Linky : le maire dépose plainte contre Enedis …

Bonjour,

Vendredi 9 novembre 2018, la commune de Sain-Bel a déposé une plainte contre ENEDIS. Les poseurs de cette entreprise qui ne cesse de donner des leçons de droit à travers tous les tribunaux possibles, se sont en effet autorisés à bafouer le nouvel arrêté municipal, en vigueur depuis le 23 octobre, et dont leur employeur comme ENEDIS avaient été dûment informés.

Non contente de ne pas respecter le moratoire d’un an instauré par ledit arrêté, ENEDIS a ordonné le remplacement de deux compteurs appartenant à la municipalité – qui lui avait, de plus, expressément demandé par courrier dès la fin août de ne pas remplacer les compteurs de ses installations.

Une nouvelle fois, cette société se moque du Droit dont elle n’a de cesse de se réclamer pour imposer partout son compteur.

Lire la suite

Appelle : la petite commune en appel au Tribunal Administratif de Bordeaux

Appel à dons

Il s’agit pour cette petite commune d’engager des frais pour défendre son arrêté municipal anti-Linky auprès du Tribunal Administratif de Bordeaux : 1er jugement défavorable à ENEDIS en 1ère instance au T.A. de Toulouse => ENEDIS a fait appel.
Maître Vialaret, avocat à Albi, défendra ce dossier.
Le Collectif Stop Linky Tarn sud et Robin des Toits soutiennent la commune d’Appelle (voir notre communiqué de presse plus bas).
Confluences 81 peut prendre en charge la gestion des dons (chèques) pour Appelle.
Il faut impérativement que :

1) les dons soient libellés à l’ordre de CONFLUENCES 81

2) qu’au dos du chèque soit inscrite la mention : “don pour action juridique d’Appelle

3) adresse d’envoi pour le chèque : Confluences 81 – 9 chemin du Ritou – 81100 CASTRES.

Le Maire d’Appelle nous écrit :

Lire la suite

Castans (11) : 11 novembre

11 novembre

Pour le 100 ème anniversaire de l’armistice de 1918, mettant fin à la boucherie de la première guerre mondiale, une cérémonie aura lieu à 11h aux monument aux morts de Castans, afin de rendre hommage à tous les combattants y compris ceux qui sont morts par la France.

En effet, dés le début de la guerre, afin de masquer les incompétences de l’état major, il fut décidé de créer la terreur parmi les troupes pour obtenir une obéissance sans faille même lorsqu’on les envoyait sciemment à la mort, ce sont les conseils de guerre.

Le mépris de la vie des soldats était telle que le général Nivelle, en avril 1917, n’hésita pas à envoyer sans préparation d’artillerie ses soldats à l’assaut du plateau de Craonne occupés depuis 3 ans par les allemands.

En 10 jours 30 000 soldats le payèrent de leur vie.

Lire la suite