Castres : les actions d’Enedis en baisse…

… Celles du Collectif stop Linky Tarn sud en hausse !

Le 22 janvier 2018, à l’appel du Collectif Stop Linky Tarn sud, un rassemblement Place Soult à midi prolongé en manifestation jusqu’aux bureaux d’Enedis, Avenue Charles De Gaulle à Castres, a permis à une centaine de personnes d’exprimer leur ras-le-bol des méthodes utilisées par les poseurs sous traitants d’Enedis. Une manif bon enfant avec slogans, sifflets et autres engins bruyants, plusieurs banderoles ont égayé le cortège…

Une demi-douzaine de journalistes des principaux médias Tarnais (presse et radios) ont couvert l’événement.

Lire la suite

Albi : ciné-débat

Ce ciné-débat est initié par l’association APST (association pour la santé de tous), vous trouverez des informations en allant sur le site. 
N’hésitez pas à faire circuler l’information.
Au plaisir de vous y retrouver.
Bien à vous.
Amélie Chevallier

Castres : le rejet du compteur Linky s’amplifie

L’arrêté municipal pris par Pascal Bugis en juillet 2017 vient d’être récemment suspendu par le Tribunal Administratif. Cela ne change rien à la possibilité pour les usagers de refuser la pose de ce compteur. D’ailleurs ils ne s’en privent pas : la contestation prend de l’ampleur.

L’article ci-dessous est publié dans le n° 130 (janvier 2018) de Confluences 81 (avant le jugement du T.A.). Il n’y a pas une ligne à changer !

Chronique du Collectif Stop Linky Tarn sud

IL serait fastidieux de tenir une chronologie détaillée des combats anti-Linky qui se sont menés en grand nombre au cours des trois derniers mois de l’année 2017. Quelques « axes » toutefois se dégagent nettement.

<== Grève de la faim à Albi

Lire la suite

Castelnaudary : conférence sur les ondes électromagnétiques

La conférence “Les ondes électromagnétiques et notre santé par Gilles Dupèbe aura lieu le :
                                    Mercredi 6 décembre 2017 à 20 h 30
                    au lycée agricole Pierre- Paul Riquet à Castelnaudary

Au plaisir de vous retrouver à cette occasion.
Bien cordialement,
Anne Marie HAMEL, Vice Présidente

Foix : Faucheurs volontaires victorieux au Tribunal

FOIX : Une immense victoire

Le tribunal de Foix a suivi la demande de notre avocat soutenue par la procureure : les 21 Faucheurs Volontaires mis en cause pour dégradation (de bidons de Roundup dans des magasins de jardinage de la région) ne pourront pas être poursuivis avant que la Cour de Justice européenne ne se soit prononcée sur la légalité d’autorisation de ces produits et réponde aux quatre « questions préjudicielles »[1] posées …

1    Le règlement européen est il conforme au principe de précaution lorsqu’il omet de définir précisément ce qu’est une substance active, laissant le soin au pétitionnaire de choisir ce qu’il dénomme substance active dans son produit, et laissant la possibilité au pétitionnaire d’orienter l’intégralité de son dossier de demande sur une unique substance active alors que son produit final en comprend plusieurs?

Lire la suite

Lautrec : café Plùm

DIMANCHE 22 OCTOBRE
à LAUTREC – Café Plùm – à partir de 10h.30
Quatrième et dernière partie des Rencontres Didactiques
avec Pascal Béziat, osthéopathe.
Après nous avoir expliquer l’Anatomie, la Physiologie
et les Pathologies du corps humain,
cette fois, il nous parlera des traitements en ostéopathie !
À ne pas rater !

La sociale : un film à voir !

LA SOCIALE

Le film de Gilles Perret est un magnifique documentaire sur la création de la Sécurité Sociale, une histoire occultée, une découverte pour la plupart des spectateurs.

Le héros contemporain, Jolfred Frégonara, 96 ans, émouvant survivant, est le fil conducteur de cette épopée sociale qui se termine devant les élèves enthousiastes de l’École d’Administration de la Sécurité Sociale.

Ambroise Croizat en est le grand héros, réhabilité par ce film. Ouvrier métallurgiste, ministre communiste, il est le porteur de cette grande idée politique un système de protection sociale solidaire et démocratique qui couvrirait la vieillesse, la santé, les accidents du travail. Une caisse  pour tous, alimentée par les cotisations, la gestion étant  assurée par les salariés qui occupent ¾ des sièges au CA : la solidarité à la place du caritatif. Un budget indépendant de celui de l’État. Le gouvernement d’après guerre présidé par De Gaulle qui comptait des députés communistes, socialistes, MRP, a donné unanimement son accord à ce grand projet humaniste malgré les oppositions du patronat, des mutuelles, des églises.

Lire la suite