Castres : Jeune Bergère

La CONFEDERATION PAYSANNE DU TARN, LE CINEMA C.G.R DE CASTRES, et l’A.D.E.A.R.T vous proposent : Le jeudi 16 Mai 2019 à 20 H 30, un CINE-RENCONTRE « Jeune Bergère », De Delphine DETRIE, avec Stéphanie Maubé

Nous serons accueillis au cinéma C.G.R, 24 Quai Miresdames, 81100 Castres – 05 63 71 23 65 – Tarif 7.40 € (réservation possible)

La projection du film sera suivie d’un débat en présence d’éleveurs et de producteurs, animé par la Confédération Paysanne. Le verre de l’amitié sera offert pour clôturer la rencontre. SITE INTERNET DU FILM : https://www.kmbofilms.com/jeune-bergere https://www.facebook.com/jeunebergerelefilm/

La Confédération Paysanne du Tarn est un syndicat départemental pour la défense des paysans. Elle défend : une agriculture qui vit de ses produits plus que des aides, une agriculture de qualité, une agriculture qui assure une qualité de vie, une agriculture socialement et écologiquement responsable, une agriculture PAYSANNE.

Dans le sillage de la Confédération Paysanne du Tarn, l’ADEART accompagne l’installation et la transmission agricole tournées vers l’économie locale et respectueuse de l’environnement. Elle soutient le développement des circuits courts, favorisant ainsi les liens entre producteurs et consommateurs.

A propos du film : Stéphanie est une jeune mère célibataire. Parisienne d’origine, elle a tout quitté pour réaliser son rêve et vivre plus près de la nature. Installée en Normandie, au cœur des prés salés du Cotentin, elle se réinvente en apprenant le métier de bergère. À la tête de son troupeau, elle découvre au quotidien les joies et les difficultés de sa nouvelle vie rurale. Stéphanie travaille presque tout le temps seule. Elle vit avec son petit garçon. On apprend que son compagnon n’a pas supporté la vie à la campagne. Il faut une sacrée force de caractère pour supporter cette solitude, d’autant que ses voisins ne lui font pas de cadeaux, ils se montrent parfois malveillants à son égard. Stéphanie entretient un lien très fort avec ses brebis. Elle parle d’ailleurs de ses bêtes comme de « collègues de travail ».

A propos de la réalisatrice Delphine Détrie L’envie de faire ce film s’est imposée comme une évidence. J’avais noué avec Stéphanie une relation de confiance lors d’un premier tournage pour la télévision. Le jour où elle m’a expliqué que tout ce qu’elle avait construit ces dernières années risquait de disparaître, il ne m’a fallu que vingt-quatre heures pour lui dire que j’avais envie de réaliser un long métrage avec elle. Je voulais raconter la menace provenant des règles administratives, qui veulent qu’une jeune agricultrice subventionnée fasse entrer la vie de son exploitation dans une équation mathématique. Je souhaitais que le film se construise avant tout sur des sensations : le vent, les oiseaux, le bruit du foin dans la bergerie… Il fallait que le spectateur puisse prendre le temps de se plonger dans cet univers et qu’il arpente lui aussi les prés salés.

PS : Ci-joint l’affiche du ciné-rencontre, pour large diffusion. — Confédération Paysanne du Tarn Maison des Associations Place du 1er Mai 81100 CASTRES Tel : 05 63 51 08 47 / Fax : 05 63 51 85 03 Mail : confpays.81@free.fr Site : http://tarn.confederationpaysanne.fr — 

Daniel Mermet : coup de gueule …

Les pompiers ne vous le diront pas, ni les enquêteurs, ni l’Élysée, ni Stéphane Bern, ni les curés et encore moins le pape, mais tous savent bien qui est l’allumeuse. En voici la preuve.

