. Cette période a révélé la fragilité de nos sociétés et l’incertitude concernant l’avenir.Les voies sont ouvertes pour penser des modèles de société soutenables. Il n’y a pas de “fin” de l’histoire, des alternatives au capitalisme sont possibles et surgissent aux creux des failles du système;
 
Jean-Marie HARRIBEY Economiste français, maître de conférences .Il a été co-président de l’association ATTAC de 2006 à 2009 et co-préside son conseil scientifique depuis 2014. 
Vous pouvez nous envoyer par mail,
vos questions au sujet de cette conférence
à l’adresse suivante:
ajet81ac@gmail.com

Consultez notre site internet pour vous tenir informé sur nos activités ajet.fr 

Signez la pétition !

Encore quelques jours pour donner notre avis
Merci de faire tourner !

Jean


Faire un don pour nous soutenir Sécheresses, incendies, gaz à effet de serre …ET UNE AUTOROUTE DE PLUS ? NON MERCI ! Je signe la pétition Facebook Visitez notre site Email Instagram Vous ne souhaitez plus recevoir nos informations ?
me désinscrire de cette liste
Copyright © *La Voie est Libre*, All rights reserved.

Dourgne : le dernier roman de Céline Mo.

Publié le 31/12/2022.

L’auteure vivant à Dourgne nous fait part de son dernier roman “Le Bocal à Mémé” édité aux Editions Vérone en août 2022. “Rallumons les Etoiles” avait été édité en mai 2021, et “5 Filles 5 Raisons” en octobre 2021. Toujours aux Editions Vérone. “Le Bocal à Mémé”, c’est une histoire qui parle d’une grand-mère et de sa petite fille. L’adolescente plonge dans la cour des grands. Ce roman évoque les regrets et les secrets du passé, il autorise chacun à s’émanciper, peu importe son âge. Pourquoi dit-on que les jeunes fuguent et que les vieux se perdent ? Le bocal à mémé inverse les rôles. Qui y a-t-il dans le bocal à mémé ? De la marmelade et de belles balades, des gourmandises et des sottises, des regrets et des secrets… Un récit attachant, rempli d’amour et d’humour, de fragilité et de sincérité, rien n’est figé, tout peut arriver… Des personnages qui vont oublier leurs âges, traverser des passages, et s’offrir une belle tranche de liberté. Écrire, c’est laisser parler ces personnages. Ce sont eux qui me racontent une histoire…” Lire délivre, et écrire enivre. Ses trois romans sont différents, attachants, prenants.

Des tranches de vie, abordées avec une touche d’humour et une bonne dose de sincérité. Pas de description de lieu, le lecteur imagine.

Ils sont disponibles à : lire à l’occasion à Castres, maison de la presse à Labruguière, le Chiquito à Revel, tabac presse le Cocagne à Dourgne. Circuits habituels et commande en librairie.

À retrouver sur Instagram et Facebook. 

poèmes mis en musique

ALBUM LES AMIS CHANTENT FARTASSE

Christian Serraille, alias Fartasse, nous a quittés pour toujours le 31 mai 2022. Ses amis chansonneurs le célèbrent en mettant chacun en musique un poème de son recueil “Songes, parlages et calembredaines”. Un album hors norme. Le bénéfice des ventes sera reversé, comme il l’avait souhaité, au collectif de soutien aux migrants de Villefranche de Rouergue. Avec Wally, Joce, LeHache, Frédéric Blanchard, Chouf, Clara Sanchez, Jérémie Bossone, Pierre Antoine, Hélène Piris, Ulysse, Louise 0’sman, Ston, Elle & Lui, Eric Frasiak.

Pour passer commande, établir un chèque à l’ordre de Association Agitato accompagné d’un message sur papier libre et envoyer le tout à : Association Agitato – Centre Social   16 Chemin du Tournevic – 12220 Montbazens

Tarif : 10€ par exemplaire + 3€ frais postaux

Compteurs Linky, relevés, médias : l’arnaque ?

