Vabre : suites aux premières réunions sur LINKY

Blog big linky isNous étions 10 personnes réunies mercredi 2 mars dans les locaux de la médiathèque de Vabre pour donner suite à la réunion publique qui s’était tenue le 22 janvier 2015.
3 points essentiels abordés:
-Décision de créer un collectif en vue de poursuivre l’action de résistance au déploiement de Linky sur et ailleurs

Lire la suite

Brassac : réunion publique d’information

Blog Linky_Brassac_11032016Réunion publique d’information Linky que nous organisons à Brassac le 11/03/2016 20h Salle Pierre Béziat, avec l’association CALEHL.
Je me permets aussi de vous partager 2 liens intéressants qui mettent à nouveau en évidence l’enfumage des pouvoirs publique, face à la fronde montante des citoyens, collectifs et associations, vis à vis du déploiement arbitraire de ces compteurs, qui a été décidé sans consultation préalable de la société civile.

Toulouse : nucléaire non merci !

MNUCLEAIA l’initiative des Amis de la Terre Midi-Pyrénées, des Amis du Monde Diplomatique,  du CANT (Comité Anti Nucléaire Toulousain) et du Réseau Sortir du nucléaire.
Mardi 26 janvier à 20 h 30  Salle du Sénéchal
(17, rue de Rémusat à Toulouse / métro Capitole)
Conférence / Débat

Catastrophes nucléaires : passé, présent, à venir ?
Avec Roland DESBORDES de la CRIIRAD
(Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité)

L’année 2016 sera l’occasion de célébrer les anniversaires des 30 ans de Tchernobyl
et des 5 ans de Fukushima.

Lire la suite

Albi : conférence/débat

Mercredi 9 décembre à la MJC d’ALBI à 20h30 MINFIRM1

Thème : « La santé est-elle un commerce ? »

Lieu : MJC d’ALBI : 13 Rue de la République, 81000 ALBI.

Tel : 05 63 54 20 67

« Le système de santé actuel est issu des travaux du conseil national de la résistance. Depuis 70 ans, grâce à une prise en charge des soins publique, solidaire et universelle, il permet l’égalité d’accès aux soins. Or une grande mutation est en cours, avec notamment le projet de loi de santé, actuellement examiné au parlement : c’est le transfert de la prise en charge de soins publique vers le secteur privé. Les soins entreront dans une logique assurantielle ouvrant des droits grâce à des primes calculées en fonction de l’état de santé, de l’âge, du comportement,…Ceci semble être la fin de la prise en charge universelle et solidaire, et la mise à mal du Serment d’Hippocrate, qui engage chaque professionnel de soin, qu’il soit hospitalier ou libéral, au respect de la dignité de la personne et de son intimité. La modification profonde du contexte environnemental, technologique et économique nécessite une modernisation de notre système de soin, par une réflexion construite de façon commune, avec l’ensemble des citoyens ».

Lire la suite

Se prendre en charge !

Ce texte nous est transmis par Anne Teurtroy

A Poitiers, un centre de santé inédit est sur le point de voir le jour dans un quartier populaire. Il sera géré par un groupe d’habitants qui se démènent depuis près de 10 ans pour monter leur projet. Les locaux sont trouvés, deux médecins sont recrutés, et il ne manque plus que 15 000 euros pour que les consultations commencent.

Un centre de santé, sans but lucratif, créé par les habitants et géré par les habitants… Ces deux médecins en avaient rêvé. Ce sera bientôt réalité. Dès le mois prochain, ils devraient recevoir leurs patients dans le tout nouveau centre de santé des Trois-cités, installé dans un quartier de Poitiers classé en zone prioritaire. Ce projet, original et inédit, est né de l’implication d’un groupe d’habitants “militants” qui ont mis des années à concrétiser leur idée.

