Confluences81 c’est quoi ?

Confluences 81 : évolution et constance !abo2

Confluences 81 est un petit “journal d’expression libre”. Il termine en mai 2017 sa 21ème année de parution ininterrompue !

Bref historique

Au mois d’avril 1996 paraît le n°1 de Confluences 81. Il est créé par le groupe politique Tarnais « Convention pour une Alternative Progressiste », lui-même issu des Comités Juquin. Avec la création des Alternatifs en 1998, la CAP adhère à ce nouveau mouvement ; en mars 2015 le mouvement politique “Les Alternatifs” se dissout.

Quels que soient les aléas “politiques”, le groupe Tarnais continue à publier 6 fois par an un numéro allant, dans un premier temps, de 4 à 8 pages. Progressivement au fil des années, le journal passe à 16 pages avec un dossier central de 4 pages, toujours sur un rythme bimestriel. En 2016, 5 numéros sur 6 comportaient 20 pages… mais le Comité de rédaction, prudent, affirme que le nombre de pages dépend à chaque numéro du nombre d’articles reçus.

Les rédactrices et rédacteurs se diversifient au fil des numéros : actuellement près des 2/3 des articles sont écrits par des personnes non membres d’Alternatives et Autogestion (mouvement qui prend la suite des Alternatifs) et tous par des non « professionnel-le-s » à de rares exceptions près. Tous les contributeurs sont bénévoles, y compris N’Marc dont le métier est dessinateur de B.D.

Les rubriques elles-mêmes changent d’intitulé au fil des ans, voire disparaissent faute d’animateur-trice. Mais la ligne éditoriale du 1er numéro « Profondément de gauche, pour l’écologie, pour transformer demain la société » reste immuable.

Qu’y trouve-t-on ?

Essentiellement des informations locales, mais surtout les réflexions et les luttes qu’elles suscitent. Le combat est social, écologique, féministe, démocratique tout à la fois. Pour se faire une idée des questions abordées, voici le titre de quelques unes des rubriques :MCOLRE~1

  • La rage au ventre
  • Zadistement vôtre
  • Etranges étrangers
  • Dans le Tarn
  • Politique
  • Éducation/culture
  • Histoire/culture
  • Agriculture
  • Conscience sentiente
  • Féminismes
  • Tribunes libres
  • Dossier (central) de 4 pages.

Il va de soi que les infos locales ne peuvent être déconnectées de l’actualité régionale, nationale et internationale !

Comment ça fonctionne ?

Un Comité de rédaction (une douzaine de personnes, dont 7 ou 8 au minimum vont au-delà de l’acte de présence !) se réunit tous les deux mois pour préparer le contenu et la mise en page.

Ce groupe n’écrit pas tous les articles, mais a pour rôle de susciter l’apport d’articles, dessins et photos auprès de personnes qui lui sont extérieures. Dans les derniers numéros, près de 30 rédacteurs-trices ont apporté leur pierre à l’édifice.

Les dates de parution (janvier, mars, mai, juillet, septembre, novembre) sont scrupuleusement respectées, le bouclage étant effectif 2 semaines avant la date de parution et d’envoi postal aux abonné-e-s.

MDIABLEAucune pub d’aucune sorte dans les colonnes de Confluences 81 ! Financièrement, c’est le système d’abonnements qui permet chaque deux mois le tirage (et la distribution) compris entre 160 et 200 exemplaires, tirage à peine supérieur au nombre d’abonné-e-s. Pour le même montant, on peut s’abonner soit à la version « papier », soit à la version « Internet ».

Le journal est édité par une association intitulée « Confluences 81 ». Hormis le journal, elle a pour but d’organiser des réunions publiques sur des thèmes locaux ou généraux d’actualité, seule ou en co-organisation avec d’autres associations. Ainsi liée depuis 2011 à d’autres groupes Tarnais dans le « collectif Marinaleda 81 », l’association « Confluences 81 » met annuellement1 sur pieds une journée publique d’échanges qui remporte un franc succès : on y parle de l’utopie autogestionnaire en actes ! Depuis 3 ans “Confluences 81” participe à la journée “transition citoyenne” et est membre du collectif transition citoyenne Tarn sud qui l’organise. Récemment, “Confluences 81” est à l’origine de la création du Collectif “Stop Linky Tarn sud” et en est l’un des principaux organisateurs (2 réunions publiques qui ont connu une large succès, en juin et novembre 2016, à Castres)

C.R.

1 en 2015, ce fut le 26 septembre au Foyer Léo Lagrange de Graulhet.

 

Laisser un commentaire