Castelnaudary (11) : conférence

BLOG UPL AFFICHE RESTAURER L'AUTORITE E. JARDIN NOVla nouvelle conférence  “Faut-il vouloir restaurer l’autorité ?”  aura lieu le  mardi 3 novembre 20 h 30 maison des associations
par Emmanuel JARDIN – Professeur de philosophie.
la dernière conférence de l’année aura lieu le :  

1er DECEMBRE 20h30
“La Démocratie a-t-elle de l’avenir ? Origine et destin”

par Françoise VALON. Enseignante en philosophie politique Université Mirail de Toulouse.

Féminismes (Confluences 81 n° 116)

116 page 16 Louyse Bourgeois (1563-1636)Les premiers pas de la réflexion sur l’avortement thérapeutique en France.

Assez récemment, le 29 juin 2015, le Mozambique dépénalisait l’avortement (en même temps qu’il dépénalisait les relations homosexuelles). L’occasion pour moi de donner un coup de projecteur sur une femme oubliée dans la longue histoire de la lutte pour l’accès à l’avortement en France, Louyse Bourgeois. Elle est née en 1563 et décédée en 1636. En 1594, elle épouse Martin Boursier, un chirurgien, élève d’Ambroise Paré. En novembre 1598, elle obtient son diplôme de sage-femme et acquiert rapidement une renommée auprès des dames de la cour. Elle accouche la reine Marie de Médicis à six reprises. Elle est rétribuée 500 couronnes pour la naissance d’un garçon et 300 pour la naissance d’une fille.

En 1609, elle publie « Observations diverses sur la stérilité, perte de fruits, fécondité, accouchements et maladies des femmes et enfants nouveau-nés, », qui est considéré comme un des 1ers ouvrages d’obstétrique écrits par une femme (après celui attribué à Cléopâtre VII d’Égypte et ceux de la médecienne Trotula de Salerne au XI° siècle). Dans cet ouvrage, elle avoue avoir eu recours à des avortements thérapeutiques pour sauver la vie de la mère. Acte alors inacceptable ! Une cinquantaine d’années avant la publication de cet ouvrage, le roi Henri II promulguait son Édit de février 1556 qui obligeait les femmes et les veuves à se déclarer quand elles se trouvaient enceintes et réservait la peine de mort aux personnes qui se rendaient coupables d’infanticide (et par extension, d’avortement). On peut aussi voir dans cet Édit une tentative du pouvoir royal de reprendre au clergé la responsabilité de gérer l’avortement, longtemps « chasse gardée » des tribunaux ecclésiastiques.

Lire la suite

Fichage des élèves

A Béziers ou ailleurs, c’est tout le fichage des élèves dans l’Éducation Nationale qu’il faut dénoncer !

Un tollé massif et justifié contre Ménard

L’annonce par le maire de Béziers Robert Ménard d’un fichage des écoliers dans sa ville, étiquetés « musulmans » selon leur prénom, provoque à juste titre un tollé massif. Non seulement cette pratique est illégale par rapport à la loi Informatique et Libertés de 1978, mais elle constitue aussi un laboratoire nauséabond des pratiques que l’extrême droite est capable de mettre en œuvre quand elle accède au pouvoir. La ministre de l’Éducation Nationale, le premier ministre et le président de la République ont manifesté leur vive indignation, ce dernier déclarant en particulier que le fichage des enfants à l’école est contraire aux valeurs de la République.

Lire la suite

à propos de … l’utilité de l’occitan

MDODOL’OCCITAN, ÇA NE SERT A RIEN !

C’est cela qu’ils t’ont dit ? Tu en es sûr ? Oui évidemment tu en es sûr, puisqu’ils se sont moqués. Et que tu en as souffert. Et que tu en souffres encore… Ainsi tu apprendrais des choses inutiles ? Et idiotes par dessus le marché ? L’occitan ? A l’école ??? Mais ça ne sert à rien ! Même les vieux ne le parlent plus ! Ne te fâche pas… Ils ont raison.

Ça ne sert à rien. Sauf à savoir, précisément… sans le moindre risque que ce savoir te « serve ». Les belles choses ne sont pas serviles. Elles se drapent d’inutilité. Comme l’arc-en-ciel, l’écume qui chuinte, le crépuscule qui flamboie. C’est leur beauté. Et leur grandeur.

Ça ne sert à rien. Sauf à apprendre que ces belles choses sont la vie même. Libres. Sans l’imposture de l’efficace, la tromperie des «utiles» prétentieux.

Lire la suite

Appel du Réseau Education sans Frontières du Tarn

Blog PROJET CREATION D' ASSOCIATION (2)

Le problème de l’ hébergement est crucial et est au centre de nos préoccupations .

Un groupe s’ est déjà constitué pour monter un projet s’ inspirant de celui réalisé par l’ association « PAS SANS TOIT » du 82 alliant hébergement et culture.

Un autre groupe se propose de réfléchir à un projet essayant de donner une visibilité au besoin d’ hébergement.

Contact : resf.81@gmail.com

Edito du n° 113 de Confluences 81

113 page 3 dessin de Kalié (2)

Allons enfants, etc…

Le mois de janvier a entendu résonner partout en France – et à répétition – l’hymne national… Des débats se sont ouverts sur Internet à propos du « sang impur »[1] et de la tonalité plus que guerrière des paroles de La Marseillaise. Des tentatives nombreuses ont depuis longtemps été effectuées pour en changer les paroles que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de « pour le moins » xénophobes. En vain, La Marseillaise continue à se murer dans la résistance ! Tout le monde se souvient de la version reggae de Serge Gainsbourg[2] qui en son temps ne manqua pas de faire scandale. L’on connaît sans doute un peu moins la version de Graeme Allwright :

Lire la suite

Maurens-Scopont : Nouveau Théâtre de la Vidalbade

flyer-F.Lepage-jaunePremier spectacle de l’année :
samedi 4 avril à 19h30 : “Conférence gesticulée Inculture 2, une autre histoire de l’éducation “et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres? ou comment j’ai raté mon ascension sociale”, de et par Franck Lepage. durée 3h environ et 30mn d’entracte.

dimanche matin 5 avril de 10h à 13h : atelier participatif consécutif à la conférence, avec le billet d’entrée du samedi.