En attendant le Concert …

Le niouzeletter de Christian Serraille (Compolibat – 12)

Salut et fraternité, 
    La petite énigme proposée dans ma précédente missive m’a valu de plaisantes et parfois surprenantes réponses. La solution est arrivée le 31 mars à 12h54, moment historique où le perspicace, fringant et toujours joyeux Julien m’ a proposé :
             ” Marjolaine Piémont “.
      Ainsi cet heureux jeune homme se trouve désormais titulaire des deux invitations ” Privilège ” promises pour un concert qui aura lieu … un jour … un jour … oui, un jour.
En attendant le retour tant espéré des moments musicaux voici un lien pour écouter ou réécouter l’ exquise et facétieuse Marjolaine :
 < https://youtu.be/GSkmP-KQ0Kk>
    M’affranchissant des prolégomènes, je me vois dans l’obligation d’aborder sans tarder un sujet prégnant …  Eh bien oui, pourquoi le taire, certaines, certains d’entre vous me font savoir, toujours avec tact et amabilité, qu’ils trouvent mes rédactions mensuelles (trop) longues, (très) lourdes et d’une densité difficilement digeste, farcies de substantifs compliqués issus de terroirs à la production lexicographique abstruse.  Eh bien, que ces belles personnes soient momentanément rassurées, la quasi éradication comtemporaine des événements culturels fait que la présente communication sera (peut-être) parmi les plus brèves. 
       Oh bien sûr, tel un échotier laborieusement persévérant je pourrais, grâce à l’artifice d’une hardie lubrification de mes synapses provoquant la perfide stimulation de mes neurones chancelants, me laisser aller à vous entretenir de la souffrance qui a impacté la nièce Berthe à cause d’un oncle incarné.       Malicieusement il me serait de même aisé de déparler de ma séduisante cousine Adélaïde, érotomane intempérante qui s’est expatriée loin dans le sud pour y parfaire l’épanouissement de ses hémisphères. Je me crois également capable de vous narrer avec empathie la vie compliquée du chien jaune nommé Savagnin, pauvre sac à puces d’un sac à vin rencontré par inadvertance, un soir de vendanges, en terres jurassiennes. 
      Mais non, trois fois non, de tout cela et du reste je ne vous parlerai pas !
      Par contre il faut absolument que je vous entretienne des beaux moments partagés que nous avons vécu en ignorant la pesante chappe actuelle.         

En premier lieu, le 22 Avril, un concert clandestin de musique classique donné par trois jeunes artistes virtuoses dans le salon d’une précieuse amie au beau coeur rebelle. Un régal !        

Ensuite, le 25 Avril, la visite imprévue d’ Emmanuel, délicieux auteur et talentueux comédien  itinérant qui partage ses rêves et ses envies tout au long d’un périple de trois mois et 4000 kms  en auto-stop sur les routes de France accompagné de dromadaires qui ignorent tout du désespoir. Grâce à lui nous avons fait un splendide et improbable voyage oriental riche d’émotion et jalonné de questions au savoureux parfum philosophique dont les réponses existent … ou pas. < www.bullesdezinc.fr >

        Et alors, hier jeudi 29, au marché de Villefranche de Rouergue, sous un ciel couvert et froid fliqué de bleu, nous étions une centaine avec quelques copains musiciens, à chanter et danser notre espoir de liberté retrouvée.
       

Et puis, si l’arlésienne vie dite normale veut bien confirmer son apparition dans des temps pas trop lointains, voici le programme aux petits oignons des six prochaines rencontres prévues du côté de chez nous en 2021 :
23 mai : Frédéric Bobin en duo               Initiative traversière : La peintre plasticienne Valérie Domergue                 (* Organisation: Chantons sous les toits )

13 juin : Ston en trio                ( ** Organisation: La Cie des lapins bleus )

4 juillet : La tribu Blanchard (quatuor)                 Initiative traversière : La compagnie théâtrale Théatron                 ( * )

12 septembre : Joce en duo                             ( ** )

17 octobre : Éric Frasiak en duo                       Initiative traversière: La librairie villefranchoise À la source                        ( * )
 

Fin novembre ou début décembre                      : programmation en cours de finalisation.                     Initiative traversière: Le collectif migrants de Villefranche de Rouergue.                       ( * )            

Pour terminer cette communication je vous propose un hymne dont nous pourrions sans doute nous inspirer avec bonheur :

  <https://youtu.be/zIwtzNhCGJU >
Au plaisir d’enfin se revoir …
Christian 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.