Albi : migrants et patrimoine de l’humanité

116 page 3 édito Kalié (2)Chacun cherche son CAAT[1]

Voir en fin d’article la mise à jour du 1er janvier 2017….

  1. Albi, un patrimoine de l’humanité sans humanité ?

Août 2016, Albi : deux familles de migrants (13 personnes au total, dont 6 enfants de 13 ans à 1 an) à la rue dans la parfaite indifférence des pouvoirs publics, qu’il s’agisse de la mairie ou de la préfecture. Pas parfaitement parfaite l’indifférence cependant : ces personnes à la rue seront suffisamment gênantes dans la touristique cité albigeoise pour attirer l’attention des agents de police. Ces derniers, pour faire place nette, retireront aux familles leurs toiles de tente, seul abri dont elles disposaient. La précarité de ces campements ne saurait s’harmoniser avec la richesse du patrimoine de l’humanité qu’abrite Albi. On ne peut pas s’occuper et de l’humanité et de son patrimoine, il faut choisir : l’un amène plus de touristes que l’autre.

Lire la suiteAlbi : migrants et patrimoine de l’humanité