Rabastens : pièce montée musicale révolutionnaire

Vendredi 22 avril à 20h30
à la Halle de Rabastens – 2 Place Saint-Michel – 81800 Rabastens

Ouverture des portes 19h00 (buvette et petite restauration)
Durée : 1h15 – A partir de 10 ans
Ecriture et composition : Hélios Quinquis Interprétation : Hélène Lafont et Hélios Quinquis Pâtisserie, odorama : Marion Carisez, “l’EntARTeuse”Aide à la dramaturgie et mise en scène : Mélodie Pareau – Création et technique lumières : Nicolas Poirier – Son, construction : Adrien Heulin – Costumes : Sylvie Héguiaphal, “SohutaProduction: Pollen Production __________________________
“Le·a pâtissier·e”// Pièce montée musicale révolutionnaire //

“Prenez un duo de chanteur·euses musicien·nes comédien·ne·s à point, ajoutez-y une pâtissière artisane et artiste. Plongez-les au service d’une histoire de tyran·ne despotique et de mets fabuleux. Saupoudrez de mélodies variées et de rythmes frénétiques. Profitez des parfums sucrés. Laissez frémir, laissez bouillir. Servez chaud et dégustez !”
_______________________
 Réservation fortement conseillée, 
→ c’est ici ou 07 84 66 58 80

Lavaur : on nous enfume !

Venez découvrir le film réalisé par La Graine de, réalisé de l’été 2021 à janvier 2022. Un film qui montre les inquiétudes et la colère des riverains, la mobilisation citoyenne en cours et les différentes dynamiques pour faire évoluer la situation.   On nous enfume » un film de La Graine de…, produit par Vaurais Nature Environnement, ReAct Transnational,la Confédération Paysanne du Tarn et d’Occitanie, l’Union pour la Protection de la Nature et
de l’Environnement du Tarn et France Nature Environnement Midi-Pyrénées.  

  Samedi 26 mars à 19h30 à la Halle aux grains de Lavaur    

Participez au débat qui suivra la projection et venez échanger avec la réalisatrice et les membres de notre association.   Durée : 2 h 30 min   Évènement de Vaurais Nature Environnement, Nous voulons des Coquelicots Vaurais et ReAct Transnational
https://fb.me/e/33Yf1pZSU
  Public  · Tout le monde Plusieurs mobilisations citoyennes se sont déroulées depuis 2021 pour demander aux vergers de Fontorbe de réduire la pression chimique que leur activité fait peser sur la plaine du Vaurais. Depuis plusieurs années, les riverains et habitants du Vaurais alertent sur les pratiques invasives et dangereuses des vergers de Fontorbe (groupe les vergers du Sud / Soldive) installés sur les communes de Lavaur, Ambres et Giroussens. Parmi ces pratiques, certaines relèvent de l’illégalité : fumées antigel par brûlage de gasoil, épandages de pesticides par grand vent. D’autres sont particulièrement destructrices de notre environnement de vie : destruction des paysages, saccage des rives de l’Agout, déstabilisation de la voirie, nuisances auditives… Le film « On nous enfume » a été réalisé de l’été 2021 à janvier 2022. Ce film montre les inquiétudes et la colère des riverains, la mobilisation citoyenne en cours et les différentes dynamiques pour faire évoluer la situation. Actuellement, la direction des vergers fait pression sur les producteurs du film pour en éviter sa diffusion. La projection du film est organisée dans le cadre de la semaine pour les alternatives aux pesticides, elle sera l’occasion d’un débat citoyen.   Informations / Contact :
vne81@ecomail.fr
coquelicotsduvaurais@gmail.com

Graulhet : union des luttes

UNION DES LUTTES ~
Jeudi 31 mars
20h30
Salle du Foulon, Graulhet
Grands Projets Inutiles et Imposés :
conséquences, luttes & perspectives.
Organisée par l’UNION DES LUTTES
avec la participation de
Économiste, maître de conférences et chercheuse à l’université Toulouse JeanGeneviève Azam Geneviève Azam
Jaurès. Militante écologiste et altermondialiste au sein d’Attac dont elle est
une des porte-parole. Chroniqueuse à Politis.
et des collectifs de luttes contre les GPII
(autoroute, mine, barrage, entrepôt sur-dimensionné, ‘fermes’ usines, R
éoliennes et photovoltaïque industriels…)

Castres 22 mars : cinéma CGR

Une fois que tu sais Documentaire d’Emmanuel Cappellin

  Comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, Emmanuel Cappellin part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou encore Susanne Moser.