Il est bien connu qu’une dépêche de l’AFP est le plus souvent reprise telle quelle par de nombreux médias qui la reproduisent automatiquement sur les sites web et souvent le lendemain dans les journaux papiers, sans parler des reportages radio et tv.C’est de cette façon que les citoyens français ont été une nouvelle fois trompés sur la question du compteur Linky, par le biais d’une dépêche AFP publiée le 15 décembre et titrée “Électricité : le relevé de compteurs payant à partir du 1er janvier pour certains clients non équipés de Linky“.On notera d’abord que la dépêche précise elle-même que ce fait a été “indiqué à l’AFP le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis” : l’AFP se fait donc petit soldat à la disposition de la communication du distributeur d’énergie et installateur des Linky.Bien sûr, habilement, la dépêche ne dit rien de formellement faux, mais la vérité est néanmoins totalement travestie : certes, la relève des compteurs sera payante à partir du premier janvier… mais seulement pour une infime minorité des 4 millions de foyers qui ont réussi à conserver leurs compteurs ordinaires (malgré les menaces et intimidations d’Enedis et de ses sous-traitants).En effet, la quasi-totalité de ces “anti-Linky” transmettront au moins une fois par an leur consommation à Enedis par Internet ou par téléphone et n’auront alors rien à payer au moins jusqu’en 2025, et probablement au-delà (*).Si elle avait pour objectif d’informer et non de tromper les citoyens, l’AFP n’aurait pas titré sur les éventuelles rares personnes qui ne transmettront pas leur consommation à Enedis (on se demande bien pourquoi elles ne le feraient pas !) mais sur les vrais enseignements de cette affaire.La première chose qu’il fallait en effet noter est que, contrairement à ce qui a été prétendu depuis le début du programme Linky en 2015, il est finalement avoué par Enedis que les compteurs ordinaires restent parfaitement légaux et peuvent être conservés sans avoir rien à payer ou au pire en échange d’une faible facturation pour quelques rares étourdis. Nous insistons d’ailleurs bien sur le fait qu’il s’agit bien d’une simple facturation, parmi toutes celles figurant dans le catalogue d’Enedis, et en aucun cas d’une “amende”.Si elle avait fait preuve du minimum d’éthique professionnelle, l’AFP aurait titré sa dépêche par quelque chose comme “Il était donc bien possible et légal de refuser les compteurs Linky“, et rendu ainsi justice aux opposants qui affirment cette vérité depuis 2015 (**).Notons aussi que, même si cette facturation de 5 euros par mois était finalement appliquée, son coût resterait bien plus faible que les augmentations de factures et d’abonnements que subissent de très nombreux habitants dès la pose du compteur Linky. Cela non plus, l’AFP s’est bien gardée d’en parler, tout comme sont évacués les nombreux et parfois graves problèmes générés par le Linky.Outre les surfacturations, on peut lister : dysfonctionnements divers, mise en danger par les ondes et les risques d’incendies (mortels), surveillance de masse rendue possible par la captation d’innombrables données, et mainmise autoritaire et arbitraire sur la consommation des habitants “Linkysés” qui peuvent se voir couper l’électricité à distance.A ce sujet, la récente affaire des cumulus (***) est parfaitement édifiante : depuis 2015, hélas relayée par trop de médias, la propagande d’Enedis affirmait que, avec les Linky, les habitants allaient pouvoir “maîtriser leur consommation” et “devenir acteurs” de cette consommation.Or, la première utilisation spécifique du Linky relève exactement du contraire : une prise en main autoritaire et arbitraire de la consommation par Enedis, autorisée par un arrêté gouvernemental. Loin d’être acteur, l’habitant “linkysé” est au contraire totalement dépossédé de son libre arbitre.Bien que dûment sollicitée par des dizaines de collectifs anti-Linky, l’AFP s’est bien gardée de faire état du fait que la majorité de la population française a été totalement trompée. Au contraire, divers médias ont stigmatisé les “sans-Linky, qui échappent effectivement aux coupures d’électricité à distance, les taxant de “mauvais citoyens” alors qu’ils sont en réalité parmi les plus attentifs à économiser l’énergie.Alors que l’industrie nucléaire française ne cesse d’étaler ses déconvenues et son incompétence, la France importe massivement de l’électricité de chez ses voisins depuis des mois. Mais ces derniers ne pourront pas nous sauver indéfiniment et il y a fort à craindre que les Linky ne soient bientôt utilisés de façon encore plus intrusive et autoritaire.Après que 10 milliards aient été gaspillés dans le programme Linky, et au lieu de lancer de ruineux chantiers de réacteurs nucléaires qui ne manqueront pas de finir en désastre comme celui de l’EPR de Flamanville, il est grand temps de financer les économies d’énergie et les énergies renouvelables…

Stéphane Lhomme
Directeur de l’Observatoire du nucléaire
Animateur de http://refus.linky.gazpar.free.fr

(*) Nous estimons que cette facturation ne sera probablement pas mise en place car, pour cela, il faudrait qu’Enedis embauche à nouveau du personnel pour effectuer les relèves de consommation. Or, licencier tous les releveurs – ce qui a hélas été fait – était au contraire un des objectifs du programme Linky dans le but de rendre Enedis encore plus rentable et d’en préparer la privatisation.

(**) Au contraire par exemple de la direction de l’UFC-QueChoisir, qui n’a cessé de mentir dans cette affaire et qui a perdu les procès intentés à l’encontre d’un des animateurs du mouvement anti-Linky. Bien que dûment informée, l’AFP n’a strictement fait aucune mention des déconvenues judiciaires de la principale association de consommateurs, qui plus est convaincue de s’être acoquinée avec les fournisseurs d’énergie et Enedis

(***) Par le biais des compteurs Linky, Enedis empêche le réchauffage de l’eau des cumulus pendant les heures creuses de la mi-journée, sans l’accord des habitants.

Concert à Toulouse

Salut à tous.

Chose très rare depuis quelques années, Pulcinella donnera un concert ce samedi 17 décembre à 17h dans le grand auditorium de la Médiathèque Cabanis à Toulouse.

