Agriculteurs contre les normes administratives et industrielles

Communiqué concernant les occupations des DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) 09, 63, 71, 35, 05, et rassemblement devant celle du 38,

le vendredi 18 mai 2018, par les collectifs d’agriculteurs et d’agricultrices contre les normes administratives et industrielles

Ce vendredi 18 mai était une journée d’action nationale des collectifs contre les normes administratives et industrielles, car il y a un an, le 20 mai 2017, Jérôme Laronze, un éleveur de Saône-et-Loire était abattu par les gendarmes après avoir fait l’objet d’un acharnement administratif et après avoir engagé une lutte lucide et ferme contre les administrations agricoles. Nous sommes venus raconter aux personnels de ces administrations quelles conséquences désastreuses ont leurs réglementations, leurs mises en demeure, leurs contrôles dans les campagnes, au cas où les personnels seraient tenus ignorants par leur direction de la réalité des dégâts qu’ils occasionnent et des effets d’industrialisation qu’ils génèrent, contrairement aux objectifs annoncés de ces normes sanitaires et environnementales, dans l’hypothèse où les personnels se préoccuperaient du résultat de leur travail plutôt que de faire appliquer sans réfléchir des réglementations mortifères, ce que voudrait obtenir d’eux leur hiérarchie.

Lire la suite

Procès des 1000 vaches : appel à soutien

Appel à soutien : Procès des 1000 vaches

Le 31 mai se tiendra à Amiens le troisième round du procès de la ferme-usine des 1000 vaches. Six militants de la Confédération paysanne sont poursuivis au civil pour leur action syndicale de démontage d’éléments de la salle de traite en mai 2014. Une action collective et non violente d’alerte de la société sur les dangers de l’industrialisation de l’agriculture.

Lors de l’audience en appel, la justice a reconnu cet acte comme « relevant d’une action de lanceurs d’alerte ». Pourtant, après l’audience pénale, la ferme-usine réclame près de 200.000 € de « dédommagement » aux militants !

Quelle mauvaise blague ! Alors qu’un paysan sur quatre gagne moins de 600 € par mois, on va demander à des syndicalistes de dédommager une ferme-usine, qui se gave sur le dos de tous les paysans ! Cette ferme-usine qui affiche clairement que sa production principale est celle de fumier et de lisier destinés à la méthanisation, plaçant le lait comme un sous-produit des déjections animales, est le symbole même de la dérive qui, avec la connivence des industriels de la filière laitière, met les paysannes et les paysans sur la paille. 1000 vaches dans un hangar, ce n’est pas notre conception du bien-être animal.

Lire la suite

Journée nationale anti-Linky

Journée nationale anti-Linky en France samedi 5 mai 2018

Communiqué du 27 mars 2018, transmis par Stéphane Lhomme.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

– Dénonciation des incendies, surfacturations, incidents divers, espionnage de la vie privée, et des exactions commises sur la population par les installateurs de Linky

– Reconnaissance par l’ANSES de la réalité des souffrances causées par les ondes électromagnétiques

L’affaire Facebook montre que les belles promesses concernant les données personnelles ne valent rien, or Linky et Gazpar sont des compteurs espions

 

Une journée nationale d’actions contre les compteurs communicants (Linky, gazpar, etc) aura lieu le samedi 5 mai 2018. Dans toute la France, des initiatives auront lieu pour le refus des compteurs communicants : chaines humaines, rassemblements devant les préfectures, devant les agences Enedis, etc

Lire la suite

Cédric Herrou : deux témoignages de l’acharnement judiciaire et policier…

 1) Cédric Herrou a partagé sa publication.

Une lettre de ma mère, au nom de l’Amour et de la Colère.

