Mazamet : la honte !

La honte !

Le mercredi 30 mai à Mazamet s’est tenue une réunion organisée par Toutes Nos Energies Occitanie Environnement, ayant obtenu le « label » de la CNDP (Commission Nationale du Débat Public)*

Qui est Védrine ?

C’est le directeur du CNDP qui a ses locaux chez Hulot.

Il a joué le rôle d’animateur de la réunion. Pourtant il n’était qu’invité à ce débat, organisé par TNE Occitanie Environnement.

« TNE est un collectif qui a choisi le dialogue à travers les “organismes de concertation” publics, mais ses militants s’épuisent à courir après de vaines tentatives de rencontres et réunions avec les instances régionales (PHRHL, Conseil régional, départemental, DREAL, etc…) »

Quel débat démocratique ?

Comme les autres, Védrine est un technocrate dont l’objectif est « d’enfumer les citoyens en leur faisant croire à l’illusion d’un débat public, et que leur opinion sera prise en compte »**.

A Mazamet, « nous avons assisté à une vaste mascarade, orchestrée par un animateur parisien, parachuté, et lamentable. »

Le système de questions déjà écrites sur des feuilles de papier auxquelles les « experts » de la tribune sont censés répondre, qui sont d’ailleurs lues ou non et donc parfois « oubliées », n’est pas une forme de démocratie satisfaisante, il faut bien en convenir ! L’avantage pour les huiles de la tribune : les questions embarrassantes ne sont pas posées.

Patrice G nous dit : « Ce fut vraiment décevant, et j’ai de la peine pour mes amis de TNE »

Un système qui rejette la contestation

L’individu Védrine est « l’exécuteur » d’un système qui tourne sur lui-même, ses experts, ses lobbies… Il en est la main armée, surtout lorsqu’il s’agit d’étouffer la contestation. Un exemple criant : les organisateurs (TNE) avaient autorisé le Collectif stop Linky Tarn sud à tenir un stand (avec affiches et banderole) Celle-ci est restée en place pendant la première partie (les ateliers), mais le collectif a été fermement prié par le Védrine en question de plier fissa la banderole au moment du débat de la soirée… et aux tenants du stand de la boucler !

Une consolation : très peu de monde à ce débat, surtout au regard du nombre de participants l’an dernier (plus de 600). Les technocrates et autres oligarques qui veulent nous mener par le bout du nez ne feraient-ils plus recette ?

Candida Rouet

*la même qui avait organisé une série de débats sur l’autoroute Castres-Toulouse, dont les salles étaient remplies au moyen de cars affrétés par « nos » éluEs favorables au projet autoroutier…

** Les citations entre guillemets sont de Patrice Goyaud

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notify of

wpDiscuz