Appel

Depuis plus de 12 ans, APIFERA œuvre pour la connaissance et la préservation de la Nature.

Comme vous le savez certainement, l’association ne perçoit aucune subvention et vit uniquement des adhésions et des dons.

L’annulation de toutes les festivités et salons, des sorties naturalistes due à la crise sanitaire du Covid nous a empêché de participer aux actions de promotions qui nous permettent traditionnellement d’accueillir de nouveaux adhérents, de recueillir des dons, de vendre des photos etc. …

Lire la suiteAppel

Société Coopérative d’intérêt collectif : dernières nouvelles !

Coucou !
On avance bien avec notre SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) où nous avons récolté des contributions sociales pour acheter des terres et installer des jeunes maraîcher.e.s d’ici quelques années.

En attendant on remet aussi des haies pour assurer une biodiversité à la plaine de Lescure et de l’ombre pour les années de sécheresses qui vont être de plus en plus nombreuses ! Nous avons déjà posé la bâche de paillage en plastique végétal biodégradable sur diverses bordures de nos terres… les arbres vont suivre très bientôt.
La Pépinière Sebtan sera la première à s’installer sur les Terres Citoyennes Albigeoises…. et nous en sommes ravis !

Lire la suiteSociété Coopérative d’intérêt collectif : dernières nouvelles !

Linky, c’est (pas ?) fini …

Le collectif Stop Linky Tarn sud apporte son soutien à Stéphane Lhomme et reprend le communiqué de “refus Linky Gazpar” :

Déploiement des compteurs Linky: un satisfecit mensonger et indécent de la part d’Enedis

– Le refus des Linky est toujours aussi vivace en France et les drames (incendies en particulier) se multiplient

– Procès le jeudi 3 décembre au TGI de Paris à propos des incendies causés par les compteurs Linky

Lundi 9 novembre 2020, au cours de la communication organisée en direction de la presse, le distributeur d’électricité Enedis a exposé de façon trompeuse la situation du déploiement des compteurs communicants Linky en France. S’il est vrai que le déploiement approche de sa fin, Enedis omet de reconnaître que des centaines de milliers d’habitants ont réussi à empêcher la pose des Linky et gardent leurs compteurs ordinaires qui, faut-il le rappeler, restent parfaitement légaux.

Lire la suiteLinky, c’est (pas ?) fini …

Coophab : ateliers

Dates des ateliers et liens 
– Atelier “habitat participatif Tarn Sud” le mercredi 18 novembre à 18h00
Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/88144653815
ID de réunion : 881 4465 3815 

– Atelier “découverte projet l’Orée des Possibles à Teillet”
le samedi 21 novembre à 14h

Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/85346810817
ID de réunion : 853 4681 0817

– Atelier “habitat participatif Tarn Nord”le mardi 24 novembre à 18h00
Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/89263180437
ID de réunion : 892 6318 0437

Albi, Castres : conférences

AJET Calendrier 2020-2021

­
­ Bonjour à toutes et tous,
Vous recevez le calendrier des conférences de l’ AJET avec retard cette année. Malgré la crise sanitaire notre association ne baisse pas les bras. C’est plus compliqué pour trouver des salles, nous n’avons pas encore pu passer de convention avec Champollion et l’Ecole d’Ingénieurs de Castres.
Pour le moment nos conférences se tiendront dans des salles municipales. Vous serez informés de tout changement.
Notre programme est diversifié et essaie de proposer des thèmes d’actualité, là encore malgré la difficulté des intervenants à s’engager sur un calendrier.
Soutenez l’AJET, devenez adhérent, faites un don et à très bientôt.
**********************
AGENDA 2020-2021 ­
­
­ Jeudi 19 novembre 2020
Conférence :
Les juifs à Lacaune pendant
la 2ème guerre mondiale
Animée par Sandra Marc
Castres

Lire la suiteAlbi, Castres : conférences

Les cantines populaires

Les cantines populaires, atout indispensable des luttes

Elles se nomment «Les Lombrics utopiques», «La Cagette des terres», «L’autre cantine»… Les cantines populaires auto-gérées se multiplient sur le territoire français depuis une quinzaine d’années, ravitaillant squats, quartiers défavorisés, ZAD, festivals ou manifestations. Focus sur une pratique peu mise en lumière et qui s’est pourtant imposée comme un atout indispensable des luttes.

L’auto-organisation alimentaire au coeur des luttes

Les cantines auto-gérées représentent une réponse populaire à la thématique centrale de l’alimentation. Alimenter gratuitement ou à prix libre des populations n’est pas une idée nouvelle, on peut en France en remonter l’origine à la Commune de Paris. Il est communément admis que cette phase de résistance populaire aura pu faire face dans un premier temps au siège de la capitale par les Prussiens en 1870, puis à son blocus ferroviaire l’année suivante, en organisant la distribution de pain et de nourriture (exemple des Marmites d’Eugène Varlin, créées en amont pour nourrir les milieux ouvriers, et qui se sont perpétuées lors de la Commune). Les cantinières subissent alors une répression très importante. A l’époque, les dépenses alimentaires représentent en effet l’essentiel du budget de la population, leur action est donc une épine dans le pied des autorités qui cherchent à écraser la contestation.

