Albi : accueil des réfugiés

de l’émotion et de l’optimisme!

le jeudi 30 mars 20h30 Salle ARCE ALBI

projection du film “UN PAESE DI CALABRIA”

(invitation du MRAP)

Un paese di Calabria fait de l’accueil des réfugiés son credo. Victime d’un exode rural massif, le village de Riace doit sa renaissance à l’arrivée de deux cents Kurdes dont le bateau s’est échoué sur la plage, un jour de 1998. Depuis vingt ans, la solidarité s’organise, les maisons abandonnées ont été retapées, les commerces et l’école ont rouvert. Porté par une voix off douce et chantante, ce documentaire dresse le portrait d’une communauté qui résiste à l’indifférence et, par ricochet, à la mafia calabraise. Il redonne un peu d’espoir dans le genre humain. — Jérémie Couston

 

Albi : solidarité avec les migrants

Bonjour à toutes et à tous,

dans le cadre de la semaine toulousaine “We are not going back – Soutien aux réfugié.e.s de Vintimille et aux habitant.e.s de La Roya”, nous organisons une journée le 25 mars dont le programme est le  suivant :

15h30 – 17h Jardin National/Place du Vigan : spectacle de clown démabulatoire avec Nathalie Masseglia/Roya Citoyenne – “Mazarine en campagne”

Goûter à prix libre

Nous saisirons la présence d’habitants de la vallée de la Roya, donc Cédric Herrou, pour évoquer le traitement des migrants dans la vallée de la Roya, la criminalisation de celles et ceux qui les soutiennent, pour faire le lien avec la situation dans le Tarn.

Lire la suite

Albi : à la soupe !

Bonjour à toutes et à tous,

Cette soirée s’inscrit dans les actions de l’association HUDA qui consistent à faire ensemble, à passer un moment ensemble afin de bien vivre ensemble.

Parmi de goûteuses préparations figureront des soupes d’horizons diverses pour le plaisir de vos yeux et de vos papilles, satisfaire votre curiosité et votre appétit.

Vous pourrez aussi entendre les enfants chanter en faveur de la Paix. A nos yeux cette soirée fait partie des petites actions quotidiennes qui permettent de la conserver.

Voir l’affiche ci-jointe.

Lire la suite

Albi : le jus est coupé, le CAAT communique

Les personnes hébergées au CAAT privées d’électricité.

Par décision de justice de ce mardi 28 février, les personnes, familles et enfants hébergées par le CAAT au 18 rue Lavazière à Albi vont se retrouver privés d’électricité. Faisant fi des mesures de sécurisation mises en place conformément à l’avis de l’expert mandaté, faisant fi également des propositions faites par le CAAT, la juge a suivi les requêtes de la partie adverse et, pour la « sécurité » des personnes hébergées, a préféré les laisser sans possibilité de se chauffer, de se laver à l’eau chaude, de cuisiner, … bref dans une extrême précarité.

Lire la suite

Albi : appel à soutien

LE CAAT EN DANGER : APPEL À SOUTIEN
Le 20 septembre 2016, le CAAT [Collectif Accueil Avec Toit] occupait des bâtiments situés au 18 rue Lavazière à Albi, d’anciens bâtiments d’ERDF vacants et inutilisés depuis plus de 4 ans.
Cette mesure permettait la mise à l’abri de plusieurs personnes laissées sans solution de logement par les pouvoirs publics.
Le 17 octobre 2016, les sociétés propriétaires, Enedis et Sofilo, nous traînaient en justice et, sous des prétextes fallacieux, demandaient notre expulsion immédiate.
Le 24 octobre 2016, la juge des référés rendait son jugement : considérant indispensable l’hébergement assuré par le CAAT à des personnes que les pouvoirs publics délaissent et estimant peu probants les arguments avancés par la partie adverse, la juge nous a octroyé la trêve hivernale.

Lire la suite

Albi : du squat au Caat

Du Squat et du CAAT (Collectif Accueil Avec Toit à Albi)

« Le 115, plus qu’une bouée, un cocon », c’est ainsi que La Dépêche du Midi (Tarn) intitulait l’article qu’elle consacrait à l’hébergement d’urgence dans le Tarn dans le journal du lundi 16/01[1]. « Le 115, un cocon », soit, mais un cocon qui prend l’eau… L’article reconnaît, en effet, que le 115 ne suffit pas aux besoins en hébergement d’urgence dans le département : « 20 % [des personnes en situation difficile] ont pu bénéficier d’un hébergement d’urgence ». 20 % seulement, pourrait-on ajouter. Mais l’article, confiant dans les structures et les moyens mis en place par les pouvoirs publics, ajoute : « les autres n’ont pas pour autant terminé à la rue ». Quelles « solutions » sont donc trouvées ? On apprendra dans l’article qu’elles ne viennent pas des pouvoirs publics…

Lire la suite

Mazamet : manifestation le 10 décembre 2016

accueillons-les-refugies-1 Pourquoi tant de mensonges ?

Malgré les promesses du Ministre de l’intérieur les étrangers de la Jungle de Calais, dispersés dans les CAO à travers la France, sont renvoyés dans les pays d’entrée dans l’UE.

Voilà pourquoi nous manifesterons samedi 10 décembre 2016 à 10h30, comme tous les 2èmes samedis de chaque mois, au milieu du marché de Mazamet rue de Verdun.

Ci dessous l’exemple donné par les copains bretons :

Dans le cadre du démantèlement du bidonville de Calais, le ministre de l’intérieur s’est engagé auprès des personnes étrangères qui ont accepté de quitter la jungle pour se rendre dans les centres d’accueil et d’orientation – CAO – répartis sur l’ensemble du territoire français qu’elles ne feraient pas l’objet de procédure « Dublin » ; c’est à dire qu’elles ne seraient pas renvoyées vers les autres pays européens dans lesquelles elles ont pu être enregistrées au cours de leur parcours d’exil jusqu’à Calais, comme le prévoit pourtant la réglementation européenne.

Lire la suite

Lautrec : migrants… au café Plùm

 

Dimanche 27 novembre à partir de 17h

Migrants – solidarités et partage

Lecture musicale – débat – repas – concert
17h – spectacle
Temps d’exil
adapté du recueil de nouvelle de Mehdi Lallaoui et interprété par Antoine Johannin accompagné en musique par Gaëtan Pascual
(co production Echos-ci, Echos-là en partenariat avec Les Ateliers). Durée 55mn, tarif 7€

18h – débat
Migrants : solidarités et partage
Discussion autour de la question des Migrants avec les témoignages de migrants, les interventions des représentants de la Cimade et de Carvi, du collectif Solidarité Migrants Graulhet ).