Albi : le 13 janvier tous au tribunal !

APPEL à RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AU CAAT
Le 24 octobre 2016, le CAAT (collectif Accueil Avec Toit) obtenait, par jugement du TGI d’Albi, la trêve hivernale pour les bâtiments qu’il occupe au 18 rue Lavazière à Albi. Cette mesure permettait aux personnes hébergées par le CAAT de garder un toit pour l’hiver, elle
autorisait aussi l’organisation d’un hébergement d’urgence dont les besoins se font ressentir sur Albi. Cette « trêve » a encore permis la mise en place d’ateliers proposant des activités gratuites éducatives, récréatives, sociales à destination des habitant.e.s mais aussi ouverts sur l’extérieur.
Elle a, enfin, autorisé l’organisation de soirées et de journées de soutien au collectif, auxquelles a pu participer la population d’Albi et des alentours. Le CAAT est ainsi devenu un espace où se crée du lien social.

Lire la suite

Castres : “Qu’est-ce qu’on attend ?”

124-page-8-logo-transition-citoyenneUn film de Marie Monique Robin. Au Lido à Castres le 24 février à 20 h. Le prix de la séance sera de 6 €.
Marie Monique Robin est journaliste (Prix Albert Londres en 95) et réalisatrice.
Elle a réalisé entre autres, plusieurs film à succès comme « Le monde selon Monsanto », « Notre poison quotidien » et en 2012, « Les moissons du futur » tous passés en salle et sur Arte. Elle est très souvent interviewée sur les médias nationaux.

Lire la suite

Grenoble : on fabrique, on vend, on se paie ?

affichealu_debout-f6f01Avec Frédéric Lordon, François Ruffin et les Ecopla, on s’organise le 14 décembre à la Bourse du travail de Grenoble !

Depuis quelques semaines, les Ecopla s’interrogent : « Et si on reprenait l’usine ? Et si on faisait tourner les machines ? Et si on fournissait nos clients ? Et si on se payait tout ça ? ».

Ça ne vous rappelle rien ?

Si : Lip, les années 1970, l’imagination au pouvoir.

C’est possible, aujourd’hui et à côté de chez vous.

Mais les Ecopla ne le feront pas seuls : ils ne le feront qu’avec vous.
Il ne le décideront donc pas seuls : ils le décideront avec vous.

D’où l’idée de ce mercredi 14 décembre : un genre d’« Assemblée nationale ». Vous en êtes les députés.
Le cas Ecopla sera discuté, débattu avec vous.

Lire la suite

Albi : on vous y attend !

MDIABLELe Centre Social Autogéré propose des activités au 18 rue Lavazière,
avec les personnes hébergées par le CAAT (Collectif Accueil Avec Toit)
mais pas seulement, puisque ces activités sont ouvertes à tous, et vous
pouvez en proposer vous même !

Notez ce lien et gardez le en favoris !

https://framagenda.org/index.php/apps/calendar/public/KAH00SYM081AYL7Z

Au plaisir de vous voir au CSA, Centre Social Autogéré, abrité par le
CAAT !

MIAOU, (MERCI) LE CAAT !

Film : sortie prochaine…

sans-titreFOOD COOP
New York – Supermarché autogéré de 16 000 membres.
Sortie du film le 2 novembre dans toute la France.

https://foodcooplefilm.com

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street à New York, une institution qui représente une autre tradition américaine, moins connue à l’étranger, est en pleine croissance. C’est la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent 3 heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires, pour la plupart biologiques, dans la ville de New York aux prix on ne peut moins chers.
Inspirant autant de haine que d’enthousiasme, cette coopérative fondé en 1973 est sans doute l’expérience socialiste la plus aboutie aux Etats-Unis.

Dialogue n° 12

Dialogue n° 12 : dernière escale ?120 page 5 x510_la-fontie-7_jpg_pagespeed_ic_vYadJBftlJ

Contrairement à l’intox instillée par les médias nationaux, Jacques et son Maître ne moisissaient pas dans un cul de basse fosse à Rodez ni n’avaient entamé une grève de la faim sur le causse du Larzac ! Pour ce que nous savons de façon avérée, ils ont traîné leurs montures, leurs guêtres et leur goût du débat de ferme en ferme dans notre région Occitane. Pour aboutir à La Fontié, à Busque dans le Tarn ! Avec quelques cals aux mains et des milliers d’idées en tête.

Jacques : Mon bon Maître, quoi que vous décidiez à l’avenir, j’ai une furieuse envie de rester ici au milieu des résidents… s’ils m’acceptent !

Le Maître : Il est vrai que ma naissance et ma condition ne me prédisposaient pas au travail de la terre. Je le concède, j’y ai pris goût. Il y a là quelque chose de concret…

Jacques (le coupant sans vergogne) : Et le meilleur de l’histoire, c’est que La Fontié appartient à tout le monde et à personne !

Lire la suite