On peut également citer l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) qui met alors en place la première coopérative des cantines pour les ouvriers, sorte de réseau comparable à nos AMAP actuelles. Plus récemment, au Chili, le rôle des cantines populaires a été remis en exergue lors de la dramatique crise socio-économique liée au coronavirus, et un élan de solidarité mondial s’en est suivi pour soutenir cette pratique humaniste venue au secours d’une population considérablement précarisée par le confinement. Ce type d’actions tend aussi à se développer en France depuis quelques décennies, et est aujourd’hui mise en lumière par un “Festival des cantines autogérées” qui se tient annuellement à Montreuil.

Face à la précarisation croissante, face à la répression et l’exclusion, il nous semble nécessaire de créer et renforcer les espaces d’auto-organisations partout où les systèmes d’oppressions se font sentir ; et notamment dans les quartiers populaires, les zones rurales, les quartiers visés par la gentrification ou l’exclusion, les espaces de luttes.

Cantines populaires sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pendant le festival Zadenvies

Lire la suiteLes cantines populaires

Marche nationale des sans-papiers dans le Tarn

Bonjour à tou-te-s,

des événements s’organisent dans le Tarn pour donner de l’écho à la Marche
Nationale des sans papiers qui partira, de plusieurs villes de France, ce
samedi 19 septembre 2020 pour une arrivée à Paris prévue le 17 octobre.

Voici le calendrier des actions prévues localement :

*1/ samedi 19 septembre : rdv à Albi à 10h devant la DIRECCTE dans le
quartier de Cantepau (44 Bd Maréchal Lannes — Albi). *Départ pour un
circuit ponctué de prises de paroles puis déambulation et pique-nique à
Gaillac avant de se rendre à Toulouse pour une manif régionale qui partira
à 15h du “115” (68, av. Etienne Billières, métro Patte d’oie).

Tout est détaillé dans le tract joint.

2/ samedi 26 septembre : Marche Albi, départ 14h 30 de la place Fernand Pelloutier. Le parcours retrace “le parcours albigeois des sans papiers”,
entre lieux de soutien et de solidarité, lieux de luttes, administrations
où le rejet se substitue le plus souvent à l’accueil.

3/ samedi 03 octobre : Fête des 18 ans à Graulhet à partir de 16h, salle du Rugby (Gare routière) organisée par Solidarité Migrants Graulhet
voir ici : https://tarn.demosphere.net/rv/14255

4/ samedi 10 octobre: Marche à Castres, départ 10h place Soult

5/ samedi 17 octobre : arrivée de la Marche à Paris — On envisage de se
rendre à Paris depuis le Tarn pour participer à la manif… Des événements
locaux (Tarn ou Toulouse) devraient aussi avoir lieu. C’est en cours
d’organisation, plus d’infos à venir.

Retrouvons-nous sur ces événements pour manifester notre solidarité avec
les sans papiers, exiger l’arrêt de politiques qui maltraitent, rejettent,
tuent.

Bérengère pour RESF Albi.

Saint Sulpice : consommez local !

Depuis deux ans, comme vous le savez, notre collectif s’oppose au projet
d’entrepôt logistique “TERRA 2” destiné au e-commerce sur la ZAC des
Portes du Tarn : bâtiment de 70.000 m² au sol et de 14m de haut, 120
quais d’embarquement-débarquement pour les rotations des camions, trafic
estimé à un minimum de 500 passages de camions/jour sur les axes A68 et
Castres-Montauban.

Le 19 septembre 2020, nous organisons à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn)
un rassemblement pour dénoncer ce projet anachronique et écocidaire.

Lire la suiteSaint Sulpice : consommez local !

Stop à la 5 G et au tout numérique

Grande action samedi 19 septembre 2020 à Lyon1
Après celui d’autres pays, le gouvernement français veut accélérer l’installation d’un réseau 5G (5e génération de téléphones portables), sans consultation de la population. Au delà, c’est bien la mise en circulation exponentielle d’objets connectés, de voitures autonomes…, le tout s’articulant dans nos quartiers et communes selon le concept de la “ville intelligente et sûre” (smart et safe city).
Le pouvoir politique, comme les lobbies économiques, arguent de l’aspect incontournable de cette nouvelle norme, et nient par avance tous ses dangers pourtant constatés par nombre de scientifiques 2. Ses promoteurs nous annoncent que, par exemple, un médecin européen pourrait opérer à distance un malade africain. Ne vaut-il pas mieux équiper correctement des hôpitaux locaux ? Cela servirait, pour le même coût, à davantage de malades. De fait, ces technologies semblent surtout destinées aux industriels pour leur apporter de nouveaux marchés !

Lire la suiteStop à la 5 G et au tout numérique