Oui, il y a eu ces dernières années des bals de Pulcinella (Le Grand Déballage, La Guerre des Boutons), des concerts avec la chanteuse Maria Mazzotta…mais de concert en quartet, cela fait belle lurette qu’il n’y en a point eu!

Venez donc nous écouter!!

Concert gratuit mais places à retirer 30min avant.

Plus d’infos ici: https://www.bibliotheque.toulouse.fr/agenda-culturel/pulcinella-4-musiciens-en-accord/

Facebook: https://www.facebook.com/pulcinellamusic

Autre chose, je souhaite vous informer du concert solo de mon ami et collègue (dans Bey Ler Bey), le percussionniste Wassim Halal. Il mène depuis plusieurs années des projets aventureux autour des percussions orientales, personnellement je suis fan!

 Il sera de passage à Toulouse pour donner un concert au Théâtre Garonne ce jeudi 15 décembre à 20h. C’est dans le cadre de In a Landscape organisé par le GMEA et le Vent des Signes. Allez-y!

Plus d’informations ici: https://www.theatregaronne.com/spectacle/2022-2023/where-it-leads-ataba

Site internet: https://wassimhalal.com/

Portez vous bien!

Florian Demonsant

120 hameau du Fourmental 81300 Moulayrès

+33 6 15 25 72 42
florian.demonsant@gmail.com


http://my.zikinf.com/floriandemonsant

https://accordeonistade.jimdofree.com/accord%C3%A9onistades/

http://www.pulcinellamusic.com

http://www.cokmalko.com/bey-ler-bey/

http://www.circhulon.com/

Enquête publique

Jeudi 15 décembre à 18H30

15 000 pages à lire en un mois et demi pour vous faire un avis ! Quelle mascarade ! Les défenseurs du projet nous prennent pour des idiots en affirmant que l’autoroute a été décidée démocratiquement ! Le projet n’est pas encore validé : les avis négatifs de scientifiques du GIEC et de deux autorités environnementales reconnues par l’Etat dénoncent l’archaïsme de ce projet. L’objectif de ces 15 000 pages est de noyer le poisson, mais on vous explique (presque) tout jeudi à Castres !!!
😜

Portes ouvertes

Pour une bonne organisation de l’évènement nous vous invitons à renseigner le coupon réponse ci-dessous et à le renvoyer en retour.

Cordialement,

Les membres fondateurs

Coupon réponse :

Nom :

Prénom :

raison sociale :

Je serai présent.e :

– le vendredi 9 décembre

  Choisissez votre horaire :

10h – 11H – 14h – 15h -16h

– le samedi 10 décembre

Choisissez votre horaire :

10h – 11H – 14h – 15h -16h

2 dragons à Couffouleux

Renc’Art dimanche 11 décembre – Couffouleux
 Renc’art du mOrse Dimanche 11 décembre 2022   La compagnie du mOrse est très heureuse d’accueillir la toute nouvelle création de la Clak Cie en exclusivité tarnaise à Couffouleux !Spectacle familial enflammé et interactif pour 2 dragons et 1 public  à partir de 6 ans    Spectacle familial à partir de 6 ansDurée : 50 minGenre : Théâtre, rap et dragonsCréation 2021Mise en scène et interprétation : Kristen Annequin & Coline LubinCréation musicale : Kristen Annequin   Pour réserver c’est ici : mailet aussi 06 88 51 70 90   Flammes et slam @FannyMoulin  Un dragon poète et freluquet imagine la vie à travers ses livres. Les histoires racontent qu’il y a dans le monde des princesses à sauver, mais il n’est pas tout à fait sûr de savoir à quoi elles ressemblent. La terrifiante dragonne qu’il rencontre va l’aider à y voir plus clair.
Librement inspiré de l’album d’Alex Cousseau, cette nouvelle création détourne les clichés des contes de fée et ses enjeux relationnels par le biais de deux anti-héros drôles et attachants.
Ce spectacle plein d’humour propose aussi une entrée décomplexée dans la poésie en la désacralisant et en la rendant accessible, du poème romantique au rap, en passant par une leçon express sur les rimes. Tout au long du spectacle, le récit est enrichi par les sons du public enregistrés en début de représentation. Embarqué·es dans cette folle histoire, sans bouger de leur siège, les spectateur·trices redécouvrent leurs bruitages au fur et à mesure du spectacle.

Dans Flammes et slam !, il n’y a presque pas de pyrotechnie MAIS des machines électroniques, du rap et du slam improvisés avec virtuosité, une histoire de princesse-endive, une rencontre entre deux dragons fiers, des bruitages hors-pair, une grosse ambiance et le plaisir de se raconter des histoires.
 Teaser Flammes et slam !     www.ciedumorse.com    Compagnie du Morse – 53 avenue Jean Berenguier 81800 – COUFFOULEUX05 31 23 29 93 – contact@ciedumorse.com    Cet e-mail a été envoyé à contact@confluences81.frVous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur COMPAGNIE DU MORSE.Se désinscrire