Confluences 81 n° 142 (janvier 2020) : rubrique “féminismes”

Caroline Lucretia Herschel (1750-1848)

1ère femme astronome professionnelle. Cinquième enfant (ou huitième selon les sources) d’une famille dont le père est musicien militaire. Suite à la bataille de Hastenbeck (1757) où la Prusse subit une défaite face à une coalition franco-austro-saxe-russe, Wilhelm le grand frère de Caroline s’exile en Angleterre où il prend le prénom William et exerce comme musicien et professeur de musique et de chant. À l’âge de 10 ans, Caroline contracte une maladie, sans doute un typhus, qui l’affaiblit considérablement et limite sa croissance à 1,40m. Sa mère s’inquiète de ne pas pouvoir la marier*. Son père l’encourage à étudier les mathématiques, le chant, mais aussi divers travaux manuels, tels la couture, le tissage afin de l’armer pour sa future autonomie car il a des doutes sur ses capacités à s’épanouir dans un travail trop physique. Sa mère lui apprend à tenir une maison.

Lire la suiteConfluences 81 n° 142 (janvier 2020) : rubrique “féminismes”