Edito du n° 116

L’Europe a-t-elle encore un avenir ?

116 page 3 édito Kalié (2)Il ne s’agit pas ici de produire une analyse approfondie, détaillée et exhaustive des réponses à la question posée par ce titre.

Il ne s’agit pas davantage de ramener la question à une réponse simpliste sur la dette Grecque, pas plus que de faire comme si la crise n’existait pas en Grèce. Pas plus que de savoir si Tsipras a trahi le mandat donné par son peuple. Et pas davantage si la formule 1 espagnole « Podemos » est adaptée à la situation Européenne et transposable dans les pays de l’U.E.

La question est : « l’Europe actuelle », libérale à mort, pourra-t-elle persister à l’avenir ? » Il s’agit en fait de s’interroger sur la durée possible d’une situation de plus en plus intolérable, refusée par les peuples, dans leur majorité semble-t-il, mais que les « élites » (oligarchies) s’ingénient à prolonger au-delà du supportable pour trop de personnes.

Lire la suite

Edito du n° 115

Le fil conducteur115 page 3 dessin de Kalié

Avec ce numéro, Confluences 81 entame sa vingtième année de parution. Nous aurons d’autres occasions pour braquer les projecteurs sur le parcours passé. Contentons-nous de regarder vers l’avenir… C’est là, en effet, qu’avec Woody ALLEN, “nous avons l’intention de passer nos prochaines années” ! Plus que jamais, Confluences se veut le porte-voix des luttes de toute nature et des alternatives et expérimentations pour construire un monde autre. Ceci en mettant en avant ce qui se passe dans le Tarn, mais pas seulement. C’est le moment pour construire autre chose, pour diffuser les alternatives concrètes qui fleurissent ça et là. Depuis bientôt 20 ans, numéro après numéro, Confluences joue ce rôle, se faisant l’écho de combats divers, des utopies à défricher, des informations indispensables pour ne pas lutter idiot. De Sivens au refus de l’homophobie, de l’autoroute Castres-Toulouse aux multiples manifs pour la défense des retraites, de la lutte des femmes aux joutes électorales, Confluences est à la fois témoin et acteur. L’équipe rédactionnelle a successivement été soutenue par les groupes CAP 81, Les Alternatifs 81. Aujourd’hui, Alternatives et Autogestion prend le relais pour participer à cette équipe élargie et ouverte.

Lire la suite

Edito du n° 114 de Confluences 81

114 page 3 Kalié édito FSCN1180 (2)Conte de printemps

En ce début d’année, on pourrait croire que le printemps, tout neuf, va tout transformer.

 

La nature, naturellement ! Les poussées de sève font reverdir les arbres, fleurir les boutons d’or. De jeunes pousses vont reboiser la forêt de Sivens, sauvagement décimée pendant la morte saison par une armée de robocops, dont on avait remonté à fond (par erreur ?) le mécanisme. Ils étaient aidés par des agriculteurs à qui l’inactivité hivernale donnait des aigreurs d’estomac, au point d’aller menacer de mort de jeunes elfes et farfadets vivant dans le bois pour le protéger. Les notables du coin ont profité de la situation pour régner en maîtres absolus et mener à terme leurs sinistres desseins.

Lire la suite

Edito du n° 113 de Confluences 81

113 page 3 dessin de Kalié (2)

Allons enfants, etc…

Le mois de janvier a entendu résonner partout en France – et à répétition – l’hymne national… Des débats se sont ouverts sur Internet à propos du « sang impur »[1] et de la tonalité plus que guerrière des paroles de La Marseillaise. Des tentatives nombreuses ont depuis longtemps été effectuées pour en changer les paroles que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de « pour le moins » xénophobes. En vain, La Marseillaise continue à se murer dans la résistance ! Tout le monde se souvient de la version reggae de Serge Gainsbourg[2] qui en son temps ne manqua pas de faire scandale. L’on connaît sans doute un peu moins la version de Graeme Allwright :

Lire la suite

Edito du n° 101 de Confluences 81

101 page 3 édito Kalié DSCN0309Un phénomène de mode sans doute !

A moins qu’en janvier, les poches et les comptes bancaires soient vides après les excès de fin d’année ? Bien sûr nous parlons des comptes et des poches des pauvres, vous l’avez compris.

Après la vieille dame exclue de sa maison de retraite pour défaut de paiement, après la fillette de 5 ans virée – pour défaut de paiement – de la cantine scolaire d’Ustaritz par la police municipale (vous n’avez pas pu manquer cela qui a même fait la une des journaux télévisés !), « nous au village aussi l’on a… »[1] des dérapages de ce style. Ainsi La Dépêche du Midi du 15 janvier 2013 nous informe d’un cas (presque) similaire à Saint-Sulpice (81) : samedi 12 janvier, la police municipale de cette bourgade de plus de 7500 habitants a frappé à la porte d’une mère de famille pour l’informer qu’à partir du lundi son fils de 5 ans ne pourrait plus bénéficier des activités périscolaires et donc de la cantine. Motif : défaut de paiement (50 €).

