Le deblog de Dédé (2) : Magic Macron !

Depuis l’élection de Jupiter à la magistrature suprême, chaque jour apporte son lot de surprises toutes plus épastrouillantes les unes que les autres.

Il est vrai que nous sommes entrés dans une nouvelle ère, et le monde ancien est bien avisé de se laisser oublier, après s’être obstinément accroché bec et ongles aux cercles du pouvoir et avoir désespérément griffé les ors de la République pour ne pas être emporté par la vague dégagiste.

Mais nous voilà enfin En Marche ! Après tant de surplace assumé et d’impuissance proclamée, voilà que le pouvoir politique revendique le droit de reprendre prise sur le réel et de mener, main dans la main avec le pouvoir économique, les transformations radicales que le pays a trop longtemps attendues en vain.

Lire la suite

Dédé se lâche sur son ” déblog’ ” : “Et l’efficacité, bordel !”

Je suis toujours épaté par les gens efficaces. Je veux dire ceux qui ont fait de l’efficacité leur métier, et qui ont dans leur musette la solution à tous nos problèmes. Généralement, ils se manifestent à intervalles réguliers, au moment où il s’agit de renouveler les occupants des fauteuils d’où ils vont continuer de résoudre les maux qui nous accablent.

Prenons par exemple, le problème des gens qui dorment dans la rue. Vous me direz : tout le monde ne dort pas dans la rue. En effet, il y a aussi ceux qui dorment dans des placards suintants d’humidité baptisés “appartements” pour faire croire que ce sont des lieux dignes d’abriter les représentants de l’espèce humaine, hommes, femmes et enfants compris.

Vous me direz encore : il y a d’autres petits désagréments dans cette société post-moderne, que celle des SDF. Il y a aussi celles et ceux qui travaillent comme des bêtes pour trois euros six centimes et qui tremblent à l’idée de perdre leur merveilleux boulot. Et qui, si ça se trouve dorment dans des placards ou pire dans leur voiture, ou pire du pire sur une bouche de chaleur du métro, si un efficace n’a pas eu l’idée géniale de faire voter un mobilier urbain anti-cafards pour empêcher celui-là de ne pas mourir de froid. Certes, ça ne date pas d’aujourd’hui et on a connu pire dans le passé, et ailleurs pas loin sur la Terre c’est pas mieux.

Lire la suite

Cédric Herrou : deux témoignages de l’acharnement judiciaire et policier…

 1) Cédric Herrou a partagé sa publication.

Une lettre de ma mère, au nom de l’Amour et de la Colère.

Lettre de la mère de Cédric

Monsieur le Procureur, je vous fais une lettre……
Je suis la mère de celui contre lequel vous vous acharnez . Ma grand -mère paternelle a elle aussi , en 1918 passé la frontière d’Italie à pied, par les montagnes elle a perdu le bébé qu’elle portait au cours de ce périple, (peut être a t’elle croisé à ce moment là les grands mères de messieurs Ciotti et Estrosi,qui sait ?) elle s’est louée telle une bête de somme pour tirer les « charetons »je me souviens d’elle avec la lanière de cuir qui lui barrait le torse …Ma mère quant à elle était allemande, ma sœur est née dans les geôles de la gestapo, elles ont été toutes deux libérées par les Américains ; C’est ce sang là qui coule pour moitié dans les veines de mes deux fils que vous avez fait arrêter jeudi , l’autre moitié étant du pur sang de Bretagne… c’est têtu un Breton, et ça n’a pas peur des tempêtes.
S’ils ne sont pas Français « de souche » (c’est ce qui reste d’un arbre mort, non ?) ils ont des racines profondes et vivantes dans ce pays qui est le leur et qu’ils aiment.
Pour que vous compreniez … nous avons été « famille d’accueil pendant 25 ans. Cedric avait 5 ans, Morgan 7, quand les premiers enfants sont arrivés .ils ont partagé leurs jouets, leur table, leur maison, leurs parents avec 15 enfants délaissés,de toutes origines,certains battus, violés …..
Alors quand Cedric vous dit que ces enfants qu’il voit sur nos chemins et nos routes de la Roya, ce sont ses frères et ses sœurs, il ne vous ment pas . Et quand il interpelle si fort les services de l’ASE, c’est qu’il en connait les rouages.
Nous avons quatre enfants puisque ils ont accepté d’intégrer deux de ces enfants à leur famille, ce sont leur sœur et leur frère à présent et nous en sommes très fiers !
Voilà monsieur le Procureur, et tous ceux qui le traitent de passeur, de trafiquant d’êtres humains et de voleur, voilà à qui vous avez à faire.
Avec tout mon respect,
Mama Herrou.
(transmis par Eric Vergniol)

Castres : les actions d’Enedis en baisse…

… Celles du Collectif stop Linky Tarn sud en hausse !

Le 22 janvier 2018, à l’appel du Collectif Stop Linky Tarn sud, un rassemblement Place Soult à midi prolongé en manifestation jusqu’aux bureaux d’Enedis, Avenue Charles De Gaulle à Castres, a permis à une centaine de personnes d’exprimer leur ras-le-bol des méthodes utilisées par les poseurs sous traitants d’Enedis. Une manif bon enfant avec slogans, sifflets et autres engins bruyants, plusieurs banderoles ont égayé le cortège…

Une demi-douzaine de journalistes des principaux médias Tarnais (presse et radios) ont couvert l’événement.

Lire la suite

Castres : rassemblement/manif contre la pose forcée des compteurs Linky

Le collectif Stop Linky Tarn Sud appelle à un rassemblement manifestation le lundi 22 janvier à partir de midi devant le bureau de Poste du Bd Aribat.

Rassemblement à Castres contre la pose des compteurs électriques Linky

ENEDIS et son sous-traitant L.S. Services sont dans une phase active de « poses forcées » du compteur électrique Linky.

Le Collectif Stop Linky Tarn sud juge ces pratiques inacceptables : les poses se font souvent en l’absence des résidents sans tenir aucun compte du choix affiché sur leur ancien compteur, elles sont le plus souvent dirigées à l’encontre de personnes âgées, vulnérables, mal informées et peu aptes à se défendre.

Lire la suite

Appelle : habitat participatif J – 5 !

Bonjour

Je vous souhaite mes meilleurs voeux pour l’année 2018
Et pour bien commencer l’année, je vous invite à découvrir et de soutenir le projet d’habitat participatif qui se construit sur la commune d’APPELLE 

https://www.zeste.coop/fr/decouvrez-les-projets/detail/appellensemble/

Merci de votre soutien
Solidairement

Christian Pillard,
45, chemin du Plo de la Roque
Hameau du  lac bas
81100 Burlats
Tél:  05 67 57 84 10
Port: 06 52 95 72 51

Linky à Castres : le maire signe un second arrêté !

Le Tribunal Administratif suspend le 1er arrêté municipal en fin d’année 2017.

Pascal Bugis, Maire de Castres, en publie un second le 10 janvier 2018. Il impose toujours le respect du choix des usagers pour refuser le compteur Linky.

Pour prendre connaissance de l’arrêté municipal du 10 janvier :

Télécharger (PDF, 357KB)

Nous allons, avec vous, faire respecter ce nouvel arrêté.

Attention, voir ci-dessous le communiqué de presse du Collectif !

Lire la suite