Toutes et tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible.
  Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-mêmes et sur le monde pour mieux construire l’avenir.

Débat animé par Benoît Thomasson, animateur EDD (Éducation au Développement Durable)
Séance au CGR de Castres 20h 15

Fête de la Commune

Reçu cette invitation de Michaél,, ex Alternatifs, qui m’avait contacté voici quelques jours comme relais envers A&A et PEPS

Tout y est à construire
Jean


De : michael.fishelson@orange.fr
A : “nicole absil” ,”adherents” ,”Beatrice Bosse” ,”benoit” ,”jefauche@laposte.net” ,”j-louis.griveau@wanadoo.fr” ,”j-f pellissier” ,”Mahieux Christian” ,”henri merme” ,ensemble-autogestion-emancip@framalistes.org,”ensemble-ardeche-meridionale@framalistes.org” ,mona.roche@lilo.org,”Daniel ROMET” ,”roland merieux” ,”babethmangas@hotmail.com” ,michael.fishelson@orange.fr
Envoyé: mardi 15 Février 2022 18:00
Objet : Fête de la Commune Lien pour samedi

Bonjour à toutes et à tous
AttachéEs aux valeurs défendues il y a 150 ans par la Commune de Paris,  nous sommes quelques unEs à réfléchir à l’organisation au printemps 2023 d’une fête de la Commune annuelle sur le modèle (à la mesure de nos moyens) de l’ex fête du PSU, de LO ou de l’humanité…
Cet événement festif et politique,  auquel nous appelons toutEs celles et ceux – organisations,   syndicats, SCOP, groupes de réflexion,  citoyenNes engagéEs dans l’action associative et culturelle …et se reconnaissant dans les courants de pensée autogestionnaire,  anti autoritaire et emancipateur – permettra d’affirmer la vigueur de nos idées et viendra en complément des autres initiatives de commémoration de la Commune de Paris.
Si vous êtes intéresséEs à y participer,
la première visioconférence d’échanges aura lieu samedi 19 février à 10h
Avec le lien ci-dessous à partager sans modération
Contacts:
Christian Mahieux mahieux@solidaires.org

Michael Fishelson michael.fishelson@orange.fr
Amitiés


Envoyé depuis l’application Mail Orange
mail transféré
—————-
Le 15/02/2022, à 12:12, Christian Mahieux a écrit :
  On avait bien dit 10h ? Si je me suis trompé, je change ! —————————————————
éditions Syllepse vous invite à une réunion Zoom planifiée.

Sujet : Zoom meeting invitation – Réunion Zoom de éditions Syllepse – Fête de la Commune 2023
Heure : 19 févr. 2022 10:00 AM Paris
Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/89153073769?pwd=NExZWm1JYUp4Z1F5TFlyOVhVNFlQdz09
ID de réunion : 891 5307 3769
Code secret : 563290

  Christian Mahieux   +33 (0)6 83 43 00 84   mahieux@solidaires.org ——————————–   ——————————– Cahiers Les utopiquesRéseau syndical international de solidarité et de luttesUnion syndicale Solidaires – Fédération des syndicats SUD-Rail –Solidaires Val-de-MarneEditions SyllepseCerises la coopérative – La révolution prolétarienne – Association pour l’autogestion

  Christian Mahieux   +33 (0)6 83 43 00 84   mahieux@solidaires.org ——————————–   ——————————– Cahiers Les utopiquesRéseau syndical international de solidarité et de luttesUnion syndicale Solidaires – Fédération des syndicats SUD-Rail –Solidaires Val-de-MarneEditions SyllepseCerises la coopérative – La révolution prolétarienne – Association pour l’autogestion

Communiqué du RESF 81

Quelque part dans le Tarn Sud, une famille de trois enfants (dont un de trois mois) s’est retrouvée à la rue en pleine période de trêve hivernale. Des membres du MRAP RESF groupe de CASTRES ont alors alerté à plusieurs reprises le 115 (service de SAMU Social dépendant de la préfecture) , Ils ont également recherché des solutions auprès de potentiels hébergeurs solidaires. pendant 2 semaines le 115 répond qu’il n’y a pas de solution

Heureusement qu’entre temps, une entr’aide s’était aussitôt organisée et des hébergeurs solidaires ont accueilli cette famille et nous les en remercions vivement.