Lire la suite

Edito du n° 102 de Confluences 81

102 page 3 éditoConfluences 81 et la presse à scandales !

La presse indépendante, libre, n’appartenant ni aux marchands d’armes, ni aux autres industriels, celle qui ne vit pas de la publicité… est en grande difficulté. Tous les titres (ou presque) de cette presse sont en voie d’extinction.

C’est à se demander s’il existe encore un « lectorat » pour cette presse d’information, pour cette presse d’analyses, voulant engager une réflexion conduisant à des propositions d’alternatives au système dominant…

Le Comité de rédaction de Confluences 81 débat régulièrement de l’intérêt de continuer à faire paraître son journal dans la morosité ambiante. Avec l’amer constat que de moins en moins de personnes prennent le temps de lire des articles ayant prétention de contribuer à l’émergence d’une pensée libérée et non pas à être rapidement consommés car déjà pré-mâchés…

Le lectorat de Confluences 81 serait-il le même que celui des titres de presse à scandale ? Serait-il le même que celui des journaux locaux qui, malgré la publicité qui leur permet de vivre et le (prétendu) professionnalisme de son personnel, tend plus souvent vers le fait divers que vers l’information et l’analyse critique ?

Lire la suite

Edito du n° 103 de Confluences 81

103 page 3 éditoNe pas se cacher les vérités

A l’heure où ces lignes sont écrites, des centaines de personnes se rassemblent partout en France pour exprimer leur indignation après le meurtre en pleine rue de Clément MERIC et pour dire leur refus du fascisme.

Le choix de consacrer notre dossier central à « la montée des extrêmes droites en Europe » est largement antérieur à cette actualité.

Ce dossier pointe du doigt quelques uns des dangers qui nous guettent et tente d’en repérer quelques unes des causes. En contre-point, l’article sur Marx DORMOY (après ceux sur Jean ZAY et sur MANDEL) donne un éclairage historique à son contenu.

Lire la suite

Edito de Confluences n° 112

112 page 3 dessin édito Kalié Vœux conjugués*

Nous voulions changer le monde… une terre plus ronde, des humains plus avenants, bref un futur plus attirant.

Ils ont voulu nous en empêcher, avec des histoires de tours d’ivoire et de clochers, de pureté raciale et de préférence nationale, puis pour notre malheur, sont venus entrepreneurs grands patrons, financiers et banquiers marrons, journaleux, publicitaires, et une liste d’horreurs pour nous faire plus produire et consommer, pour encore plus nous plumer.

Vous voulez nous ignorer vous pour qui on a voté, faire du beurre et le cacher aux paradis ou ailleurs… nous ne sommes pas dupes de vos tartufferies de vos escroqueries, et le travail tue-chien pour nous pauvres terriens.

Lire la suite

Edito de Confluences n° 111

111 page 3 dessin Kalié

Délires d’automne…

Vieux élisant contre jeunes aux arbres accrochés,

Délirants d’or contre des lyres d’air pur !

Vous les voyez vous aussi ces délires de violence vous qui êtes non violents.

Vous le vivez aussi ce délire de consommation vous qui êtes décroissants.

Vous les entendez encore ces lyres de promesses non tenues

– pauvre Père Noël ! – vous qui êtes des mélomanes de la politique.

Vous voyez bien que d’élire ne mène à rien,

Qu’il faut se mettre en résistance,

Qu’il faut se mettre en militance !

Mais oui, des lyres pour une société utopique,

Celle que nous essayons de construire…

Comme des abeilles sans reine

Mais oui au fait pourquoi une reine pour les abeilles ?

Ni d’élire,

Ni délires ?

Mais des lyres pour Confluences !

Des lyrons ensemble !

Comité de rédaction (6/10/14)

Edito du n° 110 de Confluences 81

Le temps de l’hypocrisie

110 page 3 Kalié 1Elle mène le monde !

Au-delà du fait divers, l’assassinat de l’enseignante Albigeoise par une mère d’élève sans doute « dérangée », est bien symptomatique d’un état d’esprit anti-enseignants assez général, hypocritement entretenu par les discours populistes diffusés à présent « de manière décomplexée ». Hypocrisie aussi que les belles déclarations du Ministre de l’Education Nationale et que la légion d’honneur décernée à Fabienne (à titre posthume, faut-il le rappeler ?) tout comme ses enfants devenus pupilles de la nation (c’est bien le moins, non ?). Car l’émotion que cet acte suscite ne saurait masquer la réalité des questions fondamentales qui se posent à notre système éducatif, entre autres : quelle pédagogie appliquer pour quel objectif et avec quels moyens ? S’agirait-il seulement de façonner les jeunes esprits pour les rendre malléables ? Ou bien souhaite-t-on réellement développer leur esprit critique et leur capacité de révolte face à une société injuste qui les sélectionne et élimine les indésirables ?

Lire la suite