Moi non plus je ne suis pas Charlie

Un sentiment de malaise à chaque fois qu’une majorité se lève, et que Panurge se réveille… Un sentiment de malaise parce qu’il serait moralement inadmissible de ne pas être Charlie (au delà du ridicule de cette assertion qui voudrait que je sois quelqu’un d’autre que moi-même).

Charlie serait devenu le symbole d’une certaine liberté d’expression qu’on ne saurait attaquer. On ne peut pas leur reprocher de se mouiller c’est vrai, et j’avoue que la provocation me fait rire. Je garde quand même un certain malaise venant du temps où Philippe Val, cet arriviste, était aux manettes. Siné en a payé les pots cassés, et voir P. Val au bord des larmes face caméra, me pousse à me poser la question de sa sincérité.

Lire la suite

YES WEEK-END – Une génération de salariés pro-travail dominical pas si spontanée

(Photo AFP / KENZO TRIBOUILLARD)
(Photo AFP / KENZO TRIBOUILLARD)

Leur dispositif médiatique est parfaitement rodé. Les employés de Leroy Merlin et Castorama qui souhaitent travailler le dimanche sont en effet parés d’un slogan accrocheur (“Yes week-end”), de porte-parole efficaces et de toute la panoplie de communication (t-shirts, banderoles, affiches) pour faire entendre leurs arguments alors que quatorze magasins Castorama et Leroy Merlin d’Ile-de-France ont ouvert dimanche 29 septembre, malgré une décision de justice leur imposant la fermeture.

Le Huffington Post revient sur la création de leur collectif, “les bricoleurs du dimanche”, lancé en décembre 2012 et dont l’objectif est de “mobiliser l’opinion publique et faire bouger le gouvernement” sur le principe du travail dominical.

Lire la suite

Le projet de loi Hamon sur l’économie sociale et solidaire.

IMG_6362Il est traditionnel que la gauche gouvernementale s’intéresse à l’Economie Sociale et Solidaire. Le gouvernement Jospin avait ainsi introduit la Société Coopérative d’Intérêt Collectif dans la législation. Benoît Hamon, ministre délégué, se montre plus ambitieux avec un projet de loi-cadre sur l’ESS. Présenté au Conseil des ministres du 17 juillet 2013, ce projet vise à étendre le périmètre de l’ESS en y intégrant des sociétés de capitaux qui respecteraient certaines règles pour le moins floues.Imposant document de 96 pages, ce projet de loi se décompose en neuf titres. Le premier porte sur « la définition du champ de l’ESS ». Le second sur « des dispositions favorisant la transmission d’entreprises à leurs salariés ». Les quatre titres suivants portent sur chacune des différentes structures qui

Edito du n°100 de Confluences 81

Inven-terre 

DSCN0161-Medium--188x300Une fois n’est pas coutume, “Confluences 81” se plie à la tradition des voeux pour l’année nouvelle. Après un début du “changement, c’est maintenant” que l’on qualifiera gentiment d’hésitant, nous transmettons aux princes qui nous gouvernent (voir le dossier central intitulé “le vote ; qui ? pourquoi ?”) onze de nos (vos ?) nombreux souhaits. Donc qu’ils (“les princes qui… etc…”) veuillent bien daigner se pencher (pas trop, sinon gare à la chute !) sur :

 1) la transformation du calendrier, en créant une année bissextile tous les ans. Ce qui permettrait de disposer d’une grosse semaine de travail supplémentaire chaque 10 ans, et rendrait ainsi notre économie encore plus compétitive, notre croissance encore plus forte et donc le bonheur des populations encore plus intense ;

2) la transformation des toutes nos industries inutiles (Arcelor-Mittal,  Fralib, etc…) en industries utiles (armement, nucléaire, pétrole, etc…) Ceci pour favoriser le redressement de la balance commerciale ;

3) la réduction du pouvoir d’achat des masses populaires. Il est en effet nécessaire qu’elles se débarrassent sans complexe de cette idée-reçue fort

Lire la suite

Edito du n°99 de Confluences 81

Les plus ancien-ne-s parmi nos lectrices et lecteurs pourront témoigner de la constance avec laquelle notre journal porte le combat écologique. Parmi les batailles les plus emblématiques, il y eut celle autour des déchets et de l’incinérateur dans la région de GRAULHET, il y eut celles contre les OGM et celles contre le nucléaire, toutes deux d’actualité. Il y eut, récemment, la lutte menée contre l’implantation d’une porcherie industrielle dans les Monts d’Alban. Il y a la mobilisation naissante contre de possibles forages concernant les gaz et huiles de schiste : malgré les déclarations ministérielles et présidentielles, il est prudent de rester mobilisé-e-s !

