Labruguière : cultivons notre santé et notre environnement

Festival du film jardins et paysages Cinéfeuille, 19ème édition Jardinons notre santé ! A LABRUGUIERE, du 22 au 26 mai 2019 Centre culturel le Rond-Point

Autour d’une sélection de films documentaires et d’évènements, Cinéfeuille, festival du film jardins et paysages, propose du 22 au 26 mai 2019 dans le Tarn à Labruguière, de nous éveiller par l’image mais aussi par les rencontres et les visites aux bienfaits du jardin.

Cette année Cinéfeuille nous sensibilisera à la notion de santé environnementale. Avec Cinéfeuille, cultivons notre santé et notre environnement.

Agriculture et alimentation

Article publié dans le n° 137 (mars 2019)

Quelques réflexions autour d’agriculture, d’alimentation, de consommation, d’économie locale et de bien d’autres sujets.

Véronique et Denis sont installés comme maraîchers et éleveurs de buffles à Maurens-Scopont (81). Au fil des échanges sur les marchés de REVEL et de PUYLAURENS, au gré de diverses rencontres liées à des activités ou des engagements communs, l’idée a germé “d’un article pour Confluences”, reprenant les idées et les projets dont ils m’entretenaient. Les semaines et les mois passant, ponctués d’incidents informatiques divers, d’enregistrements et de prises de notes, le “projet d’article” s’est progressivement transformé en “projet d’articles”. Voici donc, pour donner une première idée de ce que pourra être la suite, un “article de présentation”

Jean FAUCHE

Ancrés dans la volonté de faire vivre une agriculture paysanne, nous avons, au fil du temps, acquis la conviction que le système économique qu’il était intéressant pour nous de développer, était un système d’économie locale, s’appuyant sur les réalités du pays, de la microrégion dans laquelle nous vivons et travaillons. Nous avons appris à voir l’échelle locale comme un lieu d’élaboration des processus de développement territorial. Développement prenant en compte les nouvelles attentes des consommateurs : fraîcheur des produits, qualité sanitaire, traçabilité, respect de l’environnement, des travailleurs, des animaux et réduire l’empreinte écologique de transport de marchandises, etc…

Ancrés dans la volonté de faire vivre une agriculture paysanne, nous avons, au fil du temps, acquis la conviction que le système économique qu’il était intéressant pour nous de développer, était un système d’économie locale, s’appuyant sur les réalités du pays, de la microrégion dans laquelle nous vivons et travaillons. Nous avons appris à voir l’échelle locale comme un lieu d’élaboration des processus de développement territorial. Développement prenant en compte les nouvelles attentes des consommateurs : fraîcheur des produits, qualité sanitaire, traçabilité, respect de l’environnement, des travailleurs, des animaux et réduire l’empreinte écologique de transport de marchandises, etc…

Cela nous a amenés à réfléchir sur la notion de développement territorial et la mise en place d’actions permettant d’aller vers sa réalisation et s’appuyant sur les ressources du territoire, la préservation et la valorisation des savoir-faire (en particulier les plus anciens à retrouver), la recherche de l’autonomie alimentaire pour le territoire… Ce qui nous a conduits à nous interroger au sujet des circuits de vente et/ou de distribution des produits. Ce qui pose la question de l’accès à tous, des relations avec les élus et les différentes structures administratives maillant le territoire. L’idée d’un développement pouvant réduire les inégalités sociales et réduire la pression sur l’environnement s’est imposée quasi naturellement. Elle sert de cadre à nos idées, interventions et propositions. Nous nous sommes interrogés sur les questions de gouvernance des territoires ; en particulier sur la question de l’association des citoyens à celle-ci et de l’intégration de l’agriculture, attente sociale et injonction réglementaire. Nous avons été – et sommes constamment confrontés aux questions de qualité des produits, de choix de ces mêmes produits en prenant en compte des critères (et des notions) comme le terroir. Ce sont là, parmi d’autres, quelques uns des sujets que nous développerons dans quelques articles qui s’échelonneront au fil des prochains n° de notre journal. Nous y aborderons également, en fonction de leur avancement, un ou plusieurs projets locaux dans lesquels nous sommes impliqués à des titres divers.

Véronique et Denis NOURIGAT

Campagne “j’ai des pesticides dans mes urines”

La campagne “J’ai Des Pesticides Dans Mes Urines” prend de l’ampleur dans notre département et nous envisageons la première réunion de prélèvements dans les semaines à venir. Nous vous invitons à confirmer votre engagement en vous inscrivant en ligne. Indispensable pour faciliter le travail de gestion +++.

Merci de bien renseigner toutes les cases (noms, adresse postale et mail, tel). Les formulaires incomplets ne pourraient pas être pris en compte.