Tout commence en 2006. Le bailleur social de ce quartier de 12 000 habitants lance un grand projet de rénovation du quartier dont le centre névralgique doit être un immeuble intergénérationnel, avec une multitude de services. Un projet qui semblait alors bien loin des préoccupations des locataires de ce quartier poitevin très précaire. Un groupe d’habitants a donc décidé de se monter en association pour proposer un “contre-projet” pour leur quartier.

Lire la suite

Féminismes (Confluences 81 n° 116)

116 page 16 Louyse Bourgeois (1563-1636)Les premiers pas de la réflexion sur l’avortement thérapeutique en France.

Assez récemment, le 29 juin 2015, le Mozambique dépénalisait l’avortement (en même temps qu’il dépénalisait les relations homosexuelles). L’occasion pour moi de donner un coup de projecteur sur une femme oubliée dans la longue histoire de la lutte pour l’accès à l’avortement en France, Louyse Bourgeois. Elle est née en 1563 et décédée en 1636. En 1594, elle épouse Martin Boursier, un chirurgien, élève d’Ambroise Paré. En novembre 1598, elle obtient son diplôme de sage-femme et acquiert rapidement une renommée auprès des dames de la cour. Elle accouche la reine Marie de Médicis à six reprises. Elle est rétribuée 500 couronnes pour la naissance d’un garçon et 300 pour la naissance d’une fille.

En 1609, elle publie « Observations diverses sur la stérilité, perte de fruits, fécondité, accouchements et maladies des femmes et enfants nouveau-nés, », qui est considéré comme un des 1ers ouvrages d’obstétrique écrits par une femme (après celui attribué à Cléopâtre VII d’Égypte et ceux de la médecienne Trotula de Salerne au XI° siècle). Dans cet ouvrage, elle avoue avoir eu recours à des avortements thérapeutiques pour sauver la vie de la mère. Acte alors inacceptable ! Une cinquantaine d’années avant la publication de cet ouvrage, le roi Henri II promulguait son Édit de février 1556 qui obligeait les femmes et les veuves à se déclarer quand elles se trouvaient enceintes et réservait la peine de mort aux personnes qui se rendaient coupables d’infanticide (et par extension, d’avortement). On peut aussi voir dans cet Édit une tentative du pouvoir royal de reprendre au clergé la responsabilité de gérer l’avortement, longtemps « chasse gardée » des tribunaux ecclésiastiques.

Lire la suite

SANTÉ, APRÈS L’ÉTÉ, UN AUTOMNE DE TOUS LES DANGERS !

MINFIRM2Notre abonnée, Anne Teurtroy (24) nous transmet ce communiqué  de la COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité :

SANTÉ, APRES L’ÉTÉ, UN AUTOMNE DE TOUS LES DANGERS !

Pendant l’été, Le gouvernement et le ministère de la Santé ont poursuivi inexorablement leur politique de démantèlement du service public hospitalier :

– restructurations entraînant des fermetures de sites ou d’activités

– fermetures de maternités et de centres d’interruption volontaire de grossesse qui leur sont liés (Dourdan, Privas).

– fermetures de services de chirurgie de plein exercice (Sarlat, Douarnenez)

– réductions d’horaires ou fermetures temporaires de services d’urgence (Valognes, Firminy, Saint-Vallier, Mantes…)

– et partout des fermetures « temporaires » de lits comme à Lure-Luxeuil.

Et aujourd’hui, la condamnation à la disparition de 67 services d’urgence car ne réalisant que 10 000 passages par an !

Lire la suite

Le compteur électrique nouveau va arriver !

Blog big linky isLa loi de transition énergétique, qui sera votée « avant l’été 2015 », prévoit de rendre obligatoire le Linky, un nouveau compteur électrique qui émet des radiofréquences, sous peine d’amende de 1.500 euros.

Les radiofréquences qu’émet le Linky sont classées « cancérogènes possibles » depuis le 31 mai 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS.

Après l’installation d’un compteur Linky, tous les appareils électriques ré-émettent ces radiofréquences sur une distance de 2,50 mètres.

Lire la suite