Lire la suite

Notre Dame des Landes : “une cause nationale”

 411“Si ceux pour qui les mots ’crise écologique’ veulent dire quelque chose perdent cette bataille, si cet aéroport se faisait, le mouvement écologique en serait aussi durablement affaibli qu’il l’avait été, en 1977, par les événements de Creys-Malville.
Le lourd silence de Cécile Duflot, de José Bové, de Daniel Cohn-Bendit, de Nicolas Hulot et de tant d’autres sommités, le désintérêt des médias, la passivité d’Europe Ecologie Les Verts, le « courage fuyons » des élus PS informés des enjeux écologiques, l’apathie de la grande majorité des associations environnementales, le désir si manifeste de tout ce joli monde de tourner la page n’y font rien : ce qui s’est déroulé cette semaine et se poursuit ces jours-ci autour de Notre Dame des Landes, en Loire-Atlantique, est vital, crucial, essentiel.
Si ceux pour qui les mots « crise écologique » veulent dire quelque chose perdent cette bataille, si cet aéroport se faisait, le mouvement écologique en serait aussi durablement affaibli qu’il l’avait été, en 1977, par les événements de Creys-Malville.

Lire la suite

Qui nie le vent sème la tempête

DES_MA1-300x300Gérard BASTIDE, les lecteurs de Confluences 81 le connaissent bien, ainsi que ses articles et ses dessins. Maire adjoint de Labastide-Rouairoux, vice-président du Parc Régional du Haut-Languedoc, il fait ici le point sur la “crise” qui agite, depuis quelques mois, cette collectivité. 

Pour compléter et permettre une meilleure compréhension du sujet, nous faisons suivre cet article par un compte-rendu d’une réunion organisée sur le sujet par Sortir du Nucléaire Tarn. 

A ceux qui seraient tentés de croire à la mort annoncée du Parc, je suis heureux d’affirmer que le rapport d’autopsie n’est pas pour demain, que le Parc du Haut-Languedoc fêtera l’an prochain ses 40 ans, qu’il se porte plutôt bien et vient de faire l’objet d’un quasi-plébiscite : Après 3 ans d’élaboration, des centaines de réunions,  119 communes sur les 121 du périmètre d’étude ont approuvé la nouvelle charte, 19 communautés de communes, com d’agglo et autres conseils généraux. Sur 20. Un quasi-plébiscite. Où est donc le problème ?

Lire la suite

Incroyables Comestibles : si tous les jardiniers du monde…

c035_incredible_edible_todmorden_saint_jean_de_valeriscle_food_to_share_w13002Des habitants de Calderdale en Angleterre semblent avoir mis leur imagination et leurs bras de jardiniers au pouvoir, au moins à l’échelon local. Moquez vous des rosbifs et pourtant chez eux, ce ne sont plus les villes qui s’installent à la campagne comme dans la boutade d’Alphonse Allais mais la campagne et les cultures potagères qui s’installent en ville : dans les jardinières des arrêts d’autobus, sur les quais de la gare, dans les cours de récréation et jusque dans les cimetières. Le but de tout ça ? Servir d’exemple et encourager les habitants à cultiver les petits 

Lire la suite

Projet du barrage de Sivens : une tentative de passage en force !

MARBRUne lutte pour l’Eau fait rage, ici dans le Tarn, à BARAT !

En cette fin mai, les informations « glanées » ci et là sur le projet de barrage dans la vallée de Barat semblent indiquer que des décisions ont été prises en « haut lieu »…

En effet, l’enquête publique concernant ce projet serait programmée pour cet été ! Pour être précis entre le 14 juillet et le 15 août prochains…

Le Collectif pour la Sauvegarde de la Zone Humide du Testet dénonce le déni de démocratie auquel correspond cette volonté de « faire passer en force » ce projet contre lequel plus de 700 citoyens se sont élevés (pétition lancée fin 2011) et plus de 200 amoureux de la nature qui s’étaient rassemblés sur la zone en octobre 2011.

Lire la suite