Castres : marche pour le climat

Le 30 novembre il y aura une marche pour le climat à Castres, 10H30

et une gratiféria l’ap midi.  Catherine T.

 “Pour montrer qu’une autre façon de consommer est possible, loin du Black Friday et du désastre écologique qu’il engendre, venez participer à notre Gratiféria dans le cadre du Samedi Vert organisé par le Collectif Citoyens Pour le Climat-Castres en partenariat avec l’association Joc’R qui nous prête ses locaux pour l’occasion 🙂 Le principe : amenez un ou plusieurs jeux/ jouets / vêtement/ objets déco/ petit électroménager/ outils… en bon état et repartez avec ce qui vous plaît !

Lire la suiteCastres : marche pour le climat

Castres : 15 novembre aux Ateliers, 21 h

Projection débat “Le grain et l’ivraie” (Campagne Glyphosate Tarn) L’association Tarn Sans Pesticides a organisé la Campagne Glyphosate Tarn. 66 plaintes ont été déposées au Tribunal de Grande Instance de Castres, plaintes pour “mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée, atteinte à l’environnement (destruction biodiversité, pollutions des cours d’eau, nappes phréatiques, des sols) ” contre les responsables industriels producteurs de glyphosate et tous les décideurs politiques renouvelé l’autorisation de mise en marché du glyphosate en toute connaissance des dangers de cette molécule et des coformulants contenus dans sa présentation commerciale, ainsi que les principaux responsables industriels de sa production. En plus de ces actions juridiques, l’association Tarn Sans Pesticides proposent des temps de discussion notamment autour du film “Le grain et l’ivraie” de Fernando Solanas. Voir la bande annonce ici : https://hooktube.com/watch?v=JLC7MBVsvA4 Fernando Solanas voyage caméra aux poings à travers sept provinces argentines à la rencontre des populations locales, d’agriculteurs et de chercheurs qui nous racontent les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance.

Lire la suiteCastres : 15 novembre aux Ateliers, 21 h

Confluences 81 n° 141 : Portes du Tarn, histoire de petites bêtes qui…

… sont en passe de manger la grosse. Bienvenue aux « Portes du Tarn », nouvelle Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) comme il en pousse partout en France. Cette Zone, portée par les collectivités territoriales, département 81 en tête, obtient sa déclaration d’utilité publique et son arrêté préfectoral de dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées en 2014. Autorisation est donnée de détruire 62 espèces et 2 groupes protégés sur les quelques 198 hectares de terres agricoles entre Saint-Sulpice La Pointe et Buzet sur Tarn. A l’époque, on allait voir ce qu’on allait voir ! « Performance économique et respect de l’environnement » étaient au programme : 2200 emplois au bas mot, des entreprises de haute technologie (aéronautique, informatique, cosmétique) mais aussi des entreprises de savoir-faire locaux  (flaconnage et plasturgie, agro-industrie, filière graphique) allaient côtoyer corridors écologiques, systèmes de production et de distribution d’énergie optimisés, gestion des déchets, implantation réfléchie. Le mariage entre industrie et écologie allait voir le jour dans le Tarn. Ce discours si rassurant était une promesse à la prospérité et à l’écologie… 5 ans après, le bilan est peu glorieux. Une délocalisation d’une usine d’embouteillage, une station-service et deux restaurants autoroutiers plus tard, la zone, en concurrence avec les nombreuses zones tarnaises et de la métropole toulousaine, peine à se remplir. Nos élus, ne manquant pas d’idées, cherchent alors à « remplir » cette zone, les échéances créancières commençant à leur donner de sacrées sueurs froides. En août 2018 débute une enquête publique, permis de construire et procédure environnementale, concernant l’implantation de Terra 2. Avec un nom pareil, difficile d’y voir là le nom d’une bête immonde. Pourtant Terra 2 c’est un entrepôt de logistique immense, 7 hectares de bâtiment sur 16 hectares de terrain. De cette bête devraient rentrer et sortir chaque année quelques 150 000 camions se déversant sur les routes et autoroutes à destination de toute l’Europe ! Hélas, peu de monde s’intéresse à cette enquête. Quelques associations et partis politiques locaux s’emparent du sujet et tentent d’alerter la population locale au travers de tracts et de kilomètres parcourus à la rencontre des voisins de la ZAC. Pendant les mois précédents l’enquête, un naturaliste de la LPO passant par hasard, découvre sur les terrains de la ZAC une curieuse petite bête à plumes. Un rapace peu commun dans cette contrée : l’élanion blanc.

Les Photos sont
de Jacques Périno

Cette découverte attire son attention et lui et ses compères commencent à s’intéresser à ce milieu présenté comme commun. Grâce à leurs observations, ils dressent un inventaire de petites bêtes très embêtant pour nos élus promoteurs de cette zone dite « respectueuse de l’environnement ». L’enquête publique est favorable avec réserves mais il est nécessaire de revoir l’arrêté de dérogation complémentaire à la destruction d’espèces protégées. En effet, les porteurs de projet et leurs « experts  se sont livrés à un recensement très incomplet des nouvelles espèces protégées présentes sur le site.

