Lacaune : accueil de 26 réfugiés, appel à la solidarité

MVIEILLEChers amis, citoyens, hommes et femmes de bonne volonté, la fière cité de Lacaune (Tarn 81) accueille depuis quelques jours un groupe de 26 réfugiés. Ce sont tous des hommes, jeunes, qui ont fui l’Irak et l’Afghanistan dans des conditions aussi épiques qu’atroces, fuyant les bombes, les massacres ou les régimes qui veulent les supprimer en raison de leur opposition politique, car bizarrement ils n’ont pas l’air apprécier la politique sociale pourtant innovante des Talibans et de l’Etat Islamique, ce qui témoigne, il est vrai, d’un petit manque d’ouverture d’esprit de leur part… Bref, ils sont très heureux d’être là, et encore plus… d’être en vie. Ce sont des personnes extrêmement chaleureuses et accueillantes, pour ce que j’en ai perçu, avec souvent des niveaux d’étude élevés : professeurs, infirmiers, traducteurs, étudiants en neurologie… Ils sont logés dans de bonnes conditions et sont manifestement très reconnaissants. Ils n’ont qu’une envie : vivre en paix, ici, parmi nous, avec nous, et passionnément : d’apprendre le français. Nous leur avons apporté aujourd’hui vêtements et autres bidules : ils se sont jetés sur les chaussettes… et sur les bouquins (tous en français). Certains avaient même passé commande : Camus, Sartre et Kafka sur les marches du podium (j’ai essayé de virer Sartre discrètement, mais il y a rien eu à faire). Petit détail intéressant maintenant : ils sont pratiquement livrés à eux-mêmes. La mairie, la préfecture, les associations se désintéressent à peu près totalement de leur sort. Une poignée de gens normaux se sont organisés tant bien que mal pour simplement être présents, les aider un peu à voguer sur les vagues scélérates de l’administration française, les sortir de l’isolement presque total dans lequel ils sont et simplement jouer le jeu de la rencontre (et quelle rencontre!). Big up Marion N’êtes et merci Andie Rey pour la mise en relation! A l’heure qu’il est, il s’agit surtout de leur permettre de raconter leur histoire à l’administration pour que celle-ci puisse prendre en compte leur demande d’asile politique. Pour ce faire, on bidouille avec ceux qui parlent le mieux anglais, mais ça risque d’être une grosse charge pour eux. Bref si vous avez le coeur et surtout l’envie de les rencontrer, voici quelques trucs qui pourraient aider : – des chaussures d’hommes : tailles 39 à 44 – des vêtements d’hommes (en particulier chaussettes et autre linge de corps) – tous les livres permettant d’apprendre le français – si vos bourses le permettent : des romans ou des dictionnaires bilingues kurde/français ou français/persan : – des journaux, revues, publications diverses en anglais – si vous connaissez, par chance, des personnes bilingues français/kurde ou français/persan qui auraient un peu de temps pour aider (même à distance via skype) – si vous avez envie de leur proposer des activités (foot, balades, dessin, etc…) – si vous voulez leur donner un coup de main pour l’administratif… ET SURTOUT : si vous avez un peu de temps et que vous n’êtes pas trop loin, pour venir passer un moment avec eux, ne ratez pas ça…. – et si rien de tout ça, ben faites quand même circuler l’info!

Bref, je vais servir de relais dans un premier temps, faites moi signe. Bises à tous!!!

Bison Blanc

Deux pistes pour l’achat de bouquins pour finir : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1…

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss…

Sort by:   newest | oldest | most voted
wpDiscuz