St Benoît de Carmaux : La Police

Hello,

C’est avec un gilet de sauvetage que nous vous convions à venir partager cette soirée de théâtre dédiée à soutenir la caisse de solidarité en faveur des mineurs étrangers isolés du Tarn désormais appelés Mineurs Non Accompagnés (MNA) .

La participation est libre mais nécessaire.

la présentation est en pièce jointe.

N’hésitez à nous dénoncer auprès de tous vos réseaux.

A bientôt.

Michel

St Paul Cap de Joux : Etats Généraux des Migrations

Au mois de mars 2018, l’association Solidarité Migrants Graulhet a organisé les 1ers Etats Généraux des Migrations dans le Tarn. Cela a été une journée très réussie, qui a réuni un soixantaine de personnes issues de tout le département, venues échanger, ou s’informer.

Aujourd’hui, le collectif Lavaur/Damiatte, issu de RESF Albi, se propose pour organiser les 2nd EGM, le samedi 23 février 2019, à St Paul Cap de Joux. La salle des fêtes est déjà réservée, et un pré-programme vous est proposé, ainsi qu’une réunion inter-associations mi-janvier pour fignoler ensemble cette journée.

Les objectifs seront triples : sans ordre de hiérarchie :

>>>sensibiliser la population à l’accueil des étrangers en exil

>>>proposer un temps de rencontre et d’échanges entre collectifs et associations engagées dans le soutien aux migrants

>>>récolter pour chaque association qui le souhaite, des dons financiers et des contacts pour trouver des bénévoles.

Ces EGM pourraient être orientés autour de l’accueil : l’accueil citoyen , l’accueil institutionnel, l’accueil associatif : comment faire mieux ?

Lire la suite

les 7 de Briançon condamnés…

Comité de soutien aux 3+4, Gisti, Anafé et La Cimade1

Communiqué de presse – 13 décembre 2018

Les 7 de Briançon lourdement condamné·e·s par le tribunal de Gap

 

Le 13 décembre 2018, le tribunal correctionnel de Gap a déclaré les 7 de Briançon coupables d’aide à l’entrée sur le territoire d’une personne en situation irrégulière. Si la circonstance aggravante de bande organisée a été abandonnée, la lourdeur des peines prononcées (conformes aux réquisitions du parquet) marque un tournant dangereux dans la répression des personnes solidaires.

Benoit, Théo, Bastien, Lisa et Eleonora ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple.
Juan a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 8 avec sursis simple et 4 fermes,
Mathieu à 12 mois d’emprisonnement dont 4 fermes et 8 avec sursis, avec mise à l’épreuve.

Lire la suite

Appel à se rassembler le 18 décembre

le 18 décembre sera la journée internationale des migrant.e.s proclamée par l’ONU. A cette occasion un appel à rassemblement est lancé que vous rtrouverez ci-dessous, cet appel est co-signé par RESF 81 (Albi et Castres), le collectif de soutien aux familles tchétchènes, le PCF, le NPA.
En complément et pour donner de l’espoir, RESF81 vous fait part de deux bonnes nouvelles : cette année 13 familles que soutient RESF81  pourront participer au marché solidaire de Noël organisé par le Secours populaire salle de l Albaret pour  les plus précaires du département. Grâce à vos dons nous avons pu en assurer le financement. De plus, 10 enfants avec un membre de leur famille sont invités et convoyés mercredi à Toulouse pour le spectacle et goûter de Noël  organisé par le CE de la SNCF. 

La SOLIDARITÉ  plutôt  que le REJET !
A mardi pour celles et ceux d’entre vous qui pourront être là.
Bérengère pour RESF81

APPEL

L’ONU a proclamé le 18 décembre « Journée Internationale des migrant.e.s ». À cette occasion, nous appelons à rassemblement pour manifester notre solidarité avec les sans papiers, maltraité.e.s partout en Europe, partout en France, et notamment dans le Tarn.

Lire la suite

Cordes sur Ciel : mineurs non accompagnés

Réunion avec le Réseau Education Sans Frontières (RESF) à la Table de la rue sans nom au 12 Grand rue de l’Horloge à Cordes sur Ciel

lundi 10 décembre à 19h00 

ensuite repas partagé si vous le souhaitez avec ce que chacun aura apporté.