Bohémienne, autrement dit Romm. Aujourd’hui Esméralda ferait l’objet d’une reconduite à la frontière par un quelconque Manuel Valls. Mais la « Gitane » a longtemps été la figure opposée à l’ordre bourgeois et puritain, la femme libre, la brune diablesse opposée à la vierge sage. En 1956, c’est la sublime Gina Lolobrigida (toujours de ce monde) qui immortalisait Esméralda, avec Anthony Queen en Quasimodo auquel chaque garçon s’identifiait tel le ver de terre amoureux d’une étoile. Un film de Jean Delannoy avec un scénario de Jean Aurenche et Jacques Prévert d’après notre grand Victor. Ah Gina, je t’aurais donné tout mon royaume ! Aujourd’hui quelques fines tranches de mes impôts serviront à reconstruire le décor.

Daniel Mermet . https://la-bas.org/la-bas-magazine/textes-a-l-appui/c-est-elle-qui-a-mis-le-feu

 La belle Esméralda aux cotés des misérables, affronte le représentant de l’église et de l’ordre établi.

Lavaur : Labiche au programme !

le samedi 27 avril à 21 h à la salle de l’ Atelier 81 au Pigné à Lavaur 6, rue père Bonsirven, nous accueillons la troupe ” La compagnie d’un soir” qui vient de Milly la forêt pas très loin de Paris, troupe composée d’enseignants en vacances qui vont nous jouer ” Le Misanthrope et l’ Auvergnat” une comédie burlesque d’ Eugène Labiche adaptée et mise en scène par Cédric Coppin

Prix de la place : 7 euros réservation 0610660544 Merci beaucoup j-claude

Labruguière : cultivons notre santé et notre environnement

Festival du film jardins et paysages Cinéfeuille, 19ème édition Jardinons notre santé ! A LABRUGUIERE, du 22 au 26 mai 2019 Centre culturel le Rond-Point

Autour d’une sélection de films documentaires et d’évènements, Cinéfeuille, festival du film jardins et paysages, propose du 22 au 26 mai 2019 dans le Tarn à Labruguière, de nous éveiller par l’image mais aussi par les rencontres et les visites aux bienfaits du jardin.

Cette année Cinéfeuille nous sensibilisera à la notion de santé environnementale. Avec Cinéfeuille, cultivons notre santé et notre environnement.

Labruguière : Quand je veux si je veux

Le Planning Familial du Tarn vous présente le film documentaire “Quand je veux si je veux” le 9 MAI 2019 à 20H30 au Cinéma “Le Rond-Point” de Labruguière.

La projection sera suivie d’un débat animé par les bénévoles du Planning Familial 81.

Ce film est sorti en mars 2019 : Synopsis : “En France, une femme sur trois avorte au cours de sa vie. Une dizaine d’entre elles témoignent face caméra dans des jardins publics. Elles n’ont aucun point commun sinon d’avoir vécu l’expérience de l’avortement après le vote de la loi autorisant l’IVG, en France, en 1975, et d’assumer leur choix. Aujourd’hui, chacune à sa façon, elles racontent avec leurs mots et leurs différences cette expérience commune. Ces récits singuliers dessinent les contours d’une réalité intime incarnant ce que disposer de son corps veut dire, ici et maintenant. Dans la lignée de celles qui se sont battues pour l’obtention du droit d’avorter, Lola, Magali, Sigrid…posent des mots pour elles et pour les autres. Une parole indispensable pour continuer à défendre ce droit sans cesse menacé.”

Venez nombreuses et nombreux et merci de faire circuler l’info.

Le Planning Familial du Tarn 6 Place Saint Michel 81800 RABASTENS Tél : 06.51.60.54.49

Castres : la bombe

Ciné- débat de l’ Ajet en partenariat avec le Lido. Le film de Xavier Marie Bonnot sera projeté en partenariat avec le MAN, le COT et l’ Appel de Cent.

à Castres le lundi 15 avril 

participation de Paul Quilès au débat.

Bien cordialement.