Suivre le lien :

Lire la suite

Prémian : Echos-ci, échos-là

Une épopée contemporaine rayonnante

Anaïs, 24 ans, vit seule dans une maison au milieu d’un champ en Bretagne. Ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni le tracteur en panne, ni les caprices du temps, ni demain ne lui font peur. En accord avec ses convictions profondes, portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice et de faire pousser des plantes aromatiques et médicinales, seule contre tous, peu lui importe, elle sait qu’elle gagnera.

RENCONTRE Quels choix est-on prêt à faire pour être en accord avec ses convictions ? avec Eric Lowen, philosophe, directeur des cours de l’Université populaire de Philosophie de Toulouse

En participation libre

Lire la suite

Veilhes : marché de Noël

Bonjour tout le monde,

le petit marché de noël à Veilhes, c’est mercredi 19 décembre de 17h à 20h au château Vénac.
Avec les produits des copains : du foie gras et du confit de canard de barbarie, du champagne et des vins bio, des chocolats crus,
des bijoux, des œuvres céramiques, des coffret beauté et des livres pour enfants…
Merci de transmettre l’information à vos amis tarnais et voisins !
À bientôt
Françoise et Clément

Saint Amans Soult : réunion élections

La Confédération paysanne du Tarn organise une réunion publique le 11 décembre. Ce sera l’occasion d’échanger sur l’agriculture que nous voulons et sur nos propositions.

Nous vous attendons à St Amans le mardi 11 décembre 2018 à 20h30 à la MJC de St Amans Soult.

La soirée se terminera autour d’un verre de l’amitié.

N’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous auprès de vos voisins paysans.

Les candidats locaux sont : Michel CASTAN ; Laurent LESCURE ; Didier MOURET

— Confédération Paysanne du Tarn Maison des Associations Place du 1er Mai 81100 CASTRES Tel : 05 63 51 08 47 / Fax : 05 63 51 85 03 Mail : confpays.81@free.fr Site : http://tarn.confederationpaysanne.fr

Lavaur : arbres de Cocagne

Bonjour à tous,

Nous allons planter cet hiver 1200 arbres près de Lavaur. Ce projet s’appelle : ARBRES DE COCAGNE

Grâce au concours Arbres d’Avenir 2018 que nous avons présenté ce printemps dernier, nous sommes lauréats avec 34 autres agriculteurs en France.

C’est un projet d’agroforesterie syntropique, d’après les méthodes développées par Ernst Götsch.

Et nous le mettons en place avec Julien Oziol de l’Association Mille et un lieux Permaculture.

Lire la suite

Albi : avec e.graine vers la citoyenneté mondiale ?

Mardi 2 octobre 2018 à 18h30*

à la MJC d’Albi, 13 rue de la République

Ouvert à toutes et tous et gratuit

Au programme de cette soirée découverte : jeux, échanges et bonne humeur pour mieux comprendre la pédagogie d’e-graine et son projet !

On vous propose une petite auberge espagnole pour prolonger la convivialité !

Mais au fait, e-graine, ça consiste en quoi ?

C’est avant tout 10 ans d’actions pour faire naître un monde plus solidaire et responsable en proposant une autre éducation !

Lire la suite

Glyphosate : analyser ses urines…

Salut !

J’en ai parlé à quelques un.e.s, j’ai fait analyser mes urines pour voir si elles contiennent du glyphosate, le 1er aout dernier en Ariège… j’attends les résultats, pour notamment m’associer à une plainte collective contre Monsento et Bayer… (à ce propos, y a du nouveau : https://www.mediapart.fr/journal/economie/110818/roundup-monsanto-lourdement-condamne-aux-etats-unis?utm_source=article_offert&utm_medium=email&utm_campaign=TRANSAC&utm_content=&utm_term=&xts=&xtor=EPR-1013-%5Barticle-offert%5D&xtloc=&url=&M_BT=52656453228 )

En Ariège: La campagne continue ! Plus de 200 personnes sont inscrites pour le prélèvement d’urines, dont plus de 150 avec plainte.

50 personnes portant plainte ont fait leurs analyses Mercredi 1 août. La plainte a été déposée le 15 juin 2018 par 8 faucheurs qui avaient déjà fait leurs analyses.

Lire la suite

Porte ouverte…

Il s’agit de Françoise et Jacques Pillet,
Les réalisateurs des “Chemins d’Acratie”. . .
Jean Fauché

Ils le disent pas mais ils ont perdu 70% de leur récolte de miel comme tant d autres … merci les pesticides !
Alors merci aussi pour le coup de main.
Georges NIKELE