Procès des 1000 vaches : appel à soutien

Appel à soutien : Procès des 1000 vaches

Le 31 mai se tiendra à Amiens le troisième round du procès de la ferme-usine des 1000 vaches. Six militants de la Confédération paysanne sont poursuivis au civil pour leur action syndicale de démontage d’éléments de la salle de traite en mai 2014. Une action collective et non violente d’alerte de la société sur les dangers de l’industrialisation de l’agriculture.

Lors de l’audience en appel, la justice a reconnu cet acte comme « relevant d’une action de lanceurs d’alerte ». Pourtant, après l’audience pénale, la ferme-usine réclame près de 200.000 € de « dédommagement » aux militants !

Quelle mauvaise blague ! Alors qu’un paysan sur quatre gagne moins de 600 € par mois, on va demander à des syndicalistes de dédommager une ferme-usine, qui se gave sur le dos de tous les paysans ! Cette ferme-usine qui affiche clairement que sa production principale est celle de fumier et de lisier destinés à la méthanisation, plaçant le lait comme un sous-produit des déjections animales, est le symbole même de la dérive qui, avec la connivence des industriels de la filière laitière, met les paysannes et les paysans sur la paille. 1000 vaches dans un hangar, ce n’est pas notre conception du bien-être animal.

Lire la suite

Catalogne : Lettre au distingué juge Llarena

DISTINGUIDO SEÑOR,

Pour justifier son coup d’Etat du 2-Décembre, le « prince-président », de funeste mémoire, avait, dans une formule célèbre, remercié la France d’avoir compris qu’il n’était « sorti de la légalité que pour entrer dans le droit ». Il fallait oser. Encore cela dénotait-il une prise de conscience (bien hypocrite je vous le concède) que ce qui avait été commis était difficilement défendable, et une pathétique – sinon louable ! – tentative de se raccrocher aux branches.

Vous même, distinguido señor Llarena, n’avez point de tels scrupules. Il faut vous en féliciter.

Ne vous embarrassant guère du droit (qu’aurait à faire le droit dans un procès politique ?), vous ne sortez de la légalité que pour patauger dans l’arbitraire. Vous venez d’en faire l’aveu, presque ingénu, en justifiant le mauvais sort qu’il vous plaît de réserver à Jordi Sanchez, que le Parlement de Catalogne persiste, vaille que vaille, à proposer à la Présidence de la Generalitat… précisément par votre opposition à ce qu’il s’y présente !

Lire la suite

Journée nationale anti-Linky

Journée nationale anti-Linky en France samedi 5 mai 2018

Communiqué du 27 mars 2018, transmis par Stéphane Lhomme.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

– Dénonciation des incendies, surfacturations, incidents divers, espionnage de la vie privée, et des exactions commises sur la population par les installateurs de Linky

– Reconnaissance par l’ANSES de la réalité des souffrances causées par les ondes électromagnétiques

L’affaire Facebook montre que les belles promesses concernant les données personnelles ne valent rien, or Linky et Gazpar sont des compteurs espions

 

Une journée nationale d’actions contre les compteurs communicants (Linky, gazpar, etc) aura lieu le samedi 5 mai 2018. Dans toute la France, des initiatives auront lieu pour le refus des compteurs communicants : chaines humaines, rassemblements devant les préfectures, devant les agences Enedis, etc

Lire la suite

Compteur Linky : la CNIL totalement impuissante à protéger les données personnelles

Stéphane Lhomme Conseiller municipal de Saint-Macaire (33) http://refus.linky.gazpar.free.fr

Communiqué du 27 mars 2018

Compteur Linky :

La CNIL totalement impuissante à protéger les données personnelles

– L’affaire direct-énergie et l’affaire Facebook montrent que les données des compteurs communicants seront toujours captées, détournées, volées…

– La seule façon de ne pas être espionné est… d’avoir des compteurs ordinaires et non des compteurs communicants Linky, Gazpar et Cie…

Lire la suite

Migrant.E.S : marche solidaire du 30 avril au 7 juillet

Marche Citoyenne et Solidaire

Nous marchons pour l’accueil des migrants, contre le « délit de solidarité », contre le blocage de la frontière franco-italienne et de la frontière franco-britannique.

LAISSEZ LES PASSER !

Nous demandons la liberté de circulation et d’établissement des migrants en Europe et en France : pas de blocage des frontières à l’intérieur de l’Europe, notamment entre la France et l’Italie, entre la Grande-Bretagne et la France ; pour les migrants, liberté de choix du pays dont ils veulent demander la protection.

ACCUEILLONS LES !

Nous sommes solidaires avec les migrants : nous demandons l’ouverture de centres d’accueil inconditionnel, la fin du « délit de solidarité » et des autres entraves au travail des citoyens et des organisations d’aide aux migrants.

La Marche commence le 30 avril 2018 à Vintimille et se termine le 8 juillet à Douvres. Elle a aussi pour objectif de valoriser le travail des citoyens, des associations, des collectifs qui aident les migrants, dans les 60 villes-étapes, de créer du dialogue avec les citoyens.

