Vers une société nouvelle ?

Le jour d’après ?

Candida Rouet (81) écrit : Tout le monde en parle de ce futur dé-confinement ! Simple sortie de crise ou mutation complète de nos modes de vie ?

Il ne s’agira pas seulement de continuer à se laver fréquemment les mains ! Le changement de nos habitudes sanitaires ne suffira pas à éloigner le Covid ou ses successeurs.

Il s’agit de réfléchir dès maintenant à un changement complet de notre société humaine.

Au niveau écologique, si l’on veut garder une planète vivable, il va falloir sortir de la société du numérique et basculer sur un mode de vie économe de nos ressources : entre autres choses, faire une croix sur nos mobiles et autres Smartphones ainsi que sur les objets du numérique, mais pas que … De façon générale, mettre en place une consommation responsable, bio, protectrice de la nature, de proximité.

Au niveau social, on ne pourra plus faire se côtoyer (de loin quand même !) les super riches et les hyper pauvres qui manquent des moyens les plus élémentaires de survie. Une répartition juste des ressources, en France comme au niveau mondial, ne pourra être évitée, sous peine de mort. Il faudra instituer et réaliser dans les faits le droit à des services vitaux, le droit à la santé, à l’éducation et à la culture, à la liberté de penser et de s’exprimer sans risquer le « gazage » et les dégâts de l’artillerie de répression sociale.

On ne pourra pas éviter une réflexion approfondie sur l’argent et le système bancaire. On ne pourra pas, non plus, faire l’économie d’une réflexion sur le système capitaliste, ni sur la nécessité et les moyens d’en sortir.

Au niveau démocratique, la question n’est pas de savoir s’il faut ou non reprendre les élections municipales au 1er tour ou simplement organiser le 2nd tour et quand. La démocratie représentative a fait son temps et la preuve de sa nocivité.

Il faudra définir qui décide. Non plus des éluEs renvoyéEs ou non dans leurs foyers à la fin de leur mandat, mais un autre mode de décision, autogestionnaire, donnant un véritable pouvoir collectif de décision au minimum aux personnes concernées par les nouvelles mesures à prendre…

P.S. : Ce petit mot, juste pour lancer la discussion ?

Suivi individuel généralisé

J’ai la rage !

Jean-Marc (81) écrit :

Ceux  nous gouvernent nous préparent une application destinée à se substituer à la fameuse auto attestation de sortie

Cette application, comme beaucoup d’applications, nous rend traçables. A la différence que celle-ci est conçue au nom de la santé publique et que la traçabilité devient d’un coup légale et banale. De cette manière… au nom du bien commun le suivi individuel peut-être généralisé sans qu’il soit nécessaire qu’il y ait de commission rogatoire. On va pouvoir savoir combien de fois vous êtes sorti, la durée  et où.  Cela va permettre à  nos amis les flics de mieux cibler les délinquants.

Lire la suiteSuivi individuel généralisé