Lettre de la mère de Cédric

Monsieur le Procureur, je vous fais une lettre……
Je suis la mère de celui contre lequel vous vous acharnez . Ma grand -mère paternelle a elle aussi , en 1918 passé la frontière d’Italie à pied, par les montagnes elle a perdu le bébé qu’elle portait au cours de ce périple, (peut être a t’elle croisé à ce moment là les grands mères de messieurs Ciotti et Estrosi,qui sait ?) elle s’est louée telle une bête de somme pour tirer les « charetons »je me souviens d’elle avec la lanière de cuir qui lui barrait le torse …Ma mère quant à elle était allemande, ma sœur est née dans les geôles de la gestapo, elles ont été toutes deux libérées par les Américains ; C’est ce sang là qui coule pour moitié dans les veines de mes deux fils que vous avez fait arrêter jeudi , l’autre moitié étant du pur sang de Bretagne… c’est têtu un Breton, et ça n’a pas peur des tempêtes.
S’ils ne sont pas Français « de souche » (c’est ce qui reste d’un arbre mort, non ?) ils ont des racines profondes et vivantes dans ce pays qui est le leur et qu’ils aiment.
Pour que vous compreniez … nous avons été « famille d’accueil pendant 25 ans. Cedric avait 5 ans, Morgan 7, quand les premiers enfants sont arrivés .ils ont partagé leurs jouets, leur table, leur maison, leurs parents avec 15 enfants délaissés,de toutes origines,certains battus, violés …..
Alors quand Cedric vous dit que ces enfants qu’il voit sur nos chemins et nos routes de la Roya, ce sont ses frères et ses sœurs, il ne vous ment pas . Et quand il interpelle si fort les services de l’ASE, c’est qu’il en connait les rouages.
Nous avons quatre enfants puisque ils ont accepté d’intégrer deux de ces enfants à leur famille, ce sont leur sœur et leur frère à présent et nous en sommes très fiers !
Voilà monsieur le Procureur, et tous ceux qui le traitent de passeur, de trafiquant d’êtres humains et de voleur, voilà à qui vous avez à faire.
Avec tout mon respect,
Mama Herrou.
(transmis par Eric Vergniol)

Linky à Castres : le maire signe un second arrêté !

Le Tribunal Administratif suspend le 1er arrêté municipal en fin d’année 2017.

Pascal Bugis, Maire de Castres, en publie un second le 10 janvier 2018. Il impose toujours le respect du choix des usagers pour refuser le compteur Linky.

Pour prendre connaissance de l’arrêté municipal du 10 janvier :

Télécharger (PDF, 357KB)

Nous allons, avec vous, faire respecter ce nouvel arrêté.

Attention, voir ci-dessous le communiqué de presse du Collectif !

Lire la suite

Faut pas pucer…

… mémé dans les ordis.

Les deux premières émissions sur la journée du 22 novembre dernier, journée de contrôle pour Nathalie et Laurent, mais aussi journée de soutien…

Diffusées le vendredi 24 novembre à 16h sur nos ondes (95.4 et 104.2 ou www.radioalbiges.com) et écoutables et téléchargeables ici :

https://hearthis.at/radio.albiges/magintemporelfautpaspucer22nov1701pad/

https://hearthis.at/radio.albiges/magintemporelfautpaspucer22nov1702pad/

A suivre…

Wil

Foix : Faucheurs volontaires victorieux au Tribunal

FOIX : Une immense victoire

Le tribunal de Foix a suivi la demande de notre avocat soutenue par la procureure : les 21 Faucheurs Volontaires mis en cause pour dégradation (de bidons de Roundup dans des magasins de jardinage de la région) ne pourront pas être poursuivis avant que la Cour de Justice européenne ne se soit prononcée sur la légalité d’autorisation de ces produits et réponde aux quatre « questions préjudicielles »[1] posées …

1    Le règlement européen est il conforme au principe de précaution lorsqu’il omet de définir précisément ce qu’est une substance active, laissant le soin au pétitionnaire de choisir ce qu’il dénomme substance active dans son produit, et laissant la possibilité au pétitionnaire d’orienter l’intégralité de son dossier de demande sur une unique substance active alors que son produit final en comprend plusieurs?

Lire la suite

Castres : pose des compteurs Linky contre la volonté des habitants

Ci-dessous le communiqué de presse envoyé par le Collectif STOP LINKY TARN SUD :

Intouchables ?

Une semaine à peine après les premières poses de compteurs « Linky » à Castres, un incident, survenu le 10 octobre en tout début d’après-midi rue Marcel Paul, a opposé les employés de L.S. Services (sous-traitant d’ENEDIS) aux riverains de ce quartier tranquille du sud-ouest de la ville.

En son absence – et en dépit du refus affiché sur le boîtier du compteur électrique – un couple de résidents a constaté à son retour la pose en cours du nouveau compteur. Les membres du Collectif Stop Linky Tarn sud du quartier sont immédiatement intervenus verbalement pour obtenir le retour au compteur d’origine. En vain : les poseurs ne « connaissent » pas l’arrêté du Maire de Castres ! La police municipale appelée par les riverains pour « faire respecter l’ordre » a dressé un constat de la situation et du refus des employés de LS Services de replacer l’ancien compteur. Le couple dont le choix a été transgressé envisage de porter plainte.

Lire la suite