Ont été ainsi omis : une espèce d’amphibien, 5 espèces de chauves-souris un groupe de mammifères 31 espèces d’oiseaux. A contrario, l’inventaire de nos naturalistes amateurs s’étoffe donc au fur et à mesure des nouvelles découvertes. Alors, associations et partis politiques créent un collectif et décident d’organiser la résistance. Une cagnotte participative est lancée afin de de pouvoir financer un recours potentiel contre l’implantation de Terra 2 avec l’aide de FNE Midi Pyrénées. Par-ailleurs, demande est faite par la Direction Régionale Environnement Aménagement et Logement à l’aménageur de conserver une haie se trouvant sur l’emprise du futur entrepôt ! Des réunions de présentation de ces nouvelles espèces sont organisées, de l’information vers les habitants du territoire est diffusée et puis, une idée émerge : « Cette haie mérite bien une marche !! »

Marche pour la haie

Et par une belle matinée d’été, veille de la date « prévue » de début des travaux, 200 défenseurs de la faune et la flore protégées décident de marcher et de protéger cette haie, symbole de la biodiversité faunistique du site. Pour autant, les porteurs de projet n’ont toujours pas compris le sens de l’histoire et continuent d’imposer ce grand projet inutile aux petites bêtes et aux voisins humains qui eux, souhaitent pouvoir vivre et respirer un air non pollué. Les Grands Projets Inutiles ne doivent pas s’installer contre la nature et les hommes qui y habitent. Nous sommes là, avec nos jumelles, nos tracts et nos espoirs et nous ne lâcherons rien !

Sylvain PLUNIAN

Saint Sulpice Active et Citoyenne http://stsulpice-active-citoyenne.fr/marche-pour-la-haie-revue-de-presse-et-photos/

Collectif composé de naturalistes de la LPO, Saint Sulpice active et citoyenne, Et Pourquoi Pas !, EELV groupe local, LFI groupe local.

Coop Hab

Bonjour à tou(te)s, C’est re-parti ! La newsletter de Coop’hab renaît après quelques mois d’absence… Jean-Philippe, en charge, entre autres, de la communication de Coop’hap, reprend la main sur ce support. Faites-lui part de(s) projet(s) dont vous avez connaissance ou dont vous êtes vous-même à l’origine. Selon l’importance du projet, il(s) pourra(ont) être intégré(s) dans la « Newsletter », sous la forme la plus adaptée (de l’annonce à l’interview/reportage !). Le fil de la newsletter réside dans la communication d’information(s) la/les plus directement liée(s) à l’activité de la Coopérative : Eco-construction/Habitat participatif.

Lire la suiteCoop Hab

URGENCE à La Fabrié : contre l’exploitation du tungstène

Je viens de mettre une pétition en ligne et un appel à signer sur Cyberacteurs : https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/urgent-nonauneminedetungstenetarn-3126.html

A diffuser très vite Alain Hebrard

Bonjour, Je viens d’être averti par un collègue confédéré des Côtes d’Armor de la consultation publique pour le projet d’exploitation de tungstène de la Fabrié, ouverte du 29 avril au 12 mai (il ne reste que 2 jours!), et sur laquelle personne ne semble avoir communiqué. Il semble très important d’exprimer des positions dès cette phase de la procédure. Merci de mobiliser d’urgence tous vos contacts pour qu’ils participent à cette consultation! Il serait peut-être bon de rédiger d’urgence quelques éléments d’argumentation à transmettre à tous nos réseaux! Merci de vous coordonner (et d’élargir éventuellement la coordination!) pour lancer une pétition en ligne!

Lire la suiteURGENCE à La Fabrié : contre l’exploitation du tungstène

Business vert sur le Larzac

Toujours plus grand, toujours plus opaque, toujours plus d’argent à gagner… ce tiercé semble être la marque de fabrique du business vert.

Dernier exemple à ce jour avec le projet démesuré de la société Arkolia sur le plateau du Larzac, sur les terrains d’une chasse privée : 397 hectares de panneaux photovoltaïques pour une puissance installée de 313 Mgw ; une électricité qu’il faudra évacuer avec force transformateurs et nouvelles lignes à haute tension.

Pour compléter le dispositif, une usine de méthanation.

Pour mener à bien ce projet dans un périmètre inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et dans plusieurs zones Natura 2000, la société Arkolia avance très très discrètement, démarchant élu.e.s, institutions locales et régionales sans aviser la population concernée.

Heureusement le Groupe d’études des rapaces du sud du Massif Central a eu vent de l’affaire et appelle les amoureux de ce plateau mythique à se mobiliser.

Plus d’informations sur ce dossier : voir en pièce jointe son communiqué ; à noter que c’est ici la partie héraultaise du Larzac qui est concernée (pour l’éolien, Aveyron et Lozère se mobilisent).

Lire la suiteBusiness vert sur le Larzac

Boycott citoyen

ce texte nous a été transmis par Catherine T.

BOYCOTT CITOYEN

Avec le boycott le boycott citoyen.  Mettons-nous y tous ensemble, calmes et déterminés. Inutile de sortir dans les rues, de nous mobiliser, de trouver des slogans, de hurler notre colère. Notre mission est très, très simple : dépenser au compte goutte, au cas par cas, seulement quand et comme nous le voulons, pour des produits dont nous avons besoin, et qui sont respectueux de la terre et des hommes. Soyons clairs : nous ne mourrons pas de ne pas avoir un vrai sapin dans notre salon à Noël….   
 

Cessons d’écouter les sempiternelles injonctions à la consommation :« Achetez cela, vous vous sentirez mieux. Prenez un crédit, vous serez plus riche. Offrez-vous ça, vous serez heureux. Consommez comme ça : nous savons ce qui est bon pour vous… Ecoutez-nous. Ecoutez-nous à la télé, dans la rue, dans le métro, à la radio, dans votre boîte aux lettres, dans vos journaux, sur internet, dans votre boîte mail. Ecoutez-nous, et consommez. »

Vous en avez marre ?
Nous aussi, eux aussi, elles aussi, moi aussi..

Lire la suiteBoycott citoyen