Albi : le bulldozer est dans le pré

Le bulldozer est dans le pré

Il y a quelques mois, j’ai reçu des mails et des appels téléphoniques enthousiastes et envieux. Des quatre coins de France. Il faut dire que j’habite Albi, dans le Tarn et qu’à Albi, voyez-vous, on prépare l’autosuffisance alimentaire. Rien que ça. Des quatre coins de France, donc, le même refrain : « Quelle chance tu as de vivre dans une ville aussi verte, une ville dirigée par des précurseurs-seuses, des visionnaires ! »

Et puis ce matin, au réveil, j’ai reçu un autre mail : la ferme de la Renaudié, à Albi, sise sur 9 hectares de bonne terre fertile, au bord du Tarn, la ferme de la Renaudié a été attaquée et démolie par les bulldozers. Un tas de gravats, voilà tout ce qu’il reste de cette belle bâtisse du dix-neuvième siècle. Pourquoi ? Pour bâtir un énième magasin de bricolage, un Leroy-Merlin, avec des restaurants (dont un rapide, suivez mon regard) et des parkings, et du béton, partout du béton.

Lire la suite

Catalogne : Lettre au distingué juge Llarena

DISTINGUIDO SEÑOR,

Pour justifier son coup d’Etat du 2-Décembre, le « prince-président », de funeste mémoire, avait, dans une formule célèbre, remercié la France d’avoir compris qu’il n’était « sorti de la légalité que pour entrer dans le droit ». Il fallait oser. Encore cela dénotait-il une prise de conscience (bien hypocrite je vous le concède) que ce qui avait été commis était difficilement défendable, et une pathétique – sinon louable ! – tentative de se raccrocher aux branches.

Vous même, distinguido señor Llarena, n’avez point de tels scrupules. Il faut vous en féliciter.

Ne vous embarrassant guère du droit (qu’aurait à faire le droit dans un procès politique ?), vous ne sortez de la légalité que pour patauger dans l’arbitraire. Vous venez d’en faire l’aveu, presque ingénu, en justifiant le mauvais sort qu’il vous plaît de réserver à Jordi Sanchez, que le Parlement de Catalogne persiste, vaille que vaille, à proposer à la Présidence de la Generalitat… précisément par votre opposition à ce qu’il s’y présente !

Lire la suite

ZAD de Notre-Dame des Landes

Nous ne voulons pas d’un nouveau martyr !

Il y a plus de trois ans, dans le Tarn, Rémi Fraisse a été tué par un tir de grenade offensive. Localement, de nombreux habitants, citoyens, militants, sympathisants de la lutte contre le barrage de Sivens avaient été choqués par la violence et la brutalité déployées par l’Etat pour tenter d’imposer son projet. Une concertation est aujourd’hui en cours visant à mettre en place un “projet de territoire” durable. Mais personne ici n’oublie que le Préfet avait envoyé l’armée contre de jeunes défenseurs de l’environnement et assassiné un homme.

Lire la suite

Comment gérer des agents difficiles ?

Comment gérer des agents difficiles ? Humeur

La créativité managériale est sans limite.

Quel enthousiasme s’empare de moi quand je tombe sur le power point de la journée d’études du pôle pilotage et ressources de la direction des finances publiques. Et quel titre accrocheur ! La gestion d’agents difficiles.

Oui, car aux finances publiques, figurez-vous que certains agents sont difficiles. Ils font rien qu’à embêter leurs supérieurs. Et pourquoi, ils sont difficiles ? Et bien parce qu’ils sont en difficulté !

Lire la suite

Castres : nouveaux modes collectifs de jouissance

La nouvelle conférence de l’ Ajet fait appel à la philosophie et à la psychanalyse:
comment le système économique actuel, le néo-libéralisme, transforme le psychisme de l’homme.
Assiste t- on à l’avènement d’ un autre homme, le sujet de la consommation?
L hédonisme domine nos sociétés, récupéré par le marché, il est un fait social total.
Expression d’un lien social malade, malaise dans la civilisation, n’est- il pas aussi une manière de faire lien social?
Ce sera le thème de la conférence de Philippe Cazals, psychologue et docteur en psychanalyse.
 Cordialement
Le secrétariat