Confluences n° 121 : rubrique “femmes” 13ème article

121 page 16 Artemisia Losi Gentileschi autoportrait (2)Artemisia Gentileschi (1593-1653)

Fille du peintre toscan Orazio Gentileschi, disciple du célèbre Le Caravage, elle montre très jeune un intérêt et un talent pour la peinture. Ses portraits sont clairement influencés par Le Caravage qu’elle a rencontré plusieurs fois dans l’atelier paternel. Mais les Académies d’Arts de l’Italie du XVII° siècle gardent leurs portes fermées aux filles et aux femmes voulant étudier les Arts, notamment parce que le Pape leur refusait le droit d’observer des modèles masculins nus.

En 1611, son père l’envoie alors apprendre la peinture chez Agostino Tassi, un peintre avec qui il travaille dans le palais Rospigliosi de Rome. Seule avec son professeur, celui-ci la violera. La jeune Artemisia se plaint de ce viol auprès de son père. Pour éviter des poursuites, comble de l’ironie, le violeur propose d’épouser sa victime. Orazio Gentileschi porte le viol de sa fille devant le tribunal papal. Lors du procès, pour s’assurer de la véracité des accusations qu’elle porte contre son professeur, elle est soumise à la Question. Traduction : elle est torturée. Malgré les souffrances endurées, elle maintient ses accusations*. Le violeur est condamné à un an de prison (ou de galère), qu’il n’effectuera pas grâce à des soutiens haut placés.

Lire la suite

Dans le nord du Tarn…

            
Blog Stan 507891588231503  “J’effectue mon travail sur un support neutre tel qu’une toile blanche, du carton, de l’agglo. Je prends ma plume et je me lance dans un feu d’artifice de lignes et de traits.”

Stan N’Doli

” Stan crée ses premiers dessins en autodidacte en 2004. Travaillant sur papier et sur toile avec des encres et des plumes, c’est un artiste “libre”.

Lire la suite