Confluences 81 n° 125 : édito

Quand je serai présidente

Quand je serai présidente, je ferai de la condition humaine l’essentiel de mes préoccupations, de la nature, de l’environnement et de tout ce qui y vit l’objet de ma considération.

Quand je serai présidente, je bannirai l’argent sous toutes ses formes, les banquiers deviendront des Pères Noël, et les banques des lieux de loisirs et de lecture et aussi des logements pour les sans abris.

Quand je serai présidente, je ferai en sorte que les fabricants d’armes se mettent à la construction de cerfs-volants et de bilboquets. Je ferai supprimer du dictionnaire les mots : guerre, conflit, ennemi, armes, détruire.

Quand je serai présidente, il faudra que les médecins soignent avec des fleurs, qu’ils deviennent les promoteurs du bonheur universel et de la joie permanente en les mettant à la portée de la participation de toutes et de tous.

Lire la suite

Confluences 81 n° 124 : édito

DéTrumpez-vous !

Le séisme déclenché par l’élection de Trump ne nous cache-t-il pas l’état dans lequel se trouvent la plupart de nos sociétés. Parmi ces dernières, quelles sont celles qui ne sont pas menacées par une montée des intégrismes, du racisme, de l’ultra libéralisme économique ? Cela se traduit, pour les peuples concernés par un repli dans leur coquille, comme le préconisait Trump dans sa campagne. Le mur entre les Etats-Unis et le Mexique serait-il pire que les camps que nous avons édifiés pour enfermer les réfugiés politiques ou économiques qui franchissent nos frontières ?

« La guerre des places » qui a commencé en France, en préparation de la farce « élection présidentielle » nous renvoie à ce que viennent de vivre les Etats-Uniens.

Lire la suite

Itinéraire bis : on repart de zéro !

blog-iti-bis-v4À la recherche d’un nouveau lieu !

Construire un projet comme Itinéraire-Bis n’est pas un long fleuve tranquille. C’est un chemin fait de flancs de montagnes et de profondes vallées : des événements qui gonflent l’optimisme, des rencontres qui donnent une énergie humaine incroyable. Mais c’est aussi un chemin d’obstacles et de portes qui se ferment.

À notre grande tristesse, une porte vient de se fermer. Non des moindres, puisqu’il s’agit du gîte de Matens dans lequel nous souhaitions nous installer et qui n’est plus disponible. À bien des égard ce seul lieu a structuré le projet, lui a donné des ailes et nous a permis de rêver. Nous lui devons déjà, pour tout ça, quelque-chose.

Dans la vie il y a plusieurs manières d’appréhender les obstacles. On peut les regarder, craintif, et se décourager. On peut les voir comme des épreuves desquelles on sort renforcés. À Itinéraire-Bis, nous sommes des fortes têtes. Nous sommes de ceux qui, devant une montagne à déplacer, ne se disent pas qu’elle est trop haute, mais courent chercher les pelles pour s’y mettre dès que possible. Nous n’avons jamais été autant déterminés.

Lire la suite

Albi : journées des Incroyables Comestibles

Blog 22 janvier 2016 Affiche21 et 22 janvier 2016

Journées Comestibles d’Albi
Albi Ville Comestible à l’horizon 2020
Rencontres – AteliersÉchanges

Les Incroyables Comestibles Albigeois et Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi accueillent Pamela Warhurst de Todmorden,  initiatrice avec Mary Clear du mouvement des Incredible Edible à Todmorden.

 Jeudi 21 Janvier

19h00 –  Séance Cinéma à 1 euro avec la projection du film DEMAIN.
Débat en fin de projection avec Pamela Warhurst et Jean-Michel Herbillon.
Dégustation des préparations culinaires de l’association étudiante Envisage.

Athanor, salle Arcé, Place de l’Amitié entre Peuples.
Attention la salle ne propose que 240 places. Pas de réservation possible.

Lire la suite

Albi : projection de film

Blog demainLe film “DEMAIN” passe à Albi aux Cordeliers. A voir absolument :

Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis, avec une équipe de quatre personnes, à la rencontre des pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Lire la suite

Matens : café coopératif (2)

Grâce à plus d’un centaine de contributeurs et contributrices, nous avons aujourd’hui réuni plus de 14 000€ pour le projet Itinéraire-Bis. Un début encourageant, mais il reste encore beaucoup d’efforts à faire.

Pour contribuer à la diffusion du financement participatif, vous trouverez ci après une présentation du projet, en image à diffuser autour de vous, sur les réseaux sociaux comme à vos proches. L’idée est d’inciter les gens autour de vous à nous aider, pour que nous soyons des centaines.blog iti bis v2

Matens : café coopératif

Vous trouverez ci-dessus une petite illustration pour expliquer le principe des parts sociales du projet Itinéraire-Bis…
Sur le site et en pièce jointe, vous trouverez également la dernière brochure de présentation avec des vrais morceaux de nos tronches dessus =)
N’hésitez pas à diffuser tout ça autour de vous. Et à faire prendre des parts à vos proches 😉

Romain JAMMES

Se passer de patron, chiche ! (7)

Programme (provisoire) :

patron coul dernière version9h 30 : Ouverture des portes, découvertes et échanges autour des stands,

présentation de la journée…

12h : Repas, possibilité de restauration sur place (réserver dès votre arrivée)

ou repas tiré du sac…

13h 30 : Présentation des ateliers

14h à 17h 30 : Ateliers possibles

-Charles Piaget (sous réserve) LIP 73

-1336 &SCOP TI (ex Fralib)

Lire la suite

Dialogue n° 11 de Jacques et de son Maître

114 page 5 cravirola-parent448Cravirola, la garrigue

Finalement, Jacques et son Maître ayant décidé de passer l’hiver au chaud plutôt que de courir les chemins peu agréables en cette saison, restèrent plus de trois mois à Cravirola. Le printemps venu, ils enfourchèrent leurs montures. En principe en direction des Causses Aveyronnais. Evidemment, le dialogue s’installa dès que les sabots foulèrent la garrigue toute odorante des premières senteurs de la belle saison.

Jacques : Mon sentiment sur ce séjour est plus que positif : repos, nourriture saine, groupe accueillant, rien à redire !

Le Maître : Un peu trop de travaux de jardinage à notre arrivée, à mon goût !

Lire la suite