Lire la suite

Albi : marche des solidarités

RESF renouvelle son appel ci dessous, et avec les premiers signataires, invite les associations et organisations à s’associer à cet appel , le relayer, et à mobiliser le plus largement possible.

Nous souhaitons que ce rassemblement soit le plus vivant possible : chiffons de couleur, ballons , panneaux, slogans …prises de parole, témoignages, … à vos initiatives … une sono sera disponible. ​

merci de vos retours à cette adresse mail :   resf.81@gmail.com  pour une prise en compte des modalités de votre participation.

 

Robin Renucci : lettre à Mme la Ministre de la Culture à propos des exilé-e-s

Madame la ministre de la Culture,
Vous avez convié certain.e.s d’entre nous à la fin de l’automne à un dîner pour parler de nos différentes actions auprès des exilé.e.s qui cherchent actuellement refuge en France.

Nous vous avons proposé alors d’organiser une commission dont nous étions prêt.e.s à prendre la charge, afin d’établir un dialogue avec le ministère de l’Intérieur. Nous avons insisté sur la nécessité et l’urgence d’ouvrir ce dialogue entre les artistes, les acteur.trice.s culturel.le.s et le ministère de l’Intérieur, dialogue sans lequel tous nos efforts, tout notre travail en direction des milliers d’éxilé.e.s restent une goutte d’eau dans l’océan des violences qu’ils et elles subissent aujourd’hui sur notre territoire, dans cette France qui pour elles et eux représentait pourtant la patrie des droits de l’homme, une terre d’asile et de refuge, et qui n’est plus aujourd’hui, pour ces femmes, ces enfants et ces hommes, qu’un endroit de violence et de rejet.
Notre demande est restée lettre morte.

Vous avez lancé récemment un appel au milieu culturel et artistique à faciliter aux éxilé.e.s l’accès à la culture, à développer des ateliers artistiques avec elles et eux, pour les aider à patienter le long des files d’attentes administratives.

Lire la suite

Cédric Herrou : deux témoignages de l’acharnement judiciaire et policier…

 1) Cédric Herrou a partagé sa publication.

Une lettre de ma mère, au nom de l’Amour et de la Colère.

Lettre de la mère de Cédric

Monsieur le Procureur, je vous fais une lettre……
Je suis la mère de celui contre lequel vous vous acharnez . Ma grand -mère paternelle a elle aussi , en 1918 passé la frontière d’Italie à pied, par les montagnes elle a perdu le bébé qu’elle portait au cours de ce périple, (peut être a t’elle croisé à ce moment là les grands mères de messieurs Ciotti et Estrosi,qui sait ?) elle s’est louée telle une bête de somme pour tirer les « charetons »je me souviens d’elle avec la lanière de cuir qui lui barrait le torse …Ma mère quant à elle était allemande, ma sœur est née dans les geôles de la gestapo, elles ont été toutes deux libérées par les Américains ; C’est ce sang là qui coule pour moitié dans les veines de mes deux fils que vous avez fait arrêter jeudi , l’autre moitié étant du pur sang de Bretagne… c’est têtu un Breton, et ça n’a pas peur des tempêtes.
S’ils ne sont pas Français « de souche » (c’est ce qui reste d’un arbre mort, non ?) ils ont des racines profondes et vivantes dans ce pays qui est le leur et qu’ils aiment.
Pour que vous compreniez … nous avons été « famille d’accueil pendant 25 ans. Cedric avait 5 ans, Morgan 7, quand les premiers enfants sont arrivés .ils ont partagé leurs jouets, leur table, leur maison, leurs parents avec 15 enfants délaissés,de toutes origines,certains battus, violés …..
Alors quand Cedric vous dit que ces enfants qu’il voit sur nos chemins et nos routes de la Roya, ce sont ses frères et ses sœurs, il ne vous ment pas . Et quand il interpelle si fort les services de l’ASE, c’est qu’il en connait les rouages.
Nous avons quatre enfants puisque ils ont accepté d’intégrer deux de ces enfants à leur famille, ce sont leur sœur et leur frère à présent et nous en sommes très fiers !
Voilà monsieur le Procureur, et tous ceux qui le traitent de passeur, de trafiquant d’êtres humains et de voleur, voilà à qui vous avez à faire.
Avec tout mon respect,
Mama Herrou.
(transmis par Eric Vergniol)

Castres : les actions d’Enedis en baisse…

… Celles du Collectif stop Linky Tarn sud en hausse !

Le 22 janvier 2018, à l’appel du Collectif Stop Linky Tarn sud, un rassemblement Place Soult à midi prolongé en manifestation jusqu’aux bureaux d’Enedis, Avenue Charles De Gaulle à Castres, a permis à une centaine de personnes d’exprimer leur ras-le-bol des méthodes utilisées par les poseurs sous traitants d’Enedis. Une manif bon enfant avec slogans, sifflets et autres engins bruyants, plusieurs banderoles ont égayé le cortège…

Une demi-douzaine de journalistes des principaux médias Tarnais (presse et radios) ont couvert l’événement.

Lire la suite