Lagrave : aligot pour tous…

affiche-aligot-octobreNotre association « Les mécanos de la solidarité » fut crée pour la participation en 2010 d’un jeune étudiant (Notre fils Quentin) au 13éme 4L trophy, rallye raid humanitaire dont le but double est de faire voyager notre jeunesse à l’étranger dans un challenge de sport mécanique et d’innovation technologique, et d’apporter du matériel scolaire et de santé dans un pays pauvre.

Souvent dans ce cas l’association crée, arrête son activité au retour du raid. La notre a décidé de continuer son action vers la pauvreté, mais, faute d’un budget suffisant, maintenant au cœur même de notre France. Nous faisons de l’éducation populaire, de l’action citoyenne et des soirées festives dont l’intérêt est la récolte de dons matériels et/ou financiers, afin de soulager la pauvreté des travailleurs pauvres, des familles mono-parentales, des étrangers vivant en France, des sans papiers, des Sans Domiciles Fixes…, et de toute forme d’exclusion sociale.

Lire la suite

Albi : fête franco-tchétchène

blog tchétchénie

FETE FRANCO – TCHETCHENE

Faire connaître la culture tchétchène par la musique, le chant, la danse, les poèmes, les contes .

Inviter des artistes Tchétchènes et Français,

y mêler la culture occitane,

partager un buffet franco-tchéchène .

Informer sur la Tchétchénie aujourd’hui

Co-organisation : SINTAR et Collectif de Soutien aux Familles Tchétchènes.

Lire la suite

Confluences n° 119 : rubrique “femmes” (11ème article)

Maria « Pita » Mayor Fernàndez de la Camara (1560-1643)119 page 20 Espagne Maria Pita (1560-1643) (2)

Certains vous diront sans doute que les armes, les batailles, les guerres sont une affaire d’hommes. Des valeurs telles que la virilité, le courage, l’intrépidité sont requises pour cet art. Et ces valeurs là, et bien voyez-vous, on dit qu’elles sont « masculines ». On prendra pour preuve les faibles effectifs de femmes au sein des armées officielles, au sein des groupes de guérilla (même si les certitudes prennent du plomb dans l’aile avec les combattantes kurdes qui luttent vaillamment contre Daech !), mais on ne se posera pas la question des interdits et des obstacles qui ont longtemps empêché les femmes d’accéder à de telles fonctions. On ne vous parlera pas non plus du nombre impressionnant de femmes militaires violées au sein de l’armée française ou au sein de l’armée des USA (toutes les 3 heures, une militaire étasunienne est violée). Elles seront sans doute considérées comme victimes collatérales d’un corps de métier rude, viril, qui a ses propres règles, dont celle de l’omerta… Aucun nom d’héroïne guerrière ne leur viendra à la bouche, si ce n’est peut-être Jeanne d’Arc ! Comme tout et son contraire a déjà été écrit sur Jeanne la Lorraine, je ne m’y attarderai pas. D’autant que j’ai tendance à éviter les personnages admirés et récupérés par l’Extrême Droite Catholique !

Lire la suite

Lacaune : accueil de 26 réfugiés, appel à la solidarité

MVIEILLEChers amis, citoyens, hommes et femmes de bonne volonté, la fière cité de Lacaune (Tarn 81) accueille depuis quelques jours un groupe de 26 réfugiés. Ce sont tous des hommes, jeunes, qui ont fui l’Irak et l’Afghanistan dans des conditions aussi épiques qu’atroces, fuyant les bombes, les massacres ou les régimes qui veulent les supprimer en raison de leur opposition politique, car bizarrement ils n’ont pas l’air apprécier la politique sociale pourtant innovante des Talibans et de l’Etat Islamique, ce qui témoigne, il est vrai, d’un petit manque d’ouverture d’esprit de leur part… Bref, ils sont très heureux d’être là, et encore plus… d’être en vie.

Lire la suite

Edito du n° 118

118 page 3 édito Kalié001 (2)2016, année des Alternatives. . .

« Vous avez aimé 2015 ? Vous adorerez 2016 ! L’année qui commence s’annonce sous des auspices on ne peut plus favorables. Boostés par les lois MACRON 1 et 2, les fermetures d’entreprises se multiplient. Il n’en fallait davantage pour encourager certainEs salariéEs à récupérer ces entreprises et à les remettre en marche… »

Tels devaient être les propos, la teneur et le ton de l’édito de ce numéro de janvier. Volontairement optimiste, limite « bisounours » ! Janvier, c’est bien connu, c’est la période des vœux… et des illusions. Ainsi en avait décidé le Comité de rédaction de Confluences 81 réuni le 10 novembre, soit 3 jours avant les événements sanglants de Paris…

Lire la suite

Albi : film

Blog chemins d'Acratie
Vendredi 26 JUIN à 20h30 à notre local
21 av BELLET Albi
 
projection du film – suivi de débat “Sur les chemins d’Acratie”

​en présence des réalisateurs : Françoise Arnoult et Jacques Pillet​

Georges NIKELE

06 87 46 01 62
pour le comité NPA de l’Albigeois

Saïx : Jean Ortiz

affiche Jean OrtizDernier épisode du Projet “Tarn terre d’Accueil” à Saïx  et des initiatives autour du thème “Il était une fois la République Espagnole”,
Après les soirées remarquables avec l’auteur René Grando, le film “Contes de l’exil ordinaire”, ( partenariat AJET, Bibliothèque de Viviers)
la représentation exceptionnelle et de grande qualité de “Fédérico’s”, ( compagnie Ephémère de Millau)
Accompagnés de l’exposition “Il était une fois la République Espagnole” éditée par le Conseil Régional Midi¨Pyrénées ,
Nous recevons jeudi 2 avril Jean ORTIZ, pour une rencontre conférence  ( lieu la MJC de Saïx) à 20 h 30.
En invitant Jean, j’ai voulu, nous avons voulu donner une conclusion de grande qualité à notre projet.
( qui continuera à être décliné au cours des mois à venir sur d’autres thèmes et d’autres initiatives, en liaison avec le réseau Bibliothèques de la Communauté des Commune du Sor et Agout).

Lire la suite

Edito du n° 110 de Confluences 81

Le temps de l’hypocrisie

110 page 3 Kalié 1Elle mène le monde !

Au-delà du fait divers, l’assassinat de l’enseignante Albigeoise par une mère d’élève sans doute « dérangée », est bien symptomatique d’un état d’esprit anti-enseignants assez général, hypocritement entretenu par les discours populistes diffusés à présent « de manière décomplexée ». Hypocrisie aussi que les belles déclarations du Ministre de l’Education Nationale et que la légion d’honneur décernée à Fabienne (à titre posthume, faut-il le rappeler ?) tout comme ses enfants devenus pupilles de la nation (c’est bien le moins, non ?). Car l’émotion que cet acte suscite ne saurait masquer la réalité des questions fondamentales qui se posent à notre système éducatif, entre autres : quelle pédagogie appliquer pour quel objectif et avec quels moyens ? S’agirait-il seulement de façonner les jeunes esprits pour les rendre malléables ? Ou bien souhaite-t-on réellement développer leur esprit critique et leur capacité de révolte face à une société injuste qui les sélectionne et élimine les indésirables ?

Lire la suite