         0563562746 et 0563471516

Malgré le froid, malgré la période de  la trêve hivernale, le Conseil départemental du Tarn continue à mettre à la rue des jeunes étrangers. Ces jeunes, évalués majeurs alors qu’ils clament leur minorité, se retrouvent privés d’hébergement. Nous devons les aider à trouver un toit le temps qu’ils fassent leur recours auprès de la Juge des Enfants. Nous ne sommes pas en mesure de dire actuellement combien de temps peut durer ce recours.

Si vous pensez pouvoir offrir un toit à l’un de ces jeunes ou un soutien financier et si vous avez besoin de plus amples informations ,

R.E.S.F. vous propose cette réunion d’information , à Cordes  à La Table de la rue sans Nom , sur le sujet d’accompagnement des M.N.A.Mineurs non accompagnés –

Christophe – Solenne et Suzanne –

pour RESF81 –

TEL 06.31.17.63.15

Mineurs non accompagnés (MNA) : appel de RESF 81 !

Bonsoir à tou.te.s,

la situation devient assez critique concernant les MNA que nous suivons et qui sont hébergés solidairement : la juge des enfants met beaucoup de temps avant de leur accorder une audience, une fois qu’elle les a reçus elle met beaucoup de temps à rendre une décision et, comble du comble, une fois qu’elle a délibéré, elle demande des examens complémentaires (expertise des papiers ou test osseux) sans placer les jeunes le temps que se fassent ces examens.

Bref, en résumé, les durées d’hébergement s’allongent. Cette attente est bien sûr très difficile à supporter pour les jeunes dont beaucoup commencent à manifester des signes de souffrance pyschologique. Mais, en outre, les hébergeant.e.s s’épuisent.

Lire la suite

Lautrec, 5 décembre à 20h30 : film “Libres”

Rappel à ceux et celles qui souhaitent voir le Film de Michel TOESCA ( “LIBRES”) sur les événements qui se sont déroulés dans la vallée de LA ROYA autour des mineurs isolés.

RESF 81 sera présent comme intervenant autour de deux thèmes essentiels

– LA PROBLÉMATIQUE DES MINEURS ISOLES

– LE DÉLIT DE SOLIDARITÉ

Lire la suite

Solidarité avec les mineurs étrangers isolés

Malgré le froid, malgré l’approche de la trêve hivernale, le Conseil départemental du Tarn continue à mettre à la rue des jeunes. Ces jeunes, évalués majeurs alors qu’ils clament leur minorité, se retrouvent privés d’hébergement. Nous devons les aider à trouver un toit le temps qu’ils fassent leur recours auprès de la Juge des Enfants. Nous ne sommes pas en mesure de dire actuellement combien de temps peut durer ce recours.
Si vous pensez pouvoir offrir un toit à l’un de ces jeunes ou si vous avez besoin de plus amples informations, merci de nous écrire par retour de mail ou de téléphoner au 06 07 09 92 05 (Bérengère).

Lire la suite

Albi : mineurs isolés étrangers

La situation des mineurs isolés étrangers dans le Tarn est désastreuse, c’est vrai depuis plusieurs mois où ils ont été laissés dans des hôtels, mais cela s’est accéléré cet été avec la mise en place d’un dispositif d’évaluation qui a pour objectif de les trier et d’en considérer le maximum comme majeurs, ce sur des bases plus que contestables.
Le résultat, c’est toutes les semaines des jeunes qui sont mis à la rue, privés de leurs droits, sans hébergement, sans accompagnement.
Nous nous efforçons de rentrer en contact avec eux pour leur offrir notre solidarité et les aider à faire un recours auprès de la juge des enfants. Mais la situation devient très tendue et les bénévoles s’épuisent…
Face à cette situation dramatique, le Président du conseil Départemental reste sourd à nos demandes de rendez-vous et nous oppose un silence insultant.
Il devient urgent que nous soudions nos forces pour faire face à ce drame humain et combattre cette politique déplorable.
Nous vous convions le jeudi 18 octobre à 18h30 à une réunion sur le sujet à la Bourse du travail d’Albi nous remercions la CGT de la mettre à notre disposition.

Lire la suite

Tarn : appel à hébergement solidaire

Urgent,

Appel à hébergement solidaire afin de mettre à l’abri des mineurs isolés étrangers que le Département jette à la rue. En effet, la fin de l’été n’a pas sonné la fin des évaluations pratiquées par le Département pour se débarrasser des mineurs qui lui demandent la protection à laquelle ils ont droit. Beaucoup d’entre eux sont encore évalués majeurs sur des bases que nous contestons et sont mis à la rue pour ce motif.

Lire la suite