Au bout de 2 semaines la situation a été enfin débloquée en raison de la lutte contre la pandémie de Covid 19.

Il y a eu, au milieu des refus, une curieuse proposition faite par le 115 : quelques journées d’hébergement à l’hôtel contre l’acceptation d’un retour au pays. La mère étant sous le coup d’un OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) qui fait l’objet d’un recours auprès du Tribunal Administratif, cela rend cette proposition complètement illégale.

Cette situation est à mettre en relation avec celle des jeunes mis à la rue par les services de l’ASE, et encore tout récemment à Albi en tout début de la période de confinement, sous prétexte qu’ils sont majeurs, sans qu’il leur soit proposé une solution d’hébergement.

Elle est également à mettre en parallèle avec la situation de milliers de personnes sans hébergement harcelées par la police sous prétexte de non  respect des règles de confinement.

Où est le rôle protecteur de l’Etat vis-à-vis des personnes en situation de grande précarité et de détresse (bébés, enfants, handicapés, personnes âgées, …) ?

Ces situations sont contraires au respect des droits fondamentaux de la personne humaine. Le groupe local, MRAP RESF 81 Castres, dénonce fermement ces agissements Inhumains.

Nous demandons à la Préfecture du Tarn et/ou à la ville de Castres que soient mis en places des moyens pour un accueil digne pour l’ensemble des personnes en précarités quelle que soit leur origine et leur situation. Certaines villes (Montpellier ente autres) et certaines régions se sont rapprochés de la DIHAL (Délégation Interministérielle à l’Hébergement et à l’Accés au Logement). Un budget de 4 millions d’€ est mis à disposition des territoires pour impulser des projets ambitieux afin qu’il n’y ait plus d’expulsions sans relogement stable leur permettant de réaliser des démarches d’inclusion sociale (scolarisation, accès au parcours de soins, recherche d’emploi …). Une idée à creuser non ?

Le journalisme indépendant est en danger !

Darmanin veut dissoudre le journal Nantes Révoltée, soutenez les pour que la liberté de la presse ne soit bientôt plus qu’un souvenir 
COMMENT NOUS SOUTENIR ? Depuis que le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre Nantes Révoltée, nous recevons des milliers de soutiens. Merci infiniment pour la force que vous nous donnez, nous espérons qu’elle permettra de remporter une victoire contre ce gouvernement autoritaire, et pour la liberté d’expression.

Face à cette répression il n’est pas toujours évident d’apporter une solidarité concrète. Voici trois moyens simples de nous soutenir selon ce que vous pouvez ou souhaitez :

➡️ Lisez et faites lire nos revues ! Pour ne pas être dépendants des réseaux sociaux marchands, nous publions des revues imprimées depuis 3 ans, traitant de l’actualité sociale et politique, de l’art de rue, de culture… Nous venons de faire paraître un hors-série spécial. Si nous sommes dissous, ces revues deviendront collectors, alors n’hésitez pas ! Pour commander, c’est simple, c’est par ici : https://www.nantes-revoltee.com/categorie-produit/revues/

➡️ Signez la pétition ! Plusieurs milliers de personnes ont déjà signé contre notre dissolution, et pour les médias indépendants. C’est fort. Rejoignez les ! Même si nous ne sommes pas fan du principe, cela peut jouer dans le rapport de force médiatique engagé par le gouvernement. Pour signer, c’est par ici : https://www.change.org/…/contre-la-dissolution-de…

➡️ Faites nous un don ! Nous sommes une petite équipe de bénévoles, un peu fatigués par la charge de travail et les attaques du pouvoir. Nous faire un don permettra à la fois de nous aider dans la procédure judiciaire à venir, mais aussi, on l’espère, de pérenniser ce média indépendant. Faites un don en cliquant ici (sur le homard) : https://nantes-revoltee.com/…/nous-soutenir…/ Merci encore, on ne lâche rien.

Augmenter les droits universitaires ?

Quand Macron veut augmenter les droits universitaires

Récemment, le Président Macron a laissé entendre que, compte tenu des difficultés de financement des universités, il faudrait augmenter les droits d’inscription. Voudrait-il suivre le modèle anglais ? En effet, en 2012-2013, les droits d’inscription dans les universités du Royaume-Uni ont été multipliés par trois (sauf en Écosse où elles sont restées gratuites) pour atteindre le prix annuel de 9 000 livres (soit 10 600 €)*. Ce qui a freiné les inscriptions. Si bien que de 2011-2012 à 2019-2020, le nombre d’étudiants pour l’ensemble du Royaume-Uni n’a augmenté que de 1%.

Pourquoi les universités rament

Si en France les conditions financières et d’études se dégradent dans les universités, c’est parce que « l’intendance » ne suit pas l’augmentation du nombre d’étudiants. En effet, de 2007-2008 à 2020-2021, le nombre d’étudiants est passé de 2,23 millions à 2,78 millions, soit une augmentation de 25%, donc beaucoup plus qu’au Royaume-Uni. Si dans le même temps, le budget des universités a, certes, augmenté, ce financement par étudiant, en euro constant, s’est, lui, réduit de 12,5 %.

Il faut savoir qu’actuellement 20% des étudiants sont déjà obligés de travailler pendant la période des cours pour pouvoir vivre. Combien le seraient-ils si l’idée de Macron était mise en place ?

Imposer les riches

Encore une fois l’inspiration de Macron provient des soi-disant contraintes budgétaires. Mais celles-ci proviennent de sa volonté de réduire les impôts, notamment sur les riches. Or, les riches sont de plus en plus riches. Déjà, avant la crise de la covid, les revenus des foyers les 10% plus riches étaient en France 6;9 supérieurs à ceux des 10% plus pauvres. Avec la covid, la fortune des milliardaires a, entre mars 2020 et octobre 2021, augmenté de 86 %, soit de 286 milliards d’euros. Ce qui est une somme du même ordre de grandeur que le budget des universités qui est de 385 milliards (Attention, voir rectificatif au bas de cet article). Pour améliorer le financement des universités, il faut donc, comme le propose le candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélanchon, imposer davantage les hauts revenus et non augmenter les droits d’inscription. Il faut instaurer un revenu maximum. À quoi bon gagner des millions par an !

L’argument de Macron de supprimer l’ISF était soi-disant d’éviter l’évasion des capitaux. Lors de son instauration, il avait promis qu’un bilan serait effectué au bout d’un an. Mais il n’en a rien été, et pour cause…

Macron aurait-il la mémoire courte ?

Déjà en 2018, Emmanuel Macron avait voulu augmenter les droits d’inscription des seuls étudiants étrangers. Mais face à l’opposition des étudiants et enseignants français il a échoué. En 1986, la très forte mobilisation des étudiants et des lycéens avait empêché l’adoption de la loi De Waquet qui prévoyait une très forte augmentation des droits d’inscription. Macron s’en souvient-il ?

Jean-François Le Dizès

Sources chiffrées

* https://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/en-angleterre-la-hausse-des-frais-de-scolarite-eloigne-les-plus-modestes-de-l-universite-21299/

https://www.statista.com/statistics/875015/students-enrolled-in-higher-education-in-the-uk/

http://piketty.pse.ens.fr/files/ChancelPiketty2021BudgetEnsSuperieur.pdf

https://www.letudiant.fr/jobsstages/pourquou-40-des-etudiants-ont-un-emploi-a-cote-de-leurs-etudes.html

https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20220117-selon-oxfam-la-fortune-des-dix-milliardaires-les-plus-riches-a-doubl%C3%A9-avec-le-covid-19

◄ https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/budget-2022-dans-l-education-et-l-enseignement-superieur-les-efforts-financiers-laissent-les-acteurs-insatisfaits.html

R E C T I F I C A T I F !

Le budget des universités en 2021 n’a pas été, contrairement à ce que je l’ai écrit, de 385 milliards d’euros mais de 14 milliards. Ce qui veut dire que l’augmentation de la fortune des milliardaires qui a été, entre mars 2020 et octobre 2021, de 286 milliards d’euros soit une somme plus de 20 fois supérieure au budget des universités. Ce qui renforce mes propos.

Jean-François Le Dizès

Sources chiffrées

http://piketty.pse.ens.fr/files/ChancelPiketty2021BudgetEnsSuperieur.pdf