Augmenter les droits universitaires ?

Quand Macron veut augmenter les droits universitaires

Récemment, le Président Macron a laissé entendre que, compte tenu des difficultés de financement des universités, il faudrait augmenter les droits d’inscription. Voudrait-il suivre le modèle anglais ? En effet, en 2012-2013, les droits d’inscription dans les universités du Royaume-Uni ont été multipliés par trois (sauf en Écosse où elles sont restées gratuites) pour atteindre le prix annuel de 9 000 livres (soit 10 600 €)*. Ce qui a freiné les inscriptions. Si bien que de 2011-2012 à 2019-2020, le nombre d’étudiants pour l’ensemble du Royaume-Uni n’a augmenté que de 1%.

Pourquoi les universités rament

Si en France les conditions financières et d’études se dégradent dans les universités, c’est parce que « l’intendance » ne suit pas l’augmentation du nombre d’étudiants. En effet, de 2007-2008 à 2020-2021, le nombre d’étudiants est passé de 2,23 millions à 2,78 millions, soit une augmentation de 25%, donc beaucoup plus qu’au Royaume-Uni. Si dans le même temps, le budget des universités a, certes, augmenté, ce financement par étudiant, en euro constant, s’est, lui, réduit de 12,5 %.

Il faut savoir qu’actuellement 20% des étudiants sont déjà obligés de travailler pendant la période des cours pour pouvoir vivre. Combien le seraient-ils si l’idée de Macron était mise en place ?

Imposer les riches

Encore une fois l’inspiration de Macron provient des soi-disant contraintes budgétaires. Mais celles-ci proviennent de sa volonté de réduire les impôts, notamment sur les riches. Or, les riches sont de plus en plus riches. Déjà, avant la crise de la covid, les revenus des foyers les 10% plus riches étaient en France 6;9 supérieurs à ceux des 10% plus pauvres. Avec la covid, la fortune des milliardaires a, entre mars 2020 et octobre 2021, augmenté de 86 %, soit de 286 milliards d’euros. Ce qui est une somme du même ordre de grandeur que le budget des universités qui est de 385 milliards. Pour améliorer le financement des universités, il faut donc, comme le propose le candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélanchon, imposer davantage les hauts revenus et non augmenter les droits d’inscription. Il faut instaurer un revenu maximum. À quoi bon gagner des millions par an !

L’argument de Macron de supprimer l’ISF était soi-disant d’éviter l’évasion des capitaux. Lors de son instauration, il avait promis qu’un bilan serait effectué au bout d’un an. Mais il n’en a rien été, et pour cause…

Macron aurait-il la mémoire courte ?

Déjà en 2018, Emmanuel Macron avait voulu augmenter les droits d’inscription des seuls étudiants étrangers. Mais face à l’opposition des étudiants et enseignants français il a échoué. En 1986, la très forte mobilisation des étudiants et des lycéens avait empêché l’adoption de la loi De Waquet qui prévoyait une très forte augmentation des droits d’inscription. Macron s’en souvient-il ?

Jean-François Le Dizès

Sources chiffrées

* https://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/en-angleterre-la-hausse-des-frais-de-scolarite-eloigne-les-plus-modestes-de-l-universite-21299/

https://www.statista.com/statistics/875015/students-enrolled-in-higher-education-in-the-uk/

http://piketty.pse.ens.fr/files/ChancelPiketty2021BudgetEnsSuperieur.pdf

https://www.letudiant.fr/jobsstages/pourquou-40-des-etudiants-ont-un-emploi-a-cote-de-leurs-etudes.html

https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20220117-selon-oxfam-la-fortune-des-dix-milliardaires-les-plus-riches-a-doubl%C3%A9-avec-le-covid-19

◄ https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/budget-2022-dans-l-education-et-l-enseignement-superieur-les-efforts-financiers-laissent-les-acteurs-insatisfaits.html

Education = service public

       Le service public d’éducation un recours face à la dérive autoritaire de l’Etat

        Ceci sur la base d’une analyse caricaturale, fondée sur des amalgames entre différents fauteurs de troubles réels ou supposés : terroristes, délinquant.es ordinaires, jeunes de quartiers populaires, Gilets jaunes, manifestant.es. A l’Université, une cabale est organisée par le ministère pour éradiquer les ferments « séparatistes » des études post-coloniales et de l’ «islamogauchisme ».

Lire la suite

L’Attitude Terre

Voilà 15 ans bientôt que nous poursuivons notre soutien aux projets de développement des écoles de la commune de Guibaré au Burkina Faso. Nous avons rencontré en janvier tous les acteurs concernés (association « ADAE », enseignants, Mères éducatrices, autorités locales et coutumières … ) La dynamique qui s’est créée sur ce territoire ainsi que la bonne gestion des projets nous encourage à poursuivre nos engagements. Néanmoins, nous ne pourrons pas réaliser l’ensemble de ces projets sans l’appui financier de donateurs conscients de la nécessité d’une solidarité internationale.

Lire la suite

Prise en otages ?

M. Emmanuel Macron,

Je suis Cédric Maurin un rescapé de l’attentat du Bataclan et je suis un des professeurs grévistes qui a retenu notes et copies. Je les ai rendues vendredi 5 juillet après-midi et en faisant cela je suis persuadé d’avoir défendu l’honneur de notre institution. Cette nuit je n’ai pas dormi, réveillé sans cesse par des sueurs froides en pensant aux élèves et aux parents qui doivent faire face au sabordage du bac 2019 que M. Blanquer a orchestré, rompant ainsi l’égalité de traitement des élèves vis-à-vis d’un examen national, et en s’asseyant sur la souveraineté des jurys de professeurs, envoyant des consignes, sans en-tête et non signées : en somme un véritable putsch administratif. Qu’une partie de l’administration et des collègues ait appliqué ces consignes me révolte car ils l’ont fait par peur des menaces que le ministre Blanquer n’a cessé de proférer à l’encontre des personnels administratifs et enseignants de l’Education nationale. Depuis quand un ministre intimide-t-il les personnels dont il a la responsabilité ? Est-ce cela l’école de la confiance voulue par M. Blanquer ? C’est en tout cas comme une véritable mise au pas, que les personnels enseignants perçoivent l’article 1 de la loi Blanquer. Cette nuit, en effet, je n’ai pas dormi car j’ai été scandalisé et blessé par une interview télévisée pendant laquelle vous avez employé, à propos des enseignants grévistes, l’expression « prendre nos enfants et leurs familles en otages », reprenant ainsi des éléments de langage dangereux et pour le moins risqués.

Lire la suite

Gaillac : débat sur l’école

Débat sur l’Ecole, vendredi 26 avril à 20h, à Gaillac, à la salle Dom Vayssette, 3, rue Cavaillé en présence de Laurence de Cock  et d’enseignants Gilets Jaunes        

flyer joint reproductible et diffusable à vol

Rabastens : SDF Solitude Drôlement Fragile

Confluences 81 vient de recevoir ce courrier de la Compagnie du Morse. Nous le transcrivons ci-dessous en (quasi) intégralité :

Bonjour à l’ensemble de l’équipe de Confluences !
Notre compagnie de spectacle vivant, la Compagnie du Morse, présentera vendredi 22 février 2019, dans le cadre de son Renc’Art d’hiver, une de ses jeunes créations : “SDF : Solitude.Drôlement.Fragile“.
Deux représentations auront lieu ce jour, à La Halle de Rabastens : une représentation scolaire avec les 6èmes du collège Léon Gambetta, à 15H, et une tout public le soir à 20H30.
Je serai ravie que votre équipe puisse écrire un article concernant ce spectacle… d’une part, pour informer de la représentation à 20H30 et, d’autre part, afin de valoriser l’engagement éducatif et pédagogique de la découverte artistique et théâtrale lié à la représentation scolaire.

Lire la suite

Boycott citoyen

ce texte nous a été transmis par Catherine T.

BOYCOTT CITOYEN

Avec le boycott le boycott citoyen.  Mettons-nous y tous ensemble, calmes et déterminés. Inutile de sortir dans les rues, de nous mobiliser, de trouver des slogans, de hurler notre colère. Notre mission est très, très simple : dépenser au compte goutte, au cas par cas, seulement quand et comme nous le voulons, pour des produits dont nous avons besoin, et qui sont respectueux de la terre et des hommes. Soyons clairs : nous ne mourrons pas de ne pas avoir un vrai sapin dans notre salon à Noël….   
 

Cessons d’écouter les sempiternelles injonctions à la consommation :« Achetez cela, vous vous sentirez mieux. Prenez un crédit, vous serez plus riche. Offrez-vous ça, vous serez heureux. Consommez comme ça : nous savons ce qui est bon pour vous… Ecoutez-nous. Ecoutez-nous à la télé, dans la rue, dans le métro, à la radio, dans votre boîte aux lettres, dans vos journaux, sur internet, dans votre boîte mail. Ecoutez-nous, et consommez. »

Vous en avez marre ?
Nous aussi, eux aussi, elles aussi, moi aussi..

Lire la suite

Albi : rencontre autour de l’éducation populaire

Le mercredi 21 novembre à 18h30, nous vous invitons à une rencontre autour de l’éducation populaire à la MJC d’Albi.

Notre envie est de proposer un temps d’échange autour de cette idée/concept en y invitant plusieurs personnes/associations, pour partager simplement autour de leurs expériences et confronter nos points de vue.

Pourquoi cette soirée ?

La MJC a eu 60 ans cette année. Cette saison anniversaire a été l’occasion de réfléchir collectivement au projet de l’association en nous intéressant à ses fondements, à son actualité et à son avenir.

Cela en nous questionnant sur son champ d’intervention : celui de l’éducation populaire.

L’éducation populaire est encore un terme cité aujourd’hui. Pourtant, on fait la plupart du temps référence au passé lorsque l’on parle d’éducation populaire ; comme si l’on avait du mal à en définir les tenants actuels.

> Est-ce toujours d’actualité ?

 > Qu’a-t-on à dire et à partager sur ce mouvement, ce concept ?

Lire la suite

Albi : éducation à la citoyenneté mondiale

Le samedi 8 décembre, de 9h30 à 17h, nous organisons une journée conviviale de (re)découverte de l’éducation à la citoyenneté mondiale : jeux, échanges, réflexion et expérimentation sont au programme !
Plus d’infos ci-contre.
Vous pouvez vous inscrire par simple retour de mail.
Au plaisir de vous y retrouver.
N’hésitez pas également à faire suivre autour de vous.
Merci !
Belle fin de journée.
Solidairement.
Cindy Fournier
co-présidente e-graine Occitanie
07 55 63 85 95

Revel, Castres, Labruguière : projections “imbattables” !

A l’attention de tous, bonjour,

Cette fin septembre, nous vous invitons à la tournée sud-ouest de “Même qu’on naît imbattables !”documentaire 2018 sur le traitement de l’enfance tourné en Suède, en présence de ses deux réalisatrices, Elsa Moley et Marion Cuercq :

” Il y a une quarantaine d’années, en Europe, un peuple choisit d’oser considérer qu’élever les enfants dans l’empathie et la bienveillance est nécessaire pour faire d’eux des êtres responsables, respectueux des autres, heureux : nous sommes en 1979, et les suédois viennent d’abolir les violences dites “éducatives”… “

(Plus bas dans ce message un résumé du